vendredi 5 décembre 2014

A la découverte du Kale : Orge perlé, noix, miel, spacebar et kale cru!

Le kale est on ne peut plus à la mode ces derniers temps. Les stars l'ont érigé au rang d'aliment super glamour. C'est sûr que ça  radicalement changé l'image austère du choux en pot-au-feu.


Si tu le croises aux abords d'un magasin bio ou même chez monoprix d'ailleurs, tu seras visuellement attiré par ses petites bouclettes. Comme des cheveux emberlificotés et bien touffus.
Les tiges sont assez longues, mais on ne retrouve en magasin que des tiges moyennes. On ne mange pas les nervures centrales, qu'on retire donc avec soin pour éviter de mastiquer comme un fou.
Le kale peut être mangé cru mais a sa petite particularité : il faut le frotter contre lui même avec un peu d'huile d'olive et de citron pour l'attendrir! Les feuilles prennent une jolie couleur translucide vert vif, absolument magnifique et qui fait pétiller les rétines.
J'aime les choux, quels qu'ils soient, mais il est vrai que selon les périodes, la cuisson et la sorte, ils peuvent déranger le bidon. Rassurez-vous, même cru, le kale ne pose pas du tout ce problème!
Il a un goût très doux, presque sucré, que l'on peut selon ce que j'ai lu ci et là, accentuer en congelant le choux.
Si certaines sont attirées par sa culture, sachez qu'il résiste à des températures négatives, vous pouvez donc y aller tranquillement pendant tout l'hiver avec votre kale bien aimé ;-)


En plus d'être ce genre de légume facile à caser dans une assiette composée par son goût très doux, il a de nombreux avantages nutritionnels.
Déjà, ce chou contient proportionnellement plus de calcium que le lait. Non pas que j'érige le lait en exemple mais surtout que c'est ce que vous pourrez dire à la personne qui vous demandera comment vous trouvez du calcium sans en boire.
Niveau vitamine, il est plein de vitamines K, A et C et possède des propriétés anti oxydantes et anti inflammatoires. Autant te dire que tu peux ranger ta cure de vitamines pour l'hiver au placard.
Evidemment, rien ne sert de se nourrir uniquement de kale, l'excès n'est jamais bon, mais pourquoi ne pas l'intégrer à notre alimentation, tout simplement?
Je l'ai dit plus haut, mais comme le kale se démocratise (comme la courge butternut et le potimarron), il devient plus facile de s'en procurer, et on peut le trouver chez monoprix (à prix d'or et en grosse quantité), mais aussi dans la plupart des magasins bio, qui le vendent au poids, ce qui permet de n'en prendre que la quantité dont on a besoin! On peut parfois prendre peur en voyant les prix au kilo, mais avant d'en avoir un kilo, vous aurez besoin d'un semi remorque.


Pour ce qui est de la spacebar "gendarme", une lectrice m'avait dit qu'elle n'avait pas du tout aimé, j'étais un peu méfiante face à la chose, mais finalement ... J'ai trouvé l'association avec le miel, le kale et les noix très chouette. Ca ressemble vaguement à la texture d'un saucisson, avec un goût fumé et doux. Je ne croquerais pas dedans sans autre chose à coté mais détaillé en allumettes pour une flamekeuche végé, je m'y vois déjà ;)!
Son prix est rikiki (1,25) et le risque d'avoir des pertes minime car la barre est tout petite!

Voici donc la recette d'un plat de tous les jours, simple et plein de saveurs et de couleurs!


Pour deux gourmands

- 3/4 branches de kale (selon la taille!)
- une spacebar Gendarme (pour les non végé, vous pouvez remplacer par des lardons ou du bacon!)
- 120 g d'orge perlé cuit selon les instructions du paquet (hé béh oui)
- une belle poignée de noix
- une belle cuillère à soupe de miel
- vinaigre balsamique, huile d'olive, citron, poivre et sel


Faites tout d'abord cuire votre orge perlé, car ce coquin cuit 25-30 minutes, et quand on a faim, ça paraît une éternité! Pour en venir à lui, c'est une céréale que j'adore en ce moment, qui ne vaut rien du tout, et qui est parfaite en salade. Ca ressemble à du ebly mais en meilleur (faut dire que j'ai jamais aimé le ebly donc c'est pas difficile).
Occupez-vous ensuite de bichonner votre kale. Retirez alors les nervures centrales soit à la main, soit à l'aide d'un couteau ou même d'une paire de ciseaux. Au jugé, retirez le plus gros, ce qui risque de vous déplaire sous la dent!
Prenez ensuite un saladier pouvant contenir votre kale, et après l'avoir rincé sous l'eau et essoré, pétrissez le dans un mélange huile d'olive et citron, pour attendrir les feuilles. Quand ce sera bon vous le sentirez, leur texture changera :). Assaisonnez avec du vinaigre balsamique, le miel et les noix.
Ensuite, lorsque votre ogre perlé sera fin prêt, divisez le dans de jolies assiettes, et répartissez le tout en déposant des allumettes de spacebar.


Et vous alors? Kale Addict, envie de le découvrir? Ou pas du tout?

Kalement vôtre,

Délia ♥

4 commentaires :

  1. A force de voir des recettes au kale, j'ai bien envie d'essayer. :) Surtout que ça a l'air top niveau vitamines & cie, et je dis pas non à un bonus calcium maintenant que je ne bois plus de lait.
    Je note la technique de ninja pour le manger cru. ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et bien ne te gêne pas parce que c'est une petite curiosité ;) !
      Et puis bon c'est sûr que ce serait bête de se priver des apports qui vont avec.
      Haha, j'aurais jamais pensé à le faire de moi même, la super technique de ninja comme tu dis!

      Supprimer
  2. J'en entend beaucoup parler, mais je n'en ai pas encore vu en vrai. L'idée qu'il faille le "masser" pour le préparer est tout de même amusante... je guette!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que tous les magasins ne sont pas tous fournis pareil! J'ai la chance d'habiter en ile de France, du coup comme Paris rayonne beaucoup sur nous, fioup, on a eu du kale dès son apparition en France sur les étals :)
      Un peu de patience, ça se démocratise beaucoup tu devrais le voir débarquer :D!
      Un petit massage avant de finir dans nos estomacs, c'est mérité non? ;-)

      Supprimer

Exprime toi ici mon petit, c'est free!