mardi 30 juillet 2013

Quand l'industrie cosmétique nous ment : Le Greenwashing

C'est avec un mélange de déception et d'incompréhension que j'écris cet article.

Plus je m'intéresse aux compositions et plus je suis déçue par les diverses marques facilement accessibles au public et qui se donnent une image "verte".

Je n'ai pas les noms de tous les ingrédients nocifs pour la santé en tête quand je rentre chez Carrefour, Sephora, The Body Shop, une parapharmacie, mais certains sont tellement fréquents que je finis par les reconnaître à mille kilomètres.

Les industriels de la cosmétique utilisent des produits inactifs dans la plupart de nos crèmes, dont la base est constituée de 70% d'un composant qui ne sert à rien si ce n'est à accueillir le reste. Reste qui le plus souvent vient de tout, sauf des entrailles de dame Nature, qui s'efforce pourtant de nous offrir un large panel de matières actives.

Afin de mieux savoir de quoi son faites mes crèmes et autres petits pots de tous les jours, je les fais maintenant passer le test INCI, c'est-à-dire que je regarde sur le site de la vérité sur les cosmétiques la nocivité des composants de ce que j'achète.
Ca me fait radicalement changer d'avis sur énormément de produits.

Et ça me donne envie de bien préciser que les industriels, marketeurs et autres vendeurs sous logique financière, te bourrent le crâne avec un bon GreenWashing à longueur de journée.


Le Greenwashing, c'est littéralement le "lavage vert", en gros, comprends que le mec qui te pond un produit à envie qu'il ait l'air naturel, parce que c'est dans l'air du temps, alors il va tout faire pour que tu y croies. C'est comme une machine magique qui marche à tous les coups.
La recette est simplissime! Tu prends un produits avec une composition atroce, tu lui mets un joli emballage, avec de préférence des feuilles, de la verdure, de la nature, et tu peux même écrire le mot nature, ou appeler ta gamme "nature trukchose" ou "onaimelesfleurs". C'est comme tu veux!
Emballé c'est pesé, tu mets ça dans les rayons, et Yvonne arrive et n'y voit que tu feu!

Combien de fois dans les magasins avons-nous vu des produits avec des noms "naturels", "extraits végétaux", et même parfois, certains allant jusqu'au vice de déclarer des produits Biologiques, en inventant leur propre logo, oui Madame!

Un bon exemple est la marque "nectar of nature", vendue chez Carrefour.
Voilà ce qu'on peut trouver sur le site

"Les fleurs, les fruits, les épices, les herbes… Vous entrez dans le plus délicieux des jardins. Ici chaque crème, chaque lait, vous raconte une histoire douce. Ici la Beauté se cueille, puis se déguste avec tous les sens. Les extraits de plantes, les huiles essentielles, choisis avec le Royal Botanic Garden de Londres sont à la base de recettes précieuses, uniques. Une fabrication éthique, des ingrédients purs ou Bio, pour une ligne qui cultive la plus naturelle des beautés."


BLA BLA BLA

Sous leur packaging frais, fruité et rassurant, tu t'en doutes bien, je ne vais pas te faire un dessin, se cache une composition d'une rare toxicité, avec des produits d'origine végétale, bien cachés dans les tréfonds des micro pourcentages de la recette.
Mais pour le prix de ces produits, on se doute bien qu'ils ne valent pas grand chose en terme de santé, bien que leur qualité, pour des produits "chimiques" ne soit pas aussi discutable que ça.


Le gros choc pour moi, habituée à ne pas regarder les étiquettes, a été The Body Shop.
On est bien d'accord, cette enseigne, du groupe L'Oréal, cache bien son jeu. Packaging nature, engagés pour une production équitable, contre les tests sur les animaux.
Mais si tu te penches un peu plus sur leurs produits, c'est direct la descente aux enfers. Ceux qui brûlent ton âme en une milliseconde, tellement fort qu'il ne reste de toi que de la poussière qui s'envole dans le courant d'air de ton âme descendant encore plus bas dans les enfers.
Parce que derrière leur gentille façade de "nous on est gentils, on fait des produits naturels! ♥ (et on fait caca des arc-en-ciel)" et bien se cachent des compositions BOURREES de trucs pourris.
Je ne m'y connais pas des masses aux composants, mais voici ce que tu trouveras dans les beurres corporels qui tournent autant sur la blogo : PEG (proviennent de gaz dangereux, soupçonnés d'augmenter la quantité de boutons et points noirs), Cyclomethicone (huile de silicone, qui a tendance à étouffer la peau et aura la même conscéquence que les premiers), du paraben (sous plusieurs formes, en discussion pour savoir s'il est cancérigène), des EDTA (qui se fixent dans l'organisme at vitam aeternam).
Cependant, il y a du karité, et de l'huile de pépins de fraises. Mais pour ma part, quand je vois le reste, ça me refroidit.


Non vraiment, je suis redescendue du monde des bisounours. Au prix où ils vendent leur produits, en les justifiant visiblement par une éthique, ils ne font qu'installer un mensonge, duquel il tirent des avantages non négligeables : une image propre par ces temps de Biotification cosmétique, et DU POGNON.

Et le meilleur là dedans, c'est qu'aucune réglementation n'existe pour fixer des seuils et limiter l'usage de la mention "naturel".

Alors maintenant, à chacune d'entre nous de se méfier, de ne pas tomber dans les pièges tendus par des visuels prometteurs, car les bougres sont malins!
Je ne prend ici qu'un exemple, mais de nombreuses marques utilisent le Greenwashing pour faire avaler des kilos de produits chimiques à leurs consommateurs.

Pour ma part, je compte boycotter l'enseigne, pas en pensant que ça changera quelque chose. Simplement parce que leurs produits ne correspondent pas avec mon envie de renouer avec des produits simples et naturels, qui font durablement du bien à mon corps.

Et toi, le greenwashing, tu t'en soucies ou ça te passe au dessus de la tête?






lundi 29 juillet 2013

Rimmel et Kate te mettent du baume aux lèvres

Bonjour mes loutres du pacifique Sud, aujourd'hui c'est lundi, et mercredi, je suis en vacances. Voilà, je ne peux contenir mon bonheur, ni même mon envie de tout plaquer et migrer maintenant vers le soleil et la mer. Mais non il me reste 3 jours à tirer et ensuite je ME TIRE (quelle diversité de vocabulaire, je m'impressionne).
(Ceci n'avait strictement rien à voir avec ce qui va suivre, mais je ne pouvais décemment pas le garder pour moi)

Passons aux choses sérieuses.
Il y a deux semaines de ça, j'entre dans mon super Carrouf, je vois le rayon cosmétique rénové et je craque pour le Color vivids que je vous ai déjà vanté ici.
Bien. Sauf que rangés comme ça, tous les produits te font de l'oeil. Et ça tombe mal. Parce que ce jour là, au lieu de choisir entre deux rouges à lèvres et faire la fille raisonnable, j'en ai pris DEUX.
Le premier tu l'auras compris c'est le Shoking Coral.
Mais le deuxième, c'est le Rouge de rimmel en Collaboration avec Kate, notre top préférée Accro à la coke. A vrai dire ça aurait pu être n'importe quel autre top, ça m'était égal, parce qu'à mon sens c'est une collaboration réussie. Toutes les couleurs sont magnifiques, vives et distinguées.
7 teintes disponibles, une heure dans le rayon à me demander si je les prend toutes.

Le tube est très classy, Kate a même sa signature avec un coeur, c'est sobre mais fun, j'adhère au packaging.
J'ai craqué pour la teinte 2, je dirais qu'il s'agit d'une sorte de framboise, mais une framboise OGM un peu rose punch, plutôt qu'une framboise un peu vieux rose, un peu trop mure. Allez fais un effort, je suis certaine que tu vois précisément de quoi je parle.

Bon puisque des images valent mieux que de longs discours....




L'application, n'est pas forcément évidente. Compte-tenu de la pigmentation, de la forme du bâtonnet et de la texture extrêmement riche et crémeuse, il est TRES difficile de ne pas s'y reprendre. En tout cas, le seul conseil que j'ai à donner est de ne pas déborder, l'erreur te serait fatale. Le rouge qui dégouline fait penser à tout Sauf à la classe. (en gros ça fait traînée en fin de tournée mais je ne voulais pas te choquer, voilà, pardon).

Mais justement, cette sorte de faiblesse qui rend le produit extrêmement difficile à appliquer, et bien c'est aussi sa force.
Car le rouge donne la sensation de nourrir les lèvres. Résultat, 0 stries, petites peaux mortes à signaler.
Un rendu BIEN NET donc.
La tenue est vantée comme du 8 heures sur le site rimmel, je n'irais pas jusque là, je dirais qu'on peut facilement parler, vivre avec, mais que dès qu'on mange, il vaut mieux prévoir une petite retouche. Néanmoins, la couleur ne forme aucun paquet, je dirais qu'elle s'estompe au fil du temps, et de façon assez uniforme, ce qui rend simplement la couleur plus douce.



♥ T'as déjà craqué toi pour le rouge de Kate? ♥ 


En vente dans toutes les grandes surfaces, pour la modique somme de 8€ environ

vendredi 26 juillet 2013

Pur sang

Huuuuuuu! (c'est le cri du cheval, au cas où tu n'aurais pas reconnu)

Encore et toujours ce chaud soleil pour nous réchauffer le corps et le cœur, à force il faut trouver des solutions pour survivre à ces journées caniculaires.

Alors on sort le grand jeu des matières légères, volantes et des couleurs.

Cette jupe et ce top ont été achetés le même jour dans une brocante, je n'avais jamais pensé à les assembler. Certainement parce que je m'étais dit que ça ferait trop de rouge. A tord ou à raison, bien bonne question.

Ce qui est certain, c'est que je ne ferais pas fière allure si je croisais un taureau ... Olé!

Il souffle un petit air hispanique, flamenco avec cette chouette jupe. Mon âme de petite princesse en culotte courte refait surface par moment, je m'amuse à la faire virevolter et m'enchante du moindre coup de vent qui lui donne vie.

Et tu veux savoir le mieux? Je suis habillée en tout pour même pas 10€.
3€ les chaussures, 1€ la jupe et 4€ le top.
C'est vintaaaage quoi! (trop une hipster la fille)

Elle est pas belle la vie? ;-)

Un bisou d'amour FLAMBOYANT à toi!






jeudi 25 juillet 2013

Sensationnal color vivids, SEN-SA-TIO-NNEL!

Incitée par les très nombreuses critiques positives à l'égard de ces rouges à lèvre, j'ai succombé à la tentation en passant dans le rayon fraîchement rénové de mon carrefour.
Il faut dire que tout est fait pour attirer l'oeil.
Le packaging est pétillant, glossy, tout en couleur. Avec ces chaleurs, ce glaçon couleur grenadine donne franchement envie.

Coté teintes, 10 sont disponibles dans les rose, violet et rouge en passant par les orangers. cependant, aucune couleur profonde au rendez-vous, seulement des couleurs d'été, très fraîches, acidulées et qui vont avec le bronzage!

Je me suis tournée vers une teinte rose, tirant sur le orange, au doux nom de "Shoking Coral".



La forme du rouge à lèvre permet une application facile, le produit se fond facilement, ne marque pas les peaux mortes et les stries des lèvres, et le rendu est une sorte de mat, assez doux.
En voyant le tube, je me serais plutôt attendue à quelque chose de glossy si je n'avais pas déjà vu autant de swatchs.


La tenue du rouge est bonne, et comme la couleur choisie n'est pas très différente de la couleur de mes lèvres, une petit retouche sur le creux de ma lèvre a suffi pour toute la journée.

Mes lèvres ne sont pas desséchées, et la sensation au porté est agréable, on ne colle pas!


 Allez, sombre vous aussi du coté sombre de la force ! 

mercredi 24 juillet 2013

L'huile de jojoba, le sauveteur des peaux mixtes

Avant il y a de ça trois semaines, ma peau était fatiguée, marquée en fin de journée, pas très fraîche le matin non plus, pleine d'imperfections, de micro kystes qui me coupaient le front en deux...

Et puis j'ai commencé à me documenter sur la slow cosmétique et ses bienfaits, et après avoir tenté deux huiles trop riches pour ma nature de peau mixte (framboise et argan, plutôt destinées à des peaux matures qui plus est), j'ai enfin trouvé l'huile qu'il me faut!

☼ Ce que nous dit le petit flacon ☼

"L'huile de jojoba est réputée pour ses propriétés nourrissantes et  régénérante. Elle redonne éclat, élasticité et souplesse au peaux fragilisées"

LBAA6BE4F448_1_w775_h1162.png

LBD6A47421CA_1_w775_h1162.png

J'ai complété mes recherches sur la belle bibliothèque d'Aroma-Zone. Si les solutions naturelles à vos problèmes de peau vous intéressent, je ne peux que vous conseiller d'aller faire un tour sur leur site (même si là, il est en reconstruction et qu'il pagaie comme un fou, mais j'ai toute confiance en l'équipe fort sympathique pour réparer ça).

L'huile de Jojoba est une huile proche du Sébum Humain, elle sait jouer le rôle de sébo-régulation que notre peau a parfois du mal à endosser. 
Elle nourrit la peau, c'est à dire qu'elle lui apporte les nutriments nécessaires, au contraire de l'eau qui apporte l'hydratation. D'ailleurs, l'huile de jojoba aide l'eau à ne pas s'échapper des tissus, et préserve donc la peau de la déshydratation.
Elle lisse le grain de peau, et raffermit, tout en redonnant de élasticité à la peau en activant des métabolismes naturels.

La composition de cette huile n'est pas à 100% de l'huile de jojoba, et elle contient quelques parfums, que je ne trouve pas très agréables. Cependant, ayant fait une recherche sur tout ces produits ajoutés, aucun n'est nocif ni pour l'environnement, ni pour notre santé!

Pour prélever le produit, je bouche la sortie du flacon avec mon doigt et le retourne. Je recommence environ 4 fois pour tout le visage.

LBD49A0E6031_1_w775_h516.png

Le produit pénètre très bien, puisque c'est une huile sèche. Elle ne laisse pas de film gras sur la peau, c'est donc le minois tout doux et bien tendu que je vais me coucher.
Le lendemain je me réveille toute pimpante, le teint frais, et absolument pas gras.
L'action est difficilement perceptible à l'oeil nu, ce pourquoi je n'ai pas fait de photo, avant/après, mais le produit fait des miracles sur les ridules d'expression et tous les signes de fatigue de la peau.
Comme ma crème de jour me fait des caprices, je ne peux pas dire si l'effet sebo régulateur est au rendez-vous mais je peux d'ores et déjà affirmer que cette huile fera certainement partie de ma routine soir pour un petit moment!
De plus, compte-tenu de la quantité prélevée pour chaque utilisation, le flacon se vide très lentement, ce qui en fait un produit très économique.

Pour ma part, je compte acheter un produit 100% jojoba la prochaine fois, et surtout Biologique, car malgré son packaging rassurant, la mention Bio n'apparaît nulle part sur le petit flacon!

Et toi, quelle huile utilises-tu pour tes soins quotidiens?

Huile Natessance, jojoba, 7€80 en parapharmacie.


mardi 23 juillet 2013

Une année pour tout changer; de RH à pâtissière

Cette année a été pour moi pour le moins mouvementée.
J'ai décidé de mon plein gré de ne pas sauter sur une poursuite d'étude après ma licence en ressources humaines, ne sachant pas ce que je voulais faire, et ayant "raté" le coche des inscriptions.
C'était sans compter également ma passion envahissante pour la pâtisserie.
Je me suis lancée dans un concours pour entrer dans une école pour me reconvertir, obtenir mon CAP et pouvoir vivre de ce joli métier.
Jamais je n'ai autant stressé que ce jour, où, après avoir révisé tout le programme du CAP, je me suis faite accompagner par ma meilleure amie. Jamais je n'ai autant eu peur de l'échec. En passant cette porte, en attendant seule, en voyant mes rivaux, la rage de vaincre, l'envie de toute détruire sur mon passage. Une tornade de motivation, un concentré de stress. Mon coeur battait tellement fort que je le sentais dans mes tempes.
Je me souviens de mon auto dérision dans la salle d'attente avant l'entretien, mais au fond de moi, je me pissais dessus.
Et en posant la main sur la porte de l'entrée de la salle, quand on est venu me chercher en annonçant mon nom, tout est retombé, d'un coup. "Au pire, je reviendrai l'année prochaine". Pas fataliste, juste déterminée.
Et c'est comme si quelqu'un d'autre s'étais mis à parler pour moi. Ma passion, que j'avais tant de mal à expliquer, parlait d'elle-même, racontait avec ses mots l'amour qui nous liait, la volonté d'y arriver. Cette coquine a même réussi à faire de l'humour, bien réceptionné par un jury sympathique.
En sortant de là, je savais, mais je ne voulais pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué. J'avais déjà échoué l'année précédente, et la remise en question est terrible.
Une semaine plus tard, un courrier me confirmait que j'étais une des heureuses élues.


Et depuis, c'est comme un compte à rebours. Comme si j'allais commencer une course, un défi. Celui de ne pas échouer ce pour quoi je me suis tellement accrochée. Ce pour quoi j'abandonne tout derrière moi. Un nouveau départ.
J'ai eu peur, peur de ne pas réussir à réunir l'argent pour payer ma formation, peur pendant un moment qu'ils se soient trompés de personne en m'envoyant mon courrier. Peur qu'ils ne reçoivent pas ma réponse, que la poste ait brûlé ma lettre, qu'un chien l'ait mangée.
Je suis tétanisée, à l'idée de me lever si tôt, par peur de ne pas suivre un rythme aussi contraignant, peur que ma passion me quitte, peur de faire le mauvais choix.
Mais la seule chose que je sais, c'est que si je n'essaye pas, je ne saurai jamais. Mieux vaut se rendre compte que l'on a fait une erreur que de se le demander toute sa vie.

Je laisse derrière moi un diplôme, le chômage. Les ressources humaines et leur manque d'humanité, leurs secrets de polichinel, leur lâcheté. La fonction toute entière est comme un rapace qui fonce sur les cadavres en décomposition. J'ai pourtant été dans une entreprise sympathique, mais je déteste ce métier. Je déteste les ambiances de bureau, les fonctions à responsabilité, qui te dévisagent quand tu oses porter de la couleur, quand tu n'es pas un bon petit soldat écervelé, qui avale les heures supplémentaires non payées sans rechigner.
Le monde du travail, en pleine décrépitude.
Diplômée, avec un bon niveau partout, sans faute de parcours, et alternante, je n'ai trouvé que des jobs complètement pourris et hors de mes compétences.
Ceci dit, mon diplôme ne m'a jamais vraiment appris le métier, lui qui se vantait d'être "professionnalisant". La seule chose de professionnalisante qu'il avait, c'était notre moitié d'année en entreprise.
Personne ne pourra s'étonner ensuite que les seuls emplois auxquels on peut postuler sont dénués d'intérêt et de sens.

J'en ai fait des choses cette année, via mes agences d'intérim. J'ai fait de la saisie, deux mois. Une entreprise sympathique, qui me considérait comme une salariée à part entière. Fait rare quand on est intérimaire.
J'ai été assistante administrative. J'ai un bac+3 pour ranger des papiers dans un classeur, trier par ordre alphabétique. Assez bonne pour qu'on me propose un CDI en tant qu'assistante de commande. Dans une entreprise où le patron faisait passer ses humeurs sur les salariés, où on mangeait dans une pièce à 12 degrés parce que le patron éteignait constamment le chauffage. J'ai dit non merci et je suis partie sans regrêts.
J'ai eu l'immense privilège de travailler une journée dans un Camaïeu en tant qu'esclave. Ils m'ont même volé d'une heure de travail, ironique quand on sait que c'est eux qui m'ont suppliée de rester.
J'ai été embauchée pour un CDD parfait qui s'arrêtait pour me laisser deux semaines de vacances, dans une boutique que j'apprécie particulièrement. Mais la "responsable" a vainement tenté de me mettre une douille sur le contrat, heureusement que j'étais informée grâce à ma formation, j'ai claqué la porte au dernier jour de ma période d'essai.
Enfin, j'ai terminé mon année de récolte monétaire en faisant des travaux qui pourraient s'apparenter à de la saisie. Encore.

Et j'ai un bac+3, en Ressources Humaines.
Mais je ne vais pas me plaindre, j'ai travaillé. J'ai gagné de l'argent.
Si ma perspective avait été différente, j'aurais ruiné mon CV, perdu mes compétences. Et serais devenue inemployable avant même de l'avoir été un jour.
Je déteste la France et sa logique anti-mérite.

Entre temps j'ai tenté vainement de m'inscrire au chômage, mais bon, avec le pôle emploi de la ville dont je dépend, qui doit compter une majorité de chômeurs et d'immigrés en insertion, je n'étais pas tellement prioritaire j'imagine, et quand deux mois et demie après j'ai enfin eu mon rendez-vous, manque de bol j'étais en mission.
Magnifique système.

Je quitte tout ça, sans regrets, avec grand soulagement. Je n'aurais pas pu continuer encore. Je me sens dévalorisée, dépréciée. Heureusement pour moi, j'ai des amis, un chéri, un entourage fort, et un mental à toute épreuve.
Je ne peux qu'imaginer la détresse de ceux qui sont isolés et vivent cette situations de cul entre deux chaises pendant des années durant.

Alors si un jour j'ai des enfants, au lieu de les pousser vers les études longues, au lieu de les laisser se faire farcir le choux par des professeurs qui vivent dans une époque disparue, je leur conseillerai des études courtes mais efficaces.

J'en profite au passage pour donner un gros fuck à tout les vieux bien placés dans des entreprises et qui te disent qu'un diplôme ne sert à rien et qu'on ne sait pas se débrouiller, "nous les jeunes".
Le marché du travail à bien changé, on a 12% de chômage, et quand on a une licence, on passe après ceux qui ont un master pour un niveau licence. Du coup avec notre pauvre bac+3, on récupère les jobs des bac. Si j'avais pas ma licence, connard, je nettoierais des chiottes avec une brosse à dent en me faisant vociférer dessus par un patron qui sait pertinemment que je n'oserais pas moufeter avec le chômage qui sévit.
Oui à l'époque on évoluait sans diplôme. Non maintenant, même avec un diplôme on évolue pas en interne, il faut changer d'entreprise.


Je sais que je ne suis pas la seule dans cette situation, à me demander où je vais, comment je vais pouvoir un jour avoir mon chez moi, comment faire pour pouvoir manger, vivre. Comment sortir mon épingle du jeu, comment plus tard acheter ma petite maison, avoir mes poules au fond de mon jardin, accéder à mes envies.
Et bien la réponse, c'est que j'en sais fichtrement rien.

Je crois que c'est quand on est à un carrefour de sa vie qu'on se demande tout ça. Comme si ça allait tout changer.

Keep Hope.
Keep Fighting.

J'ai pas gagné la guerre, mais une bataille, c'est déjà un bon début.




lundi 22 juillet 2013

[Bon Plan] Noël en juillet avec Yves Caillou

(PENDAISON HAUT ET COURT POUR CETTE BLAGUE)

Non non, je ne suis pas sans savoir qu'il fait environ quarante mille degrés (environ), qu'on dort mal la nuit en se faisant dévorer par les femelles moustique assoiffées de sang , et que nous somme en été.


Alors peut-être que tu te dis "mais elle a fumé tout le gazon de son jardin celle-là!" (merci de t'inquiéter mais je n'ai qu'un balcon, le béton c'est pas ma came), parce qu'effectivement, noël est en décembre (si, si promis, j'ai trouvé ça rien que moi toute seule).


Vous ne le savez peut-être pas, mais je déteste dépenser mes sous inutilement (après l'utilité est relative, un 52ème vernis n'est pas de trop), mais je succombe rarement à la commande internet. J'ai un rapport spécial aux objets qui m'empêche de vraiment en avoir besoin ou envie quand ils ne sont pas sous mon nez.

J'ai déjà simulé des dizaines de paniers, des centaines peut-être, mais jamais je ne les valide. Le proverbe dit vrai : loin des yeux, loin du coeur!

Mais en bonne pingre férue de bonnes affaires, je suis tombée sur une SBA (Super Bonne Affaire). Le genre de trucs, où tu ne réfléchis pas tellement quand tu valides ton panier, ni quand tu mets tes numéros de CB dans les cases prévues à cette effet.

Mais par contre tu y penses pendant que tu l'attends ton colis. Parce que tu sais qu'il va être bien blindé.

Pour te faire un topo, j'ai reçu, pour 14€50 frais de port compris:

- 10 gels douche
- 2 parfums
- 1 après-soleil

Vous pouvez choisir d'autres combinaisons de bon plan, je vous laisse avec le lien qui m'a permis de trouver cette affaire!


Après pas besoin de vous faire un dessin ni une équation à 4 degrés pour savoir que c'est rentable. J'ai 13 articles pour 14€50. Des cacahuètes l'unité, j'te le dis.


J'ai commandé mardi, mon paquet était dans ma boite jeudi matin, en parfait état.


Et là, coup de cutter et ...


Coucou vous!





C'est un peu beaucoup chouette!



Rainbow Shower!



Les Parfums des gels douche :
- Fleur de Coton
- Lavande de Provence
- Fleur de lotus du Laos
- Pamplemousse de Floride
- Grenade d'Espagne
- Orange
- Ylang Ylang des Comores
- Fleur de Tiaré de Polynésie
- Amande de Californie
- Citron vert du Mexique

Je viens tout juste de me rendre compte qu'ils se sentent obligés de te faire faire le tour du monde avec les noms, plutôt exotique!

Je ne les ai pas encore tous essayés, mais je peux d'ores et déjà dire que rien qu'à l'odeur, celui à la Grenade est le grand gagnant de l'arc-en-ciel des gels douche!








Une dernière petite photo de groupe, on dit cheeeese! ♥

Le seul point un peu négatif est qu'Yves n'est pas très porté compositions propres, ce qui m'empêchera de devenir fidèle à la marque (mais oui, souvient-toi, je me mets à la Slow Cosmétique, t'oublies tout!).


Et toi, t'as un super bon plan à partager?

jeudi 18 juillet 2013

DIY : Plie tes serviettes comme au resto!

Samedi dernier, mon très cher et moi avons fait une petite bouffe, et il m'a pris l'envie de me prendre pour une candidate d'un dîner presque parfait. Ne me dis pas que ça ne t'arrive jamais.
Alors forcément, qui dit dîner dit déco?
J'avais déjà vu plusieurs DIY sur les boules en papier, j'en ai profité pour en faire et les accrocher, mais je trouvais ça un peu dommage de poser bêtement les serviettes dans le fond des assiettes.

Alors j'ai cherché un peu sur internet et j'ai trouvé comment faire des lotus en papier.

Première étape (1), prends ta serviette, déplie la totalement et mets le coté moche vers toi (=le coté pas imprimé).

Ensuite, je te sors encore un document paint (la blague) pour montrer les premières étapes schématisables.
Ensuite, on plie les coins vers le centre (2) de façon à obtenir de nouveau un carré (3).
On continue à replier les coins vers le centre (4) afin d'avoir encore un carré (5).
Ensuite on retourne notre petit papier et on refait un carré en repliant tous les coins au centre(6).

C'est après que ça se gâte pour le schéma.
Tu vas prendre ton carré, face à toi, et mettre ton doigt au centre, là où tous les coins se rejoignent, et en gardant ton doigt pour que le carré ne se défasse pas, tu vas aller pêcher les coins cachés en dessous, et les soulever doucement.
Logiquement, tu attraperas d'abord les 4 premiers coins, puis une autre rangée de 4 coins.
Et tu auras ton lotus avec tout ses jolis pétales!

Je ne peux pas faire de vidéo mais je mets ici le lien de celle que j'ai utilisée!

Et pour finir une petite photo de mon chef d'oeuvre, et de quelques éléments de la table, parce que c'était assez joli!

Ca casse pas trois pâtes à un canard, mais Délia elle est contente! 






mercredi 17 juillet 2013

Le maquillage "Je suis en retard!"

Coucou petite marmotte des Vosges (y'a des marmottes là bas?)

Le matin en ce moment, plus ça va et plus je suis fatiguée. Je ne dois pas être la seule à attendre ses vacances comme un chat affamé attendrait sa pâté (si tu n'as jamais vu ce phénomène, tu dois absolument réaliser cette expérience, tu prendras tout le sens du mot impatience).
Et plus je suis fatiguée et plus je me lève tard (une minute, c'est rien... P****** mais il est déjà 15 minutes plus taaard). 
Ajoute à ça que j'ai également démarré une routine "peau" avec un bon mille feuille qui me prend une dizaine de minutes (que je savoure, c'est pas là le problème).
Mais je ne vais pas te faire un tableau, quand tu as 40 minutes pour : te lever, te laver, te brosser les dents, préparer ta gamelle du midi, manger ton petit-déjeuner, t'habiller, donner à manger au félin affamé qui de toute manière n'abandonnera pas ses tentatives de persuasion, perdre tes clés, les retrouver, et courir derrière ton bus parce que tu es en RETARD, souvent, devine ce qui saute de moitié, je te le donne en mille ..  Le temps de maquillage!


(J'avais jamais remarqué que ce lapin avait les yeux si rouges, ils doit pas tourner qu'au thé lui, j'te le dis moi)

Alors dans ces moments là, c'est comme si tu étais une sorte de super héro magique de la Grèce Antique mélangé avec un semi dieu du pinceau à Liner.
Tu dois réussir ce défi. Tu n'as pas le choix. Le compte à rebours est lancé. A coté Fort Boyard c'est de la gnognotte en toc massif. Et tu entends ton horloge te dire, te hurler même "sors, sors, sors" mais tu n'as pas encore mis la touche finale à ton chef d'oeuvre!

Alors moi le matin, je vais droit au but. Fini le joli Smoky, finies les déclinaisons de couleur assorties aux vêtements.

Un petit coup de correcteur sur mes petits boutons avec le Concealer All in one The body Shop, un coup de blush Bourjois "Rose poudré" bien étiré sur les pommettes, un trait de liner Sephora en évitant l'asphyxie mais en restant concentrée (c'est pas le tout de rater ton coup maintenant, l'heure tourne, le bus arrive), du mascara sur tous les cils pour avoir un joli œil de biche (Bourjois toujours), et là, touche importante, un coup de couleur sur les lèvres.
T'as jamais remarqué que tout de suite, ça fait super maquillé d'avoir une couleur vive sur les lèvres?
Comme je n'ai pas tous mes tubes de rouge chez mon chéri, j'ai emporté ma palette Sephora, j'ai choisi la couleur instinctivement, vive et rose, et j'ai mis un coup de gloss dessus, parce que le rose fluo c'est pas assez tape à l’œil pour cacher ma tête de cadavre.

Et là BIM, tu embobines tout le monde. Personne n'ira soupçonner que tu es cette fille, qui court derrière le bus avec ses claquettes chaque matin. 






Et toi le matin, t'es plutôt celle qui se lève deux heures avant, ou t'es aussi un peu à la masse? 

mardi 16 juillet 2013

Black cat

Je ne porte jamais de noir. Pas uniquement parce que je déteste cette non couleur, mais aussi parce que ça ne donne pas franchement bonne mine. 
Oui le noir c'est la couleur de la classe naturelle, mais le noir c'est aussi pour moi la couleur du deuil, et du sérieux. 

Alors tu vas te demander pourquoi je l'ai achetée cette combinaison, parce que du noir, ça en fait beaucoup d'un coup là.
Et bien la question est bien bonne, tellement bien bonne que ladite combinaison a tout de même passé une année dans mon placard avant que je la ressorte, comme un trésor égaré.
Un amour retrouvé, une coupe adorée.
Je n'y avais jamais pensé mais c'est tombé comme une évidence que le combo tong/combi était le vainqueur parfait pour ne pas ressembler à une pouilleuse pour aller travailler.
Sa matière est très légère, c'est pourquoi je peux me permettre le noir même si la saison ne s'y prête absolument pas.

Et d'un coup, je suis quelqu'un d'autre. J'enfile ma combinaison et je me sens comme catwoman, mais catwoman en week-end, à la cool, la cat woman qui s'affale dans son canapé avec un verre de smoothie, à l'ombre d'un soleil beaucoup trop brillant.

La magie d'un vêtement parfait.

Je m'en vais faire ma toilette, sur le haut d'un toit, la patoune gracieuse et les moustaches au vent.

Mille léchouilles d'amour.

Ps: Oui je suis une bloggeuse à chat 
Et le premier qui me dira que les chats noirs portent malheur, je lui envoie la Majestueuse et royale Cléo.






Combinaison Promod
Chapeau Eurodif

Pardon pour la surexposition et les photos un peu floues, mais mon chéri a déjà été bien gentil d'accepter de me prendre quelques photos (il faut que je le forme, au cas où)

lundi 15 juillet 2013

Bilan Slow Cosmétique S+2 : La slow amélioration

Ah mes petites paillettes arc-en-ciel phosphorescentes (j'ai utilisé le correcteur pour ce mot, je crois que ça veut dire que je ne l'utilise largement pas assez), c'est tellement de péripéties de tenter de sauver sa peau que je me sens comme si je vivais dans les feux de l'amour version peau (haine, amour et dégâts collatéraux).
Non parce que là, autant vous dire qu'en une semaine j'en ai vu des vertes et des pas mures.

Un petit rappel des faits s'impose.

"Ce que vous avez raté au dernier épisode!
Après un début difficile dans la régularité des soins, Délia découvre subitement sur son visage une poussée infâme d'une guerre des boutons New Age, avec des creux, des bosses, du mouvement artistique (un vrai Picasso le machin). 
Mais telle une guerrière, elle ne s'avoue pas vaincue et tente de changer de méthode face à ces intrus et troque son huile d'argan contre de l'huile de noyau d'abricot! Mais fourbe qu'il est, l'ennemi qu'est sa peau la trouve trop riche, et sur les bons conseils avisés d'une pro, change son huile pour de l'huile de jojoba... Et maintenant ..."'
Et ben maintenant ça va un peu mieux (la chutte pourrie quoi je serai jamais scénariste ... Ah mais attend, peut-être pour plus belle la vie...).



Bon j'ai quand même pas mal de boutons, mais globalement ils sortent vite et disparaissent en une journée, même s'ils vivent une vie éclatante et très vive question couleur (rouge, Vermillon, fluo même).

Et j'ai aussi eu des petites plaques d’eczéma au coin des yeux, ce qui m'a forcée à arrêter de me maquiller pendant une bonne journée, le temps que ça parte un peu. Je pense cependant qu'il faut rendre à César ce qui est à César et que ces plaques sont l'oeuvre de la Primer Potion d'Urban Decay et sa composition POURRIE.

J'ai tenté de ne mettre de l'huile qu'un jour sur deux (pour la débrusquer), mais avec le soleil, ma peau a un peu de mal à ne pas marquer mes expressions quand je n'en mets pas. Tu peux comprendre que je suis marquée comme une vieille peau, je ne t'en tiendrai pas rigueur. (coeur) 

J'ai cru remarquer que ma crème de jour si aimée (Effaclar Mat de la roche Posay), me fait, attention accroche toi à ton siège ... graisser la peau. 
Faut donc absolument que je creuse l'affaire, je suis même prête à déclarer le divorce s'il le faudra, et opter pour une fabrication maison avec une huile sèche de type jojoba/noisette. 

En attendant, je repars au combat, l'ennemi ne dort jamais.

Ah et j'oubliais, ne croyez pas que les magasins, même s'ils sont des parapharmacies, vendent des huiles pures, je me suis faites avoir avec mon huile de jojoba, ils y ont ajouté quelques trucs et surtout un parfum qui me donne envie de rendre mon dîner chaque fois que j'en met trop près du nez.
Pour tout ceux qui voudraient ne surtout pas en acheter, il s'agit de l'huile Natessence (et je mets la photo comme pour un avis de recherche).
Mais je crois qu'elle fonctionne.
Mais chut, c'est un secret.

On se keep in touch, je vous en reparle très prochainement!



vendredi 12 juillet 2013

Correcteur All-In One TBS: En demi teinte

The body Shop, c'est une drôle d'histoire.

Au départ, j'ai trouvé ça trop cher.
Ensuite j'ai eu des doutes sur la qualité des produits, je trouvais le packaging trop bien travaillé.
Moi, suspicieuse?

Et après avoir succombé définitivement au parfum enchanteur de leur crème main édition de noël au gingembre et au beurre de cacao (si j'avais su, j'en aurais fait un stock pour les 15 hivers à venir, pour toute ma famille, et éventuellement les amis que je me ferai d'ici là, spreaad goodness throuuugh the world!), j'ai solennellement déclaré que l'enseigne méritait de l'attention. Rien que ça ouai.

Je me sens toujours un peu comme un chat qui regarde une boite de thon posée sur la table. J'ai envie, mais je sais que ce serait mal de sauter et de chiper la boite, mais quand même... LE THON C'EST BON. (Mraou)

Alors bon on oublie la métaphore de la boite de thon, et on part du principe que je trouve toujours les produits un peu chers. Mais que parfois je craque et je saute sur la table et je fais un strip tease et on met des billets dans mon tanga woop woop.

Et quand une personne, envoyée par les saints dieux perd 80 euros en plein milieu d'une rue, c'est par miracle que je me baisse et les ramasse. Merci à toi donc, donateur mystère (mais genre du fond de mon coeur à la puissance un milliard).


Tu vois déjà le tableau, j'entre comme Paris Hilton dans mon Body Shop, chiuhahua sous le bras, air victorieux (l'argent mon petit, l'argent).

Je repars avec 4 articles, mais là maintenant, JE VAIS CREER LE SUSPENSE et je ne vais parler que d'un seul produit.


Le Concealer All in One.

Le produit se présente sous la forme d'un stick, avec au centre une sorte de rond translucide (t'as le droit de m'insulter parce que je suis une courge de description), j'imagine que c'est ce qui sert d'hydratant. Le tube est métallisé, simple mais joli.



Le format n'est pas forcément très pratique, puisque se coller le stick sur les boutons n'est pas extrêmement hygiénique (enfin ce n'est que mon humble avis, après tu en fais ce que tu veux), le mieux est donc d'utiliser un pinceau.
Le contenu est ridicule. Je l'utilise depuis un petit mois seulement et j'en ai déjà utilisé plus de la moitié, et non, mauvaise langue, je ne suis pas recouverte de boutons. (la loooune)
Question application, le produit est assez épais, et n'est pas forcément évident à travailler. Sur le front, pour ma part, il laisse des traces, et joue parfaitement un rôle d’illuminateur DE BOUTONS. Contre productif, c'est ça le mot?
Sur le reste du visage je n'ai pas de remarque à faire; le produit s'étale bien.
Question couvrance, ce n'est pas fantastique, je suis obligée de faire plusieurs passage après séchage du produit pour cacher une imperfection. Quand on voit le format, ça fait mal au derrière. 
Niveau tenue, je n'ai pas de reproche à faire au produit. Ce que je mets tient suffisament pour que je me trouve hideuse de la peau une fois démaquillée.

J'ai essayé de prendre des photos, mais sans la macro, j'suis pas certaine que ce soit super représentatif, juge par toi même.





Je ne peux pas vous dire si ce stick est efficace en anti-cerne, je n'en utilise jamais, j'ai une peau assez épaisse et ne suis que très rares cas sujette à des cernes.

Je prends comme point de comparaison le correcteur/anti-cernes bourjois Healthy Mix, qui n'était pas très efficace. Par conséquent il est possible que je sur-évalue la capacité de ce correcteur (que je ne trouve déjà pas au top niveau...).

Je dirais donc que ce produit n'est pas ni particulièrement recommandable, ni à bannir des trousses à maquillage. 
Cependant, pour moi, c'est un demi arnaque compte tenu du peu de produit dans le tube, et de la vitesse à laquelle il s'utilise.

Correcteur The Body Shop Correcteur all in One : 11€, existe en 5 nuances

Tu détiens le correcteur parfait? N'hésite pas à me donner son petit nom je t'en serai reconnaissante pour TOUJOURS!