lundi 30 juin 2014

Henné d'un jour, henné toujours! [le henné pour qui, pour quoi, et comment]

J'ai déjà fait deux hennés... et puis comme on dit jamais deux sans trois... Il y en a eu un troisième ;).

Et je ne pense pas m'arrêter là!

Maintenant que j'ai passé le cap de la débutante notoire (que je vous présentais ici), j'ai décidé de partager un article un peu plus technique avec vous, mes lectrices. Parce qu'il faut que le monde entier sache que le henné est une alternative fabuleuse pour celles qui aiment bien se colorer les cheveux, en respectant leur nature, et avec un produit 100% naturel! Même pour celles qui ont des cheveux blancs!

Le henné, un produit naturel?

J'ai eu à peu près mille réflexions de la part de connaissances, d'amis, de ma famille, et même peut-être de mon chéri : "le henné, c'est pas le truc qui déclenche plein d'allergies super graves?".
Nope, le vrai henné c'est une plante, et quand on n'y ajoute rien de nocif dedans, il n'y a AUCUNE raison de se taper des allergies. Sauf si vous êtes allergique au henné, mais ça, c'est certainement aussi rare que de trouver quelqu'un d'allergique au chocolat.

Quel henné choisir alors?

Et bien un henné biologique! Parce que pour sûr, il n'y aura pas le moindre additif douteux qui risquerait de provoquer la libération de molécules dangereuses pour la santé. Et c'est pas pour ça que ça marche moins bien.

Pourquoi choisir le henné plutôt qu'une couleur traditionnelle?

Les couleurs, c'est extrêmement chimique. Même celle sans ammoniaque. Parce que tu te doutes bien qu'ils n'enlèvent pas l'ammoniaque sans le remplacer par un autre truc un peu plus craignos (un peu comme l’aspartame dans les produits sans sucre...). Il y a évidemment l'option couleur des rayons naturels, mais d'elles, je ne vais pas vous parler.
Le henné, c'est plus qu'une simple coloration du cheveu, c'est un soin. Ca galbe le cheveu, ça le rend don fort, plus épais et résistant. A chaque sortie de henné, j'ai les cheveux des pubs pour shampoing (qui bien évidemment sont fausses, mais mes cheveux, eux, ne mentent pas!).
En plus de ça, le henné permet d'obtenir une couleur pleine de nuances, pleine de reflets. Comme un balayage mais réussi (et fais pas celle qui voit pas ce qu'un balayage loupé donne, les rues regorgent de ces pauvres femmes).

Savoir à quoi s'attendre

Si tu penses que le henné c'est la pointe du glamour, que tu as l'habitude de l'odeur banano-chimique des couleurs shwarzkopf (comme les antibiotiques, t'as déjà remarqué ça?), tu vas être déçue.
Le henné, c'est à la base une poudre, plus ou moins fine, que tu mouilles avec de l'eau tiède, et à laquelle tu peux ajouter des actifs, pour rendre le moment encore plus bénéfique pour ta crinière.
Mais ça reste des plantes écrabouillées, l'odeur se rapproche du foin. C'est loin d'être gênant, j'aime d'ailleurs beaucoup avoir cette senteur campagnarde dans mes cheveux, en me levant le matin je me croirais presque à la cambrousse!
De plus, soyez certaines de votre coup, je veux dire, sur le fait de rester fidèle au henné par la suite, car les cheveux colorés au henné sont très difficiles voire impossible à colorer chimiquement, car le henné forme une sorte de pellicule lisse qui empêche les couleurs d'accrocher le cheveu!

Le henné, dans la pratique

Il existe une multitude de hennés. Pour toutes les couleurs! Et on peut même le mélanger avec des actifs qui vont renforcer, compléter, inverser leurs effets. Bref, autant dire que chaque cas de cheveu peut avoir SA recette de henné. Pour choisir, je ne peux que vous conseiller de chercher sur internet, ou de vous en référer à la superbe bibliothèque aroma zone à ce sujet.
J'ai déjà testé deux hennés : le henné de perse, et un autre henné, qui faisait des reflets roux (dont je ne me souviens pas du petit nom).
Mon troisième est un henné du rajasthan, reflets roux/rouges assurés avec lui!
Le henné accroche mieux au fur et à mesure, il est donc assez conseillé d'être prudente sur le temps de pause lorsqu'on ne veut, comme moi , que des reflets.


J'ai utilisé de l'huile d'argan en supplément de ma recette.
Rien de plus simple que de tout mélanger. Seul impératif : utiliser un ustensile en bois, pas en métal!

C'est ici que les choses se compliquent. Sortez la blouse de chimie, ou un truc auquel vous ne tenez pas du tout (comme la blouse de chimie quoi ;) ) ou que vous voulez détruire/brûler (la peau de votre ex, si vous avez son corps à la cave), parce que je n'ai pas encore trouvé un moyen d'éviter TOUTES les projections de boue de henné en m'appliquant ça sur les cheveux. J'y vais mèche par mèche, mais comme c'est un peu épais par rapport à une couleur, parfois c'est périlleux.

A la fin tu devrais ressembler grosso merdo à ça. Tu ajoutes ensuite un film plastique type cellophane ; c'est pas pour compléter le tableau gogolle style, juste pour éviter d'en mettre partout !
Assurez-vous de ne pas en avoir partout sur les oreilles, dans le cou, ou dans tous les autres endroits visibles; look orange assuré.
Attention, two sexy!


Les temps de pose varient selon les types de henné, renseignez vous avant, car plus on le pose, plus il colore.

Le plus contraignant est le rinçage à mon sens, parce que ça prend LONGTEMPS et que j'en ai toujours des morceaux qui restent parce que je n'ai pas la patience.
Il faut rincer à l'eau tiède, et vigoureusement, en s'assurant qu'il ne reste plus de morceaux de henné.
Pas de shampoing, juste de l'eau. Si tu veux des encore plus beaux cheveux, alors tente vaillamment de finir à l'eau glacée ; ça resserre la fibre de ton capillaire de sirène et ça le fait briller comme une patinoire. Ca marche aussi à la fin de chaque shampoing.

Afin de vous montrer l'évolution de ma masse capillaire, voici ce qu'il y a de plus parlant : des images. J'vous préviens, c'est pas évident de prendre en photo un henné, cette bestiole là se cache dans des reflets perfides dont l'objectif a du mal à rendre toute la saveur.

Mon premier henné, ça ressemblait à ça
C'était en septembre (et c'est ici que je me rends compte que mes cheveux poussent HYPER VITE)


Mon deuxième était moins discret. D'après la date des photos c'était en janvier.


Et pour mon troisième, je vous ai fait une photo par jour. Parce que la couleur oxyde avec le temps et se modifie. Il faut éviter de se laver la tête avant d'avoir passé 72 heures après henné, car celà retire le henné avant qu'il ne se soit vraiment accroché.

Jour J Avant


Jour J après



Jour 1



Jour 2

J'ai été très satisfaite du henné shoppé chez aroma zone, car il est conditionné dans un sachet assez grand pour pouvoir choisir la quantité utilisée en fonction de la longueur des cheveux. Il est très peu coûteux (3€50), et très fin, donc plus facile d'utilisation que ceux que j'ai pu utiliser.
Sa couleur est très jolie, je pense y ajouter de l'hibiscus pour obtenir des reflets plus rouges!
Quant au résultat, mes mèches de devant ont plus retenu la couleur que le reste de ma chevelure, ce qui me donne un petit coté tornade rousse que je trouve amusant.
Pour ce prix là, j'ai même le droit d'avoir une deuxième chance!

En tous les cas, moi et mon capillaire, on est bien contents!


Et toi le henné, ça te tente, déjà adepte ou sceptique?



Délia ♥

samedi 28 juin 2014

J'ai testé pour vous ; une année de pauvreté et de lowbuy [avec plein de gif de chats dedans]

Cette histoire commence au début de mon année scolaire où mon école décide subitement... Que nous serons stagiaires et non pas apprentis. Si certains ne voient pas la différence, grosso modo stagiaire tu ne fais même pas partie de l'entreprise, le salaire maximum pour les patrons s'ils ne veulent pas payer de charges est de 420 euros (j'ai pas le salaire précis en tête).... au bout de 4 semaines travaillées, et non pas par mois comme pour de l'apprentissage.
En gros, tu es dans un état de précarité déclaré et tout à fait légitime au regard de la loi. Et pourtant tu travailles comme les autres.

Ce qui est bien quand tu sais que pour TOUTES tes dépenses, plein d'essence à 50 euros compris, mettront à mal ton minuscule pécule, c'est qu'il est d'une simplicité infantile de ne pas dépenser.
Tu culpabilises quand, mourante de soif tu achètes une bouteille d'eau à la machine de la gare. Tu vois? La machine qui te fait payer un rein pour 75 cl d'eau?
On dirait que je joue ma vie avec cette pièce de deux euros. J'hésite quinze plombes avant de la mettre dans cette fente, mon train arrive dans 4 secondes, mais si je le prends sans la bouteille, je décède de sécheresse dans la rame bondée du retour...

Alors imagine bien que ma dernière priorité c'est d'avoir le dernier rouge à lèvres à la mode, le dernier fond de teint qui tourne sur la toile. Et même ces chaussures qui me font de l'oeil resteront dans la vitrine.
Tu portes les mêmes vêtements que l'année précédente... et tu n'achèteras même pas un pull, parce que 40€ ça fait beaucoup de pains au chocolat. Et que les pains au chocolat, c'est ton petit plaisir quand ta journée part en sucette.
C'est terrible, mais en même temps, tu te sens anti matérialiste. Tu vis de petits plaisirs. Comme les pains au chocolat.

Voici donc les commandements qui m'ont aidée à m'en sortir.

1 - Tes besoins seuls tu écouteras


Avant quand j'avais un salaire, je faisais allègrement les magasins. J'achetais ce dont j'avais envie, quand j'en avais envie. La nouvelle collection mavala? Mine. Le petit chemisier dans la boutique? Mine. Et le gommage à 25€? Also mine.
Maintenant, on oublie ça! Je liste mes réels besoins. J'ai besoin d'une crème de jour, un gommage, un hydrolat ... Car non, ce n'est pas cette année qu'on va démarrer une collection.

2- Tes envies tu exileras


Avec force et conviction on a dit.

3- Le coiffeur tu oublieras



Véridique, quand tu vois le prix du coiffeur, tu préfère te tartiner à l'huile de coco et passer pour chewbaka plutôt que lâcher l'équivalent de 30 pains au chocolat (une hérésie j'te dis). Et puis de toute façon, il te loupes toujours.

4- A plein de personnes, pitié tu feras, et tu t'en moqueras


Peu de gens sur cette terre sont en mesure de comprendre, surtout quand ils ont eu des sous, que la moindre sortie, même un verre, te semble être au prix du cours de l'or. 

5 - De ramer jamais tu ne devras t'arrêter


Parce qu'une année sans pognon, ça demande aussi une sacrée organisation et que c'est des coups à finir torturé psychologiquement. Il faut sans cesse trouver des solutions : attendre Noël et faire un liste qui ressemble plus à celle des courses qu'à celle de noël (y'a aussi ton anniversaire), recycler tes produits, comparer les prix, apprendre à aimer ce que tu as, trouver des occupations gratuites comme sur le site "que faire à paris?"... En somme, FIND A WAY my dear friend, or you die.

6- La fin du supplice tu attendras


Ma réaction quand j'ai appris que j'allais être apprentie l'année prochaine...


Après tout ça, j'ai beaucoup relativisé. J'ai appris à cibler réellement mes envies et besoins, et à savourer avec plus d'intensité mes achats (OUIII j'AI ACHETE UNE BOUTEILLE D'EAAAU) et surtout à compter les sous qui sortent de mon compte.
Si je devais donner un seul conseil, c'est de noter chaque dépense dans un petit carnet que vous emportez partout avec vous, par catégorie, et de compter le total chaque semaine; ça laisse pensif et bien souvent on se rend compte de l'inutilité de certaines dépenses après coup, ça évite de se laisser prendre au piège ensuite.

Du coup, bon pattounage à vous, moi, je retourne aimer la vie!


Délia ♥




jeudi 26 juin 2014

Princesse des mers [ ♪ coquillages et crustacés ♪ ]

Nous revoici dans la saison 1 de "Délia découvre la vie", et c'est dans cet épisode que vous découvrirez comment elle a craqué son slip et décidé de continuer dans les maquillages sans codes ni loi mais l'éthique "ça fait joli donc c'est déjà pas mal".

Après cette douce introduction, je dois vous avouer que j'étais partie pour me faire un makeup façon paon (OUI ENCORE), mais que, après être partie vraiment dans mon délire, j'ai trouvé que ça donnait vraiment un rendu très "mer" ; algues, profondeurs marines et petites nacres de coquillage sont donc nos invitées. J'ai été assez déçue de ne pas réussir à mettre la main sur mon sac de coquillages pour faire une série photo digne d'un bon remake d'Arielle, mais bon, que voulez-vous, on ne peut pas être parfait tous les jours! (HAHEM)

Y'avait déjà la reine des neiges, Arielle (avec un L ou deux d'ailleurs?) est LA reine de la mer, alors j'ai décidé l'auto proclamation de princesse, parce que s'autoproclamer là où personne ne réclame cette place ça marche plutôt bien.

Cette fois-ci, j'ai progressé, j'ai pris en photo tout mon petit matériel nécessaire à la réalisation de ce maquillage marin, qui sait, peut-être qu'un jour j'arriverai enfin à faire un tuto!
Ce que je peux vous préciser, c'est qu'en général, je pose une sorte de base avec mes fards à sec, pour bien délimiter les zones, et puis ensuite je passe de nouveau une couche avec mes fards mouillés, pour plus d'intensité, de couleurs, de folie quoi! ;-)



Nous avons donc mes acolytes pinceaux Ecotools et à blush, mon mascara Benecos qui est en fin de vie (tout de même, il a vécu 6 longs mois d'amour intense avec moi), la poudre So Bio etic qui te fait des paillettes partout et te hâle le teint (JULIEEEE ♥), mon petit vert scarabée de chez Agnès B (qui doit avoir 10 ans, tu le trouveras peut-être chez un antiquaire), et mes palettes d'amour, la Candy de sleek et la Take me to Brazil de Bh cosmetics, que je devrais arrêter de vous présenter.
Vous allez dire que ça commence mal, mais j'ai oublié de mettre ma base UD sur la photo hihi.

Et puis comme après avoir fait les yeux, je me suis dit que les lèvres parsemées d'éclats de nacre c'était cool, j'ai continué mon délire profondeurs marines avec une sorte de rouge à lèvres doré trouvé sur mon immortelle palette Sephora. Là j'ai pas pris de photo parce que voilà, y'a de la poudre partout dedans et ça aurait été la photo du trash.

Je vous laisse admirer par vous même le résultat de ce joyeux bazar.
Et si certaines se posent la question, j'ai pas posé complètement nue, mais j'imagine toujours les sirènes des fonds marins avec à minima les épaules dénudées (et plus généralement les seins à l'air mais j'ai préféré ne pas dévoiler tous mes atouts).
Avec ces petits mots dans mon article, je sens déjà les requêtes perdues "seins à l'air". Salut les pervers ♥!






ET puis la photo de la sirène en fin de night


Je voulais vous montrer cette photo parce que j'aime d'amour la couleur de mes cheveux maintenant que j'ai refait mon henné, je vous en reparle d'ici peu, en détaillant bien tout!

Alors les sirènes, vous les aimez autant que moi mes palettes de mille et une couleurs?

Des bisous de sous l'océan, j'ai paumé polochon, je pars à sa recherche (et c'est vraiment très grand les fonds marins!).

Délia ♥


mercredi 25 juin 2014

Quand les cosmétiques deviennent thérapeutiques : Mon expérience avec covermark et mon vitiligo

Le sujet que je vais aborder avec vous est un peu différent de ceux habituels.
Vous connaissez la Délia confiante en elle, pas timide pour un rond, toussa toussa, mais il faut qu'on remonte une bonne dizaine d'années en arrière pour comprendre pourquoi je vais vous parler de ces produits.

A la naissance, j'avais la peau très claire, comme tous les bébés! Et puis, le temps passant et ma peau devenant plus pigmentée, mes parents ont commencé à flipper, parce que j'avais une tache sur toute la jambe gauche. Après une visite chez le médecin, ils ont rapidement été fixés : j'avais un vitiligo.
Un quoi? 
Un vitiligo c'est une dépigmentation totale de la peau qui touche environ 0.5% de la population, qui se manifeste par des endroits tout blancs! C'est plus ou moins étendu selon les personnes. C'est aussi et surtout une sensibilité accrue aux rayons du soleil, car la peau ne peut pas bronzer du tout et devient directement rouge/rose fluo dès qu'elle est exposée.

Mais pourquoi te parler de ça? Et bien parce que petite, je souffrais beaucoup du regard des autres. En plus de devoir me coltiner l'indice 50 toutes les heures, dès que je mettais le nez dehors les jours de soleil, il fallait aussi que je me tape les regards horrifiés des parents, qui éloignaient leurs enfants de moi comme si j'avais la peste. Je n'ai jamais souffert de la curiosité des autres enfants, non, juste de la méchanceté des parents ignorants, comme si j'allais refiler ça à leurs gamins.
Je redoutais de sortir en jupe, je pleurais pour ne pas aller à la piscine, bref, quand on est petit, c'est pas l'idéal.
Alors ma maman, comme toute bonne maman, a trouvé une solution. Elle avait réussi à se procurer un petit tube de crème teintée, qui protégeait également ma tâche des rayons du soleil et la faisait disparaître temporairement.
J'ai du en mettre 2 fois, et ensuite je me suis rendue compte que pour moi, rien ne changeait, seulement le regard des autres. Ca a été une sorte de révélation, et depuis ce jour, le petit tube est resté dans ma pharmacie, comme un trophée de ma victoire sur ma petite différence.

J'ai vaincu mon problème, mais quand Amélie de la marque Covermark m'a contactée par mail, j'ai pensé à toutes les filles, souffrant de petits défauts de la peau, et qui n'ont peut être pas connaissance de ce produit.
J'ai d'ailleurs trouvé qu'elle était très sympa cette Amélie, et elle m'a fait un petit paquet avec plusieurs teintes, et deux produits différents, afin que je puisse les essayer.


Covermark, c'est LA marque qui s'occupe du teint, mais avec un intérêt tout particulier pour les personnes souffrant de problèmes cutanés. Il n'y a pas que les personnes atteintes de vitiligo, car ce produit peut aussi se destiner à celles qui voudraient cacher de vilaines cicatrices, des varices, la couperose, et je me suis aussi dit que ça devait marcher sur les vergetures (même si moi ça me fait penser au sable quand la mer se retire et que je trouve presque ça joli).
Des produits sont disponibles pour toutes les parties du corps (visage et corps) et en plusieurs solutions (fluide, épais, poudre, correcteur...). Chacun peut donc y trouver son petit bonheur! Il y a également un grand nombre de teintes.

J'ai reçu des produits adaptés à mon vitiligo sur la jambe : le leg magic, un produit très couvrant avec un spf de 16, et le leg magic fluid, un peu plus fluide comme son nom l'indique, avec un spf de 40!

Comme des images sont toujours plus parlantes, voilà les résultats des deux produits sur ma jambe.

Niveau application, le leg magic (premières images) nécessite une petite prise en main, car il est assez épais. Il est conseillé de l'appliquer à l'éponge afin de flouter un peu les démarcations et de rendre le résultat plus naturel.
J'ai une assez grande surface à recouvrir, mais la couvrance est très bonne, et c'est sans aucun problème que la tache disparaît.
On peut mélanger les teintes entre elles afin de trouver LA bonne. Même si je disposais de plusieurs teintes, je n'ai pas réussi à vraiment me rapprocher de ma carnation. A l'ombre, on voit à peine la différence, mais au soleil c'est une autre histoire. Donc si vous comptez sauter le pas, choisissez bien votre teinte!

Le leg magic fluid (deuxième série, sur le mollet) est très agréable à utiliser et très facile à étaler. J'ai fait ça à la main, c'était très rapide et comme on peut l'étaler plus facilement, il est envisageable d'en mettre sur une grande surface, afin de réduire les risques de démarcation. Comme la couleur était un peu trop foncée, ça donne l'impression que j'ai déjà bronzé, ce qui n'est pas pour me déplaire ;) . Question couvrance, on devine le vitiligo en transparence, elle est moins opaque que le leg magic.

Tout dépend de votre petit problème ; s'il est très localisé, je vous conseillerais l'usage du leg magic. S'il est plus généralisé, le leg magic fluid est plus approprié, car même s'il ne cache pas complètement, il réduit de beaucoup les petits défauts et permettra de na pas attirer les regards que vous fuyez, tout en évitant de passer 3 heures sur votre imperfection en risquant de la faire ressortir à cause des démarcations.

Le produit a une tenue vraiment irréprochable; il est waterproof, et une promesse de 24 heures. Il est conçu également pour ne pas tâcher les vêtements, ce qui peut être bien utile pour éviter de se retrouver avec des jupes blanches beige/marron.
D'ailleurs, je vous conseille d'utiliser une bonne huile démaquillante (la marque propose un produit mais je ne l'ai pas essayé!) car ce n'est pas en frottant sous l'eau que vous retirerez le produit!

A mon goût, le vrai point négatif de ces produits est leur composition. Celles qui s'y intéressent peuvent aller consulter ça sur leur site. Mais j'ai préféré partir du principe qu'aujourd'hui, l'important c'était de partager un produit qui m'a aidée à me débarrasser d'un complexe, et que grâce à ça, je suis la fille pleine de vie que je suis maintenant, sans me soucier du regard des autres.

Maintenant, j'ai appris à aimer ma petite tâche. J'ai même envie de l'honorer d'un tatouage qui la décorerait. J'en suis presque fière, parce que je la trouve jolie, et que personne n'a la même.

Quoi qu'il en soit, je remercie la douce Amélie pour nos échanges et les petits tubes (absolument adorables) reçus. Ils me serviront surtout à masquer mes cicatrices faites en me brûlant avec la crème pâtissière cette année! (parce que ça, je trouve que c'est moins classe et quand je vais bronzer, ça va faire des endroits tout blancs!).

Si certaines pensent en acheter, n'oubliez pas que vous allez bronzer, prenez-en compte en choisissant votre couleur! :-)

En espérant que ce sujet puisse servir à certaines!
Je précise pour les autres que malgré le fait que ce produit sorte un peu de ma ligne éditoriale quant à sa composition, je tenais à en parler non pas pour brosser la marque dans le sens du poil, mais bien pour partager un expérience qui m'a permis d'avancer. Je préfère le préciser histoire d'éviter toute confusion!

Parce que la Beauté, c'est aussi beaucoup dans la tête.


Toi aussi tu as des petits problèmes cutanés? Ces produits pourraient t'intéresser?


De gros bisous à vous de ma part et de celle de mon inspectrice des travaux finis poilue!!

Délia ♥


mardi 24 juin 2014

Le grand bleu

Depuis que j'ai reçu mes deux palettes de la boutique le doux nuage, je ne peux plus m'arrêter de me maquiller les yeux.
Après tant de temps à pester avec des fards poudreux et sans intensité, j'ai trouvé des fards qui envoient le pâté, alors c'est récréation time. Le rouge peut très bien ne pas m'aller et me donner l'air fatigué, j'aime bien le rouge comme couleur, alors AU DIABLE j'en mets quand même.

Le bleu, c'est une autre histoire ; c'est ma couleur de zieux, avec le vert, et je pourrais en porter absolument tous les jours. Sauf que je suis de ces filles qui accordent leurs yeux avec leur tenue, et que, tu t'en douteras bien, je ne porte pas que du bleu! (ça m'fait penser que j'ai pas pris mon goûter j'ai pas fait d'article look depuis Mathusalem).


Y'a aussi un truc dont je ne vous ai pas encore dévoilé l'existence, c'est mes petits pinceaux éco tools. Parce que mine de rien ces gredins m'ont un peu changé la vie. Bon, okai, j'en utilise 3 grand max, parce que je n'ai pas encore trouvé d'utilité à la gamme des 5 pinceaux yeux (NORMAL, 5 pinceaux pour 2 yeux, j'sais pas compter ok, mais ça me paraît beaucoup). Ils sont en poil de toudoux, et ils sont facile à laver, et ils sont très mignons dans leur petit étui.
Je n'ai pas de grande référence pincelaire, puisque les seuls en ma possession étaient un Yves Rocher plat et un gros pinceau pour appliquer le blush de Dr Ricaud (je précise, ma maman me l'a légué), mais ces petits pinceaux ont des bons points.
Ils sont doux, ils étirent bien la matière, la gamme est complète (pour peu qu'on sache quoi en faire haha), le matériau bambou du manche est très agréable au toucher, et la pochette très pratique pour les emmener partout avec soi! J'avais lu une critique négative sur la taille de ces pinceaux (très petits), mais pour moi c'est un plus ; quel est l'intérêt d'avoir un pinceau avec un manche de 15 cm? (j'ai bien une idée mais je la tairai)

(j'ai un peu éclaté de rire en triant mes photos, quelle nouille ce chat)



Donc pour en revenir au maquillage réalisé ici, c'est un énième essai d'une technique qui n'existe certainement pas, mais je crois qu'on peut inventer le mouvement du "ça fait joli donc c'est déjà pas mal".
C'est un peu chargé je vous l'accorde (la présence de la couleur n'y est pas pour rien je présume).
Je voudrais bien un jour vous expliquer comment je fais, mais j'suis tellement possédée du pinceau quand je bricole que j'serais bien incapable de vous décrire les étapes (si seulement je suivais un cheminement logique!).
Par contre, j'ai utilisé une base urban decay, mes palettes "take me to brazil" et I divine Candy, et puis mon petit mascara Bio Benecos!
Pour avoir les pomettes roses, HOP un coup de blush couleur caramel, et pour la correction, The body Shop s'en charge.




En attendant, j'espère que vous aussi vous trouverez ça délectable, je retourne jouer mon Picasso, ma palette et mon armée de pinceaux écolos n'attendent que moi! :-)


Oui je sais, elle est trop mignonne.

Des bisous

Délia ♥











lundi 23 juin 2014

La blogo est une machine à amour [Pluie de coeurs sur Julie alias Friendly Beauty!]

Je n'ai jamais rien gagné en jouant à des jeux. Pourtant je joue souvent. Mais gagner ça non.

Jusqu'à ce que je joue au concours organisé avec amour sur le blog de Julie. Comme une habitude plus que par réelle conviction, après tout je ne gagne jamais j'te dis!

Et là POUF, la gagnante est annoncée, bizarre, elle s'appelle Délia, et son commentaire ressemble vraiment beaucoup au mien ! NORMAL triple nouille, c'est toi!

En vrai j'suis super fière d'avoir gagné, et extra contente, parce que Friendly Beauty est le blog qui répond le plus à ce que j'attends en ce moment : du bio, du naturel, du végétarien, et de la fraîcheur (et j'dis pas ça parce que j'ai gagné et que je veux un autre paquet dans ma boite aux lettres, toi le sceptique au fond de la salle!). Depuis ce jour où elle est venue réagir à un de mes articles sur le greenwashing (que je trouve écrit avec les pieds en le lisant maintenant), j'ai pris goût à la lecture de ses articles, toujours un pas devant mes propres réflexions sur ma consommation, ma démarche face à la viande et tout un tas d'autres sujets. C'est un peu une évolution de mon moi actuel tu vois, elle c'est Raichu et moi j'suis pikachu.


La blogo est remplie de concours, mais rarement remplie de remerciements.

Alors Julie, je te remercie pour ce joli paquet que tu m'as envoyé, pour tous ces produits que je regarde d'un oeil d'enfant sous le sapin, mais surtout pour le coté "amour" avec lequel tu as fait ce concours et ton chouette colis, bien loin des préoccupations de nouvelles followeuses et du coté mercantile que peut revêtir la blogo... Et pour la qualité de tous les produits !! (Je crois que je viens de tomber en amour pour les petits baumes à lèvres Out of africa! ♥)

Parce qu'un merci, ça coûte pas grand chose...

Pour les petites curieuses, voici le contenu de la Friendly Beauty Box, puisqu'il n'était pas totalement dévoilé sur son blog! ;-)


J'ai de quoi me faire jolie! (et j'en profiterai bien entendu pour vous faire un compte rendu détaillé des produits de cette box un peu spéciale en temps voulu! :) )

Encore un BIG MERCI, et en plus moi je ne peux pas rester neutre avec le petit mot trop mignon sur la carte bébé panda (ET ROSE EN PLUS!).



samedi 21 juin 2014

Au détour d'un passage chez Aroma Zone, on recrute des p'tits nouveaux dans la famille ! [natur'haul]

Chaque fois que je mets les pieds dans le nouveau magasin Aroma Zone je ne peux qu'avoir un léger sourire aux lèvres en repensant à leur ancienne boutique, semblable à un placard à balais, en constante rupture de stock, et où on ne pouvait absolument pas circuler.

Leur nouveau temple est accessible (tu sors du métro il te tombe dessus), spacieux, et très bien organisé.
Chaque type de produit est rangé avec ses semblables, il est donc assez simple de savoir où on va.
Il y a des conseillères, souvent prises d'assaut mais toujours très sympathiques, qui sont là pour aider les brebis égarées, mais aussi des tablettes, qui donnent accès à la bibliothèque aroma zone.

J'ai préféré préparer une petit liste avant de partir, car il est assez simple de se perdre avec le nombre de produits proposés, même quand on connaît ses bases en cosmétique naturelle! Et il est aussi très facile de repartir avec bien plus que ce qui était prévu.


Henné du Rajasthan 
J'ai déjà test deux hennés différents, mais comme j'aimerais avoir de jolis reflets acajou, j'ai décidé d'utiliser du henné du rajasthan, dont j'ai déjà entendu parler plus d'une fois en faisant des recherches sur le henné. Mis à part pour assortir mes vêtements, j'ai une folle envie de chevelure flamboyante! Pour 3,5€, pourquoi s'en priver?

Eau de pamplemousse 
Parce que je suis infidèle aux hydrolats, j'ai décidé encore une fois de changer, et de me diriger vers le pamplemousse, qui a des propriétés purifiantes pour les peaux un peu capricieuses 3,5€


Mica bleu profond (1,5€) 
Il n'était pas prévu à mon panier mais j'ai un peu craqué pour sa couleur et ses reflets. Comme je ne suis pas une grande cuisinière cosmétique, je pense l'utiliser pur!


Acide Salicylique végétal (4,9€)
Un actif cosmétique qui me sera utile pour lutter contre mes points noirs et petit boutons, puisqu'il est purifiant ET clarifiant. Je compte l'utiliser en ajout dans mon aloe vera, pour enfin éradiquer l'ennemi de ma peau! :-)

Enfin, j'ai acheté du beurre de karité nilotica (plus tendre que le normal paraît-il) et de l'huile essentielle de citronnelle, afin de faire un beurre pour le corps pour l'été, à me tartiner pour éviter de me faire piquer par les moustiques, et puis aussi pour avoir la peau douce et qui sent bon. J'ai été un peu incitée par la recette trouvée sur ce blog et qui m'a tapé dans l'oeil (anti moustique, hydratant, réparateur, que demander de mieux hein?). Et puis bien entendu j'ai acheté un petit pot pour contenir cette future merveille, pour qu'elle soit comme une vraie! :-)


J'espère qu'avec tout ça, on va former une super équipe ma peau, mes petits flacons et moi, et qu'on va enfin mettre dehors mes fichus points noirs, parce que je craque !

Et toi, t'aimes bien te tartiner aux actifs purs?

Des bisous 

Délia ♥



jeudi 19 juin 2014

Bébés pavlova aux fruits d'été

J'ai l'impression d'avoir vécu enfermée dans une cave pendant les quelques dernières années, mais je n'avais jamais entendu parler de la pavlova avant que ma maman me dise "j'ai vu un dessert dans un dîner presque parfait, un truc, avec de la meringue et de la crème chantilly surmontée de fruits, ça a l'air trop bon". Faut comprendre que ceci est une incitation. Surtout quand t'es pâtissière. C'est comme dire à un pompier : "j'ai cru voir un feu de forêt se déclencher, à une dizaine de kilomètres au sud, mais j'dis ça, j'dis rien". Au moins.

Pour celles qui ne sauraient pas ce qu'est la pavlova, il s'agit d'un dessert, dont on ne sait pas s'il est russe ou australien, mais ce qui est certain, c'est qu'il a été nommé comme ça car la personne qui a voyagé là bas n'est autre qu'un ballerine répondant au nom d'anna pavlova.
Banalement on pourrait la décrire comme une meringue surmontée de crème et de fruits, mais ce serait la réduire à bien peu.
La pavlova est en fait une délicieuse meringue, dans laquelle on a ajouté un peu de maïzena et d'extrait de vanille, croquante dehors et fondante dedans. La crème, peu sucrée pour éviter de rendre la chose indigeste, se veut légère, et on y ajoute des fruits.
Ma préférence va pour ceux qui sont un peu acides, le contraste est alors saisissant avec le sucre de la meringue, et l'équilibre parfait.

J'ai déjà testé 3 pavlova différentes, en grand format, mais je trouve qu'en format individuel, c'est beaucoup plus pratique à servir, mais aussi beaucoup plus joli à photographier.

Dans cette dernière version plus aboutie que les précédentes, j'ai décidé de faire un coulis de framboise, et au dernier moment... D'aromatiser ma crème avec! Pour ceux qui aiment la vanille, gardez votre crème nature. Pour les fanatiques de fruits rouges, je vous conseille de mettre moins de sucre que ce que je conseille dans la recette qui suit, ça ajoutera un peu d'acidité qui ne sera qu'appréciable!



Pour 6 pavlova individuelles

La meringue

4 blancs d'oeufs (frais les oeufs, le coeur reste tout de même assez "cru")
220 g de sucre
quelques gouttes d'arôme vanille
1 cuillère à soupe de Maïzena

Rien de plus simple ici : battez les blancs en neige, puis ajoutez le sucre en pluie fine. Laissez tourner le batteur dans son coin si vous avez un robot. Si vous n'avez qu'un batteur à main faites appel à votre marmaille, ou à votre patience.
Ajoutez la Maïzena et laisser tourner 5 à 10 minutes.
Les blancs doivent être extrêmement fermes, au bec d'oiseau, comme s'il s'agissait d'une meringue à l'italienne!
Cuisez ensuite vos miniatures de pavlova dans le four à 120°C pendant une heure environ.


Le coulis

Une quantité X de framboise
30% de la quantité de framboise en sucre.

Faites cuire à feu doux les framboises, auxquelles vous ajouterez le sucre.
Mixer si vous voulez un coulis fin, sinon laissez tel quel.


La crème fouettée

20 Cl de crème à 30% minimum (la briquette elle et vire verte et rouge est la meilleure que j'aie pu trouver)
40 g de sucre glace
4 cuillères à soupe de coulis

Montez votre crème en crème chantilly. Lorsqu'elle approche de la consistance souhaitée, ajoutez le sucre glace et les cuillères de coulis.
Justement, parlons-en de la consistance souhaitée : il faut qu'elle soit suffisamment montée mais très aérienne et pas du tout grasse ni lourde, afin que le dessert ne perde pas en légèreté.
Dans ce sens, je vous conseille de monter votre crème à vitesse moyenne (enfin suffisamment fort mais pas au maximum).


Montage

Attendez sagement que vos mini pavlova soient bien froids pour déposer une bonne quantité de crème sur chacune d'entre elles, puis de décorer avec du coulis, et des fruits. Ici j'ai choisi des belles myrtilles, fraises et cerises biologiques. Comme ça, même si ce dessert risque d'impacter fortement votre ligne malgré sa légèreté en bouche, il ne fera de mal à rien d'autre ;)!


Ce dessert est extrêmement simple à réaliser, et plutôt méconnu, malgré sa grande qualité de pouvoir se manger sans faim, ce qui peut être une belle idée pour les repas copieux (même si on sait tous qu'on a un deuxième estomac pour le dessert).


En espérant que ces quelques photos vous aient donné faim ... A vos blancs d'oeufs! 

Délia ♥