lundi 14 octobre 2013

Le makeup de celle qui se levait tôt

Je suis maintenant de ces personnes qui se lèvent bien tôt. Très tôt. Tellement tôt que pour certains c'est l'heure d'aller dormir. Bon okai ceux là se couchent vraiment tard pour le coup. Mais notre monde est fait aussi d'insomniaques.

Donc je disais que je me lève tôt. Mais si il y a bien une étape mis à part manger que je ne zappe plus, c'est bien de prendre soin de moi. Peu importe l'heure, c'est devenu un besoin vital.
J'ai beaucoup de mal à m'adapter à mon nouveau rythme, et encore plus à me faire à mes longues heures passées en entreprise, à bosser comme une malade mais jamais assez bien ni assez vite
Alors comme je me sens mal dedans par moments, je veux être bien dehors.
Le challenge, c'est que de toute manière, mis à part ma tête, le reste de mon corps est orné de mon super uniforme pâtissier bien moche. Et j'ai aussi ma toque sur la tête. T'as dit p'tite laideur? T'es pas bien loin!

Il est 5h15, j'ai ma trousse à maquillage sous le nez, un oeil pas encore bien ouvert.
Mais grâce à mon super méga génial entraînement appelé expérience, je réussis mon trait de liner à coup sûr, et en moins de 2 minutes. Bon ok parfois c'est pas symétrique, mais au final, on est pas symétriques à fond de fond donc tout va bien dans le meilleur des mondes. (et puis qui me regardera assez fixement pour s'en rendre compte?)


Le trait de liner c'est déjà pas mal tu me diras, je pourrais m'en contenter. Mais depuis peu, une phénomène reviendu d'une galaxie que je pensais avoir quittée refait surface; La boutonnade.
Peut-être est-ce du à la graisse ambiante dans le laboratoire de pâtisserie, qui me fait ressortir luisante, ou bien aux heures de sommeil dont je manque cruellement, ou encore à la malbouffe que je m'inflige. Le fait est que la rébellion de la peau est là.
Et ça pullule. J'a beau continuer à bien nettoyer, hydrater et compagnie, mon corps me dit que c'est du caca en croutte et ça pousse comme des champignons. Le tea tree ne leur fait même plus peur. *musique de fin du monde*

Alors faut mettre le paquet sur les yeux. Parce que les gens en face, des yeux, ils n'en ont que deux, et s'ils les occupent déjà à regarder les miens d'yeux, ils ne regarderont pas mes spots purulents. Voilà ma logique (qui somme toute me paraît super légitime et construite, tu m'en diras des nouvelles). Pour celles qui préféreraient, ça marche aussi avec le rouge aux lèvres, mais moi, j'oublie, au bout de 9 heures de travail sans pause retouche, ça finirait par ressembler à une tapineuse en fin de tournée et c'est pas l'effet recherché.

Alors j'mets de la couleur.
J'envoie du lourd de la paupière. Ou plutôt du ras des cils.
Je choisis une couleur ou deux, ou trois, j'essaye soit de faire un dégradé, soit d'utiliser des couleurs qui se marient bien entre elles (et sache que faire le métier d'entremetteuse de couleurs à cette heure là n'est pas toujours une réussite, donc note à toi même tente d'abord les combinaisons que tu as l'habitude de jouer) et j'en applique au ras des cils inférieurs selon mon habileté et mon envie. 
Pour finir, j'applique une touche de lumière au creux de l'oeil, avec un fard plus clair, pour ouvrir mon regard (et surtout tenter de faire oublier les boutons ET l'air cadavérique que je me paye généralement).


Et là d'un coup, je me sens plus jolie. Prête à affronter les plaquettes de beurre de 25kg, foirer la moitié des trucs qu'on me demande parce que j'ai la pression, et même, me donner à fond.

Ca marche à tous les coups, il y a une infinité de couleurs (sauf si tu as 3 fards seulement mais là je ne peux rien pour toi, tu es seulement une fille saine qui ne collectionne pas) et je pense même à m'acheter des supers liner en plus, histoire de varier même la couleur du trait.

Simple et efficace, c'est mon slogan du matin.

Tu les as vus plus haut, j'ai eu recours à mon liner Sephora, mon chouette mascara bio, une palette du marché à 1€ pleine de parabens mais les couleurs sont jolies, et aussi un fard monobulle de chez Agnès B qui ne doit plus exister de nos jours.
Pas de base, pas le temps le matin et ça bouge très peu puisqu'on n'utilise pas la paupière mobile! ;-)

Ca l'fait tu trouves?


MOUAK! ♥


6 commentaires :

  1. Très jouliiii ce makeup!
    Ca donne du pep's et ça a l'air relativement facile à faire (quand on sait se tracer un trait de liner, donc pas comme moi xD)
    Des bisous! ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouiii c'est facile à faire (sous condition effectivement de réussir son trait, mais ça, c'est toujours une question d'entraînement!)
      Contente que ça te plaise!
      DESBISOUS! ♥

      Supprimer
  2. Très joli ! Simple et efficace. Tout ce que j'aime :)

    RépondreSupprimer
  3. C'est très joli! Je suis même fan du dégradé de couleurs, que je n'aurai jamais pensé à utiliser. Cette année je me lève pas aussi tôt que toi mais je suis du genre à me contenter d'un trait de liner (je progresse de jour en jour) et de Sin de la Naked en coin interne

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci :-)
      Moi j'dirais que j'ai été un peu incitée par la mini palette :P
      L'important c'est de trouver son rituel qui fait qu'on se sent bien dans sa peau (et dans sa tête!)

      Supprimer

Exprime toi ici mon petit, c'est free!