mercredi 10 avril 2013

L'article du mal

Question série, je suis toujours en retard, très, très, trèèèèèès, en retard.
Je connais toujours la fin avant de la regarder, parce que les gens autours de moi SPOILENT tout (ils racontent la fin avant, pour ceux qui ne comprendraient pas ce mot et seraient entourés de gens biens).
J'ai peu souvent accroché avec une en particulier, je trouve souvent ça long, parfois sans trame de fond, et le pire de tout, c'est que quand il y en a une, ils font en sorte de ne la faire ressortir que tous les 5 épisodes.

Un bon exemple du genre de séries qui auraient pu attirer mon attention : The Walkind dead.
Tu sais, cette série un peu buzz, qui parle de zombies. Au début, tu es comme le personnage principal, tu ne comprends pas trop ce qu'il t'arrive. 
Le "héro", Rick, un policier tombé dans le coma suite à un tir, se réveille dans l'hôpital, complètement délabré, abandonné, et sort, en robe de soin dans le monde du dehors (normal tu vois). La première chose qu'il va croise est un "walker" tu sais, un zombie, qui va essayer de le poursuivre, et de le manger tout cru.
Il finit par comprendre au fil des épisodes qu'il y a eu une sorte de virus, qui a rendu les gens pas trop sympathiques, voir même carrément creepy, puisqu'ils n'ont comme ambition que de bouffer les humains qui leur passent sous le nez, à la suite de quoi leur rang s'élargit, puisqu'un humain croqué par un zombie se voit lui aussi transformé en ZOMBIE. C'est l'apocalypse Omygad. 
La première saison est parfaite, le suspense est à son comble, tu te poses des tas de question, tu as le souffle coupé, tu te fais des frayeurs. Les scénaristes n'ont même pas choisi la facilité des coups de tensions du style apparition dans le fond de l'écran, ou sursaut, typique pourtant dans ce genre.
Mais alors si vous avez aimé la saison 1, la saison 2 et 3 vous laisseront un arrière goût de désespoir, de déception, puisque la série se TOUCHE. 
Ca m'fait penser que j'ai pas pris mon goûter!

C'est de cette façon que j'en viens à vous parler de mon coup de coeur "série qui fout la pétoche": American Horror Story.
C'est une jeune série, elle n'est vieille que de deux saisons, et c'est un véritable chef d'oeuvre.
Chaque saison présente un endroit hanté (réel ou inventé, je n'ai pas été vérifier, je préfère me dire que c'est de la fiction !), avec son histoire, qu'on découvre au fur et à mesure des épisodes.
Après la peur des premiers épisodes de chaque saison où on découvre les trucs les plus horribles du monde, on finit par comprendre l'histoire du lieu, des être y vivant.
Et pour une fois, on ne nous sert pas les clichés sur les fantômes/zombies/monstres basiques et totalement usés jusqu'à la corde.
Comme dans the walking dead, on nous montre bien la nature horrifique de l'essence humaine, souvent bien plus effrayante que celle des "monstres".
Pour ne rien gâcher au scénario magique (diaboliquement bien entendu) de la série, les décors, les acteurs (récurrents dans les deux saisons, mais dans des rôles différents, ça rend confus mais c'est exquis), la bande son, l'image, tout se rejoint dans l'univers du glauque, de la torture psychologique, et du surnaturel.
Rien que le générique est un bijou en soi, et donne un bon aperçu de l'ambiance!
(J'espère que vous avez de bonnes basses, c'est ce qui fait tout le générique)
Celui de la saison 1 "Murder House" (Tout un programme)

Saison 2 "Asylum"


Donc je ne peux que chaudement recommander cette série, dont chaque épisode te motive grandement à entamer le suivant ... Bon, bien entendu, comme tout ce qui pourrait avoir de l'intérêt pour nos mirettes, elle n'est diffusée nulle part en France, il faudra ton te procurer les épisodes sur internet. Surtout que même si les premiers épisodes ne le laissent pas présager, la série 1 tout du moins, se finit BIEN.

Dans un autre registre monstresque, Warm Bodies, actuellement au cinéma reste dans la veine. On avait déjà eu droit à twilight qui prônait l'amour vampire/humain. Naturel donc avec le succès des zombies qu'un film sur l'amour zombie/humain ait vu le jour. J'ai même eu l'impression que l'actrice ressemblait à Kristen Stewart.
Malgré des similitudes certaines avec la série vampire, l'ambiance du film est plus creusée, il y a un peu d'humour, de l'auto dérision, un jeu d'acteur plus convainquant, et aussi une sorte de morale, sur le fait qu'il ne faille pas juger trop hativement les apparences. Bon ok, c'est un peu tiré par les cheveux, si je voyais un zombie, je ne tenterais pas un brin de causette avec. Mais réfléchir sur la nature des Vrais monstres, comme dans monstre et compagnie (sisi la référence...), ne fait jamais de mal à personne!


Allez, je crois que mon pavé est suffisant. Bisous monstrueux!



Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Exprime toi ici mon petit, c'est free!