jeudi 4 octobre 2012

All that shines ain't gonna be gold

En soirée, passe encore, on peut croire que tu veux concurrencer la boule à facettes. Mais la journée, c'est une autre paire de manches. C'est affreusement sectaire d'en proscrire l'usage le jour mais les paillettes sont victimes du syndrome de la saturday night fever. 
Je les chéris tellement que je me décarcasse (comme Ducros t'as vu) pour essayer d'avoir une dégaine sortable avant la tombée de la nuit avec.

Bon la vérité c'est que je m'en contrefiche.

Je suis une droguée des paillettes sous toutes leurs formes. Ca en devient certainement risible mais je suis certaine que ça me passera, un petit peu comme les subites envies de boire des tisanes tous les soirs contre tous les maux de la terre, ou bien celle de répertorier tous les films que j'ai pu voir jusqu'à maintenant. 

Il y a peut-être un an de ça j'était donc tombée sur cette jolie jupe à sequins alors que j'étais allée en urgence chez H&M pour avoir de quoi éblouir le people du gala Supélec. 
Bim, le lendemain je rentre chez moi (avec les collants bien arrachés et les poignets griffés parce que les paillettes sont des assassines discrètes(et ça rime en plus, quelle poète...)) et là, c'est le drame. Ce genre de drame que tu vis quand t'achètes le must la veille et que le lendemain tu te rends compte que la tenue à laquelle tu destinais la chose ne va en fait PAS DU TOUT.
La vérité c'est que j'ai eu beau essayer comme une acharnée, j'ai dû attendre de trouver ce chemisier pour enfin la ressortir de mon armoire!


 

Attention, ce soir, c'est soirée discooo :-)

De la tête aux pieds:

Chemise avec col en mini sequins Forever 21, Ceinture Forever 21, jupe à sequins H&M, collants tissés fil doré Forever 21 et Boots en cuir Besson.

2 commentaires :

  1. J'adore cette tenue... Tout ce glitter, avec les boots c'est top! J'aurai pas osé les collants clairs et pourtant c'est sans doute ce qui rend le mieux!

    RépondreSupprimer

Exprime toi ici mon petit, c'est free!