mardi 17 décembre 2013

Choux hivernaux ; sapin, lutin et vive le vent d'hiver Hey !

Ce qu'il y a de triste avec Noël, c'est que ça ne se passe qu'une fois par an, alors même que c'est une période très riche en bouffe créativité pour tout ce qui est des desserts. Entre les bûches, et toutes les saveurs hivernales à décliner à l'infini, mes méninges sont en furie.

Il y a de ça un long moment que je voulais tester la recette du craquelin sur mes petits choux, parce que je trouve ça effroyablement joli, et que ça rend les choux beaucoup plus réguliers. Et maintenant, je peux aussi vous dire que ça donne un petit quelque chose croustillant qui donne du cachet à vote dessert.


Une religieuse, c'est un peu basique. Deux choux, un corolle de crème au beurre. Je trouve que c'est un dessert qui vieillit mal, et qui d'ailleurs est un peu délaissé par les pâtisseries, parce que ça n'attire pas tellement l’œil, et parce que les saveurs sont très terre à terre (chocolat, café ou vanille MOUAI).
Mais ils ont tout de même l'air plus sympathiques quand ils sont colorés, et qu'ils représentent des personnages, des formes, des thèmes qui sont festifs, joyeux, et qui font appel à des périodes de partage.
Quoi de mieux qu'un personnage lutineux et un petit sapin?


Je vous laisse ensuite la noble tâche d'imaginer à votre tour des bonhommes de neige, des arbres, des animaux...

Quoi qu'il arrive, pour la pâte à choux, c'est toujours la même recette, avec l'option chouquettes, craquelin, garnis, en saint-honorés, en éclairs, en miniatures pour picorer avec le café ...

Il vous faudra:

-1/4 L d'eau
- 5 g de sel
- 5 g de sucre
- 100 g de beurre
- 150 g de farine
- 4 à 5 oeufs

On met dans une casserole l'eau, le sel, le sucre et le beurre, et on prend garde à ne pas mettre le feu trop fort au départ, pour que le beurre ait le temps d'être fondu avant que l'eau ne bouille (j'ai trouvé ce verbe conjugué comme ça très moche mais je suis allée vérifier partout et c'est bien ça, conjugaison, tu me tueras).

On verse ensuite toute la farine d'un coup dans la casserole, et on mélange jusqu'à ce que la pâte forme une boule, et qu'on puisse voir une sorte de pellicule blanchâtre dans le fond de la casserole.

On verse cette masse dans un saladier, et on incorpore les oeufs un à un. Pourquoi? Parce qu'il est possible que vous n'ayez pas besoin de tous les oeufs pour que la pâte ait la bonne consistance!
Pour le dernier oeuf, je vous conseille de le casser et de le battre en omelette et l'ajouter progressivement.
Le but est d'obtenir une jolie pâte homogène, qui, lorsqu'on soulève la spatule, retombe sans se rompre dans le saladier ; c'est ce qu'on appelle le ruban.

A partir de ce moment là, on dégaine la douille de son choix, et on poche ses choux/éclairs/ce qu'on veut sur une plaque recouverte de papier sulfurisé.
Si votre douille n'est pas cannelée, il vous faudra rayer vos choux à la fourchette après les avoir doré pour qu'ils prennent une jolie couleur à la cuisson. Pour la dorure, vous pourrez utiliser le reste de votre dernier oeuf, ou tout simplement en casser un nouveau et le battre.

Il suffit alors d'enfourner à 200°C pendant une vingtaine de minutes. Ce temps varie selon votre four, alors attendez que vos choux soient bien dorés, et qu'ils résistent sous la pression de vos doigts, car sinon, il retomberont comme des soufflés en sortant de l'antre du four!

Après avoir réalisé vos choux, ou avant d'ailleurs, réalisez une crème pâtissière , que vous aromatiserez avec ce que vous voudrez. Pour ma part, j'ai choisi le praliné, mais ce peut aussi bien être de la fleur d'oranger, de la vanille, de l'arôme d'orange, de café, du cacao, de la cannelle ...



Si jamais vous voulez tenter l'expérience craquelin histoire d'avoir de jolis choux sans avoir besoin de les glacer avec du fondant (qui n'est pas toujours évident à trouver!), voici la recette:

- 200 g de cassonnade
- 200 g de farine
- 160 g de beurre
- du colorant

Il suffit de mélanger les ingrédients, puis d'étaler le craquelin entre deux feuilles de papier sulfurisé et de réserver au frais, et de découper des disques pour recouvrir les choux et de les déposer dessus juste avant de les cuire. Simple et efficace!
Par contre, avec cette recette vous en aurez mille fois trop, je l'ai congelé en attente de m'en resservir, mais au pire, divisez la recette par deux!


Ensuite, il ne vous reste plus qu'à décorer votre sapin, offre un bonnet au lutin, dessiner des yeux au chocolat ...


Sur ce, je retourne méditer sur ma bûche de Noël... (quelle idée de ne mettre d'un Noël par an!)

Joyeux Noël, en espérant que vous avez tous et toutes été très sages, et que vous serez couverts de cadeaux, mais surtout entourés d'amour et de vos proches, amis, et bêtes à poil autour d'un feu, du sapin, et d'une grande tablée, un peu embuée par le vin, pleine des fumets de la dinde au marrons, et des étincelles des bougies dans des yeux larmoyants de bonheur ...

(Instant poetesse off, j'vous souhaite un excellent réveillon si on ne se revoit pas d'ici là ♥)

Much Love




8 commentaires :

  1. Je retape mon commentaire, je ne sais pas si il est passé ...
    En temps normal, je ne suis pas très choux, mais alors avec les tiens ... Je n'ai qu'une envie c'est de m'y jeter dessus pour les goutter !!
    Quel talent ... Qu'est ce qu'ils sont beaux ... Je me "régale" en lisant ton blog !
    Bientôt les vacances, je vais pouvoir cuisiner un peu ... On me réclame mes canelés pour noel ^-^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci d'avoir pris le temps de le re taper ;P
      Ravie qu'ils te plaisent :-) et grand merci pour ce flot de compliments!
      Les cannelés ... Tellement bon!! C'est super facile à faire, tu vas te régaler :D!!

      Supprimer
    2. J'adore aussi les canelés ^-^ C'est vrai que c'est très simple à faire mais alors la cuisson, pas simple quand on ne connait pas son four. Je vais essayer plusieurs petites fournées pour tester mon nouveau four ^-^ D'ailleurs, tu aurai pas des astuces, tu fais comment toi ?

      Supprimer
    3. J'avais pas vu ton message :O!
      Mon four est une vraie saleté, je ne peux te donner aucun conseil si ce n'est de t'armer d'une HYPER MEGA patience, parce que même avec le coup de main et sans le bon four, c'est impossible d'arriver à un résultat parfait.
      Mes cannelés je les fais le plus simplement du monde, en suivant une recette trouvée sur marmiton y'a des lustres :p.
      Je me souviens d'aussi loin que j'en ai fait la dernière fois que le plus tendu c'est la cuisson, faut mettre ton four très fort puis le baisser et prolonger la cuisson. La fin se joue à la couleur, mais encore une fois, tout dépend des goûts. Je les aime à la limite du cramé quand ma soeur les aime presque crus.
      Un bisou!

      Supprimer

Exprime toi ici mon petit, c'est free!