vendredi 1 novembre 2013

Mes basiques pâtissiers #1 Le matériel

J'inaugure ici le début d'une petite série d'articles qui je l'espère, serviront aux plus démunies d'entre vous en termes de connaissances sur le sujet.
On sait toutes qu'on ne cuisine pas à la truelle (quoique, mon chef pâtissier en a dans sa mallette de travail mais bon, hein ...), ni même avec la scie circulaire. Bien, on a déjà les bases du bon sens.


Mais avec le nombre d’ustensiles que l'on peut acheter dans les magasins, comment savoir ce qui est nécessaire, de ce qui est complètement gadget?

Je vous présente donc aujourd'hui le nécessaire du débutant en pâtisserie (selon moi et l'usage que j'en faisais au début).


Le fouet
C'est votre ami bienfaiteur. De la crème pâtissière, au mélange d'un grand nombre de préparations complexes, comme les bavaroises, mousses et autre joyeusetés entrant dans la composition des entremets, il sera de la partie.
Je vous conseille d'en acheter un tout simple, en métal, et non pas en silicone, car tout bêtement, impossible de ne pas faire accrocher le fond de ma casserole avec un fouet qui ne racle pas!
Un autre indispensable, l'évolution du fouet, un petit batteur électrique. Nul besoin d'investir dans de la cam de luxe. Trois vitesses minimum cependant, et HOP, c'est parti pour le battage des oeufs, le montage des crèmes légères!

La cuillère en bois
Je suis une puriste du bois mais tu peux aussi utiliser du plastique si tu es né dans la modernité ambiante. Pense juste à ce que ton "touilleur multi fonctions" soit le moins creusé possible. En gros, une spatule, c'est aussi super bien.

Une maryse
Tu te demandes ce que cette maryse vient faire par là, c'est le truc orange sur ma photo. Tu en trouveras partout, partout, de toutes les tailles, formes, sortes. Le silicone est parfait dans ce cas précis. Il raclera parfaitement les fonds des culs de poule, et sera parfait pour mélanger les ganaches.

Un récipient
Peu importe leur forme, leur matière, il en faudra de toutes les tailles, et plusieurs de préférence parce que c'est assez gênant de n'avoir qu'un seul saladier pour réaliser des préparations qui demandent parfois l'intervention de deux ou trois mélanges (exemple avec les macarons!). Evitez simplement les fonds qui ne seraient pas plats, pour bien mélanger c'est compliqué!


Une poche et des douilles
Alors là, je te dirais, il te faut une grosse et une petite douille unie, et une douille cannelée assez large, au cas où tu te décides à réaliser des cupcakes. Avec ces trois là, tu feras déjà un bon bout de chemin, et quand tu décideras d'agrandir ta collection, tu n'en auras que pour quelques euros!
Pour ce qui est des poches, il en existe des en tissu, des plastifiées, des tout en plastique. J'achète des poches jetables, que je réutilise quelques fois. A vrai dire, je vous déconseille en quelque sorte celles réutilisables, car les matériaux, malgré tout le soin apporté au nettoyage, s'imprègnent de gras, et d'odeurs très désagréables.
Enfin, pour celles qui ne voudraient pas acheter de poches jetables, il y a aussi l'option sac congélation!
Achetez-en des assez grands (le tout petit modèle est vraiment trop petit), et glissez votre douille dans un des coins. Ensuite, on découpe, et on remplit comme une poche à douille normale ;-)

N'hésitez pas à me poser diverses questions, je reviens très prochainement avec la première recette de la série des basiques de la pâtisserie, j'aimerais bien vous teaser mais j'ai pas encore décidé par quoi commencer tellement c'est vaste!
(Si vous voulez vous pouvez aussi signer des pétitions pour que j'arrête de faire des montages photo ridicules mais j'trouve ça rigolo Bouhaha)

Un bisou chocolaté, je m'en vais concocter mon entremet poire chocolat.

With love,



2 commentaires :

Exprime toi ici mon petit, c'est free!