jeudi 31 juillet 2014

Toute é[mousse]tillée par cattier et son Nuage Céleste

Il est des marques qui sont accessibles plus facilement que les autres, et vers lesquelles on se tourne assez rapidement quand on passe au bio.
J'ai été assez mauvaise élève au tout début de ma conversion, en pensant que le bio le moins cher était forcément vendu en supermarché.
Et puis je me suis rendue compte en traînant dans les parapharmacies et sur internet (et même dans les biocoop) que le bio ne coûtait pas si cher que je le pensais. Parce que moi aussi quand j'ai commencé j'avais des à priori. Si si je vous jure.

D'abord attirée par So bio Etic, j'ai fini par laisser de coté mon amour des packagings colorés et aguicheurs (ouai, on dirait vraiment que les packagings sont des traînées quand je décris ça comme ça, comme si ils se penchaient à ta fenêtre pour racoler).
J'ai fini par lire un peu plus les compositions et arrêter de ne faire confiance qu'à la mention biologique (parce qu'il ne faut pas se mentir il y a aussi du bio médiocre). Autant ne pas être exigeante à moitié n'est-il pas très cher?

J'ai donc pris mon courage à deux mains et j'ai commencé à lancer tout mon dévolu avec force sur les produits cattier. Je dois bien admettre que j'ai pas tout de suite accroché aux packagings très neutres, c'est pas trop ma came (j'suis plus dans le style pulpe de vie, pétillant, amusant, coloré t'vois?), mais j'ai tenté.
Le masque à l'argile rose étant sympathique j'ai complété mon attirail avec le gommage à l'argile blanche. J'ai bien aimé aussi.
Les produits sont doux pour la peau, et j'aime beaucoup leur odeur. Je vous ferai certainement un article dessus bientôt. Parce que c'est une team winner.

Et puis quand on aime on ne compte pas (c'est d'ailleurs là toute la problématique de la bloggeuse beauté hein?) j'ai finalement eu envie d'acheter une mousse nettoyante, autant par curiosité que par réel besoin de trouver un truc qui me débarbouille le visage après passage de mon huile démaquillante.


Je n'arrive pas à savoir si je me suis habituée aux packagings sobres ou si tout simplement l'identité visuelle de la gamme me plaît, mais je trouve ce flacon pompe assez joli. Même si bon, avec quelques paillettes ce serait tout de même mieux (note ça toi le monsieur ou la dame de cattier qui passera par ici, des paillettes, une gamme avec paillettes !).
J'ai tout de suite jeté mon regard sur la composition (tu dois te demander ce que je ne fais pas en JETANT un truc quelque part), j'ai été assez déçue de trouver de l'alcool dedans, mais mis à part ça rien d'alarmant ou décevant. Je ne suis pas une analyste hors pair mais l'alcool est dans les derniers ingrédients, et bien avant on retrouve des eaux florales (rose et bleuet, très douces pour la peau), et de la glycérine végétale, qui est un hydratant.
La liste d'ingrédients n'est d'ailleurs pas très longue, ce qui, chez moi, apparaît comme un gage de qualité.


A l'utilisation, rien de plus simple. La frimousse encore mouillée (en général tu gouttes comme un caniche qui sort du lac après avoir tenté de bouffer trois canards), tu n'a qu'à presser la pompe, qui te délivre la quantité optimale de produit sans que t'aies rien demandé de particulier. Après j'pense pas avoir un visage qui sorte de la moyenne. Donc si tu as un immense visage t'auras peut-être besoin de deux pressions.
La mousse est toute fluffy. Elle est assez épaisse, ferme, et très agréable. Comme une belle chantilly. Elle sent bon. Je dirais une odeur de fleur d'oranger, douce et très légèrement sucrée mais très fraîche (sauf que c'est pas de la fleur d'oranger puisqu'il n'y en a pas dedans).
La mousse nettoie les restes de maquillage et l'huile végétale à la perfection. Je ne me risque pas à l'appliquer sur les yeux, j'ai un peu peur de ne plus ressembler à grand chose après, et comme n'est rien précisé sur le flacon... (si quelqu'un sait si on peut l'utiliser sans risquer de finir comme un lapin russe, je prends l'info!)



Le rinçage se fait à l'eau, tiède pour moi. Ca part très vite et très bien, et ça laisse la peau toute douce!

J'ai attendu un petit moment avant de vous en parler.
Le premier soir j'ai eu la sensation que mon visage me picotait et j'ai eu peur que l'alcool présent dans ce petit flacon n'agresse ma peau, mais en réalité je n'ai plus jamais senti cette gêne.

J'utilise le produit matin et soir depuis un mois environ. La pompe est économique, je n'en ai utilisé que la moitié, pour 8€ environ, ça fait 4 le mois, je pense qu'on peut dire que c'est assez peu!
En ce qui concerne l'efficacité, je ne sais pas trop si je dois attribuer la nette amélioration de la qualité de ma peau à mon rythme ou aux produits que j'utilise. C'est certain qu'on a tout de suite une plus jolie peau quand on mange bien 3 fois par jour, qu'on dort au minimum 7 heures, et qu'on est loin de tout stress.

MAIS, ma peau a nettement moins de boutons. Je te parle pas de ceux qui viennent forcément, les gros et bien douloureux (qui si tu n'y touche pas ne deviennent pas des putain de monstres que tu te traîneras un mois entier). Je te parle surtout de ses minipotes minipouces. Ceux qui sont pas trop visibles mais font le grain de la peau dégueulasse. Ou t'as souvent envie de te faire dépecer.
Je pourrai en dire plus d'ici un mois quand j'aurai recommencé à travailler et que mon rythme sera de nouveau dans la course pour me pourrir le pore de la peau.


Ce qui est certain, c'est que j'aime beaucoup ce produit et qu'il est destiné à tous les types de peau!
Le petit plus à mon sens est son nom : Nuage Céleste. On pourrait presque croire que c'est made in Paradis et mis en pompe dans le ciel.

Et toi alors, adepte de mousses? De Cattier?

Je t'embrasses, et j'te mousse fort.

PS: Oui, j'ai cru bon de lui mettre un boa, on ne refuse rien à son nuage céleste.

Délia ♥

mercredi 30 juillet 2014

Devenir végétarienne : mes clés pour un voyage sans encombre en monde végétal

J'ai entendu ma soeur me dire il y a peu : "J'suis sure qu'un jour tu craqueras, et tu arrêteras d'être végétarienne".

J'admets qu'on ne peut pas se projeter dans le futur, mais je pense qu'en fonction de ses envies, de son ressenti, on peut rapidement savoir si un rythme de vie va nous convenir sur le long terme. J'ai réussi à trouver un équilibre, une routine qui me va, me correspond, et qui me rend heureuse. Je ne pense pas qu'on puisse arrêter d'être végétarien. Ca voudrait dire fermer de nouveau les yeux sur ce qui nous a poussé à prendre ce chemin, car c'est une décision qui se prend rarement à la légère.

Si tu es carné, ça pourra te paraître complètement débile au point de la culmination la plus totale, mais quand je fais mes courses, je me sens heureuse. Heureuse de choisir des beaux légumes, de les regarder, les toucher, les choisir pour leur couleur, leur forme biscornue, leur particularité, leur odeur. Je les aime déjà avant de les avoir avalés.
Regarder mon panier et n'y voir que des bonnes choses, colorées, variées. C'est un vrai bonheur que je ne connaissais pas avant de passer au végétarisme.


Je n'affirme pas avec cet article avoir une expérience plus enrichissante que les autres sur le végétarisme, mais je trouve qu'il est important de partager ses expériences positives, surtout que le plus difficile est de se lancer, après ça coule tout seul! :-)

♣ - En avoir envie

Que ce soit par conviction pour la planète, contre la souffrance animale, par effet de mode... Il n'y a jamais de mauvaise raison de devenir végétarien. Mais le faire sans en avoir l'envie au fond de soi, c'est s'assurer une belle défaite. Car maintenant que je suis végétarienne, je le sais plus que jamais on vit presque avec un panneau sur lequel figure "je suis végétarien". Bien au delà d'un simple régime alimentaire, c'est un mode de vie qui implique une réelle conviction, et qui suscite de nombreuses réactions, dans l’entourage proche et moins proche. Et pas toujours positives.


♣- Se renseigner

Il est important de ne pas se lancer au hasard. Ca ne servira pas la cause du végétarisme si tu es un végétarien chétif et carencé! ;-) (et ça peut aussi te causer quelques troubles de santé by the way)
L'alimentation, c'est donner à son corps tout ce dont il a besoin. Si tu mangeais déjà équilibré avant, c'est déjà un grand pas. Mais maintenant, tu dois penser à remplacer la viande par autre chose.
Rassure-toi, c'est très facile et on prend rapidement des automatismes.
Manger végétarien ouvre également des horizons, ce qui créée chez toi une curiosité presque maladive, et des envies de variété qui t'empêcheront de tomber dans la monotonie.
Pour m'ouvrir les portes du végétarisme, j'ai commencé par lire l'ouvrage "être végétarien" de la collection les guides du chêne.
Ce petit livre permet de balayer toutes les questions relatives au végétarisme (et qui se poseront à toi dès lors que tu te pencheras vraiment sur la question). Il est coloré, amusant, bourré de fun facts à balancer au milieu d'un repas mondain (c'est vrai que j'y vais si souvent, dans des repas mondains), et même si son prix est un peu élevé, je vous le conseille vivement!
Je ne peux que vous orienter vers le petit livre 100% végétal et gourmand de Marie Laforêt, même s'il est plus un pas vers le végétalisme que le végétarisme. Elle y explique tous les ingrédients principaux pour remplacer toutes les matières animales, et propose un livret de recettes.
Faut pas le dire mais j'attends nos 2 ans et demi avec impatience, parce que je crois que mon doudou va m'acheter la bible Vegan. Mais chut hein!
Creuser les thèmes de production de produits animaux t'aidera également à affiner ton choix.
Et bien entendu, internet est ton ami. Ca va faire un peu la fille vendue, mais je ne peux que vous conseiller le blog de Friendly Beauty ; elle développe le végétarisme sous plusieurs coutures! Les retours d'expérience sont très importants pour se créer une foi et la garder.
Pour faire un pas de plus Antigone XXI sera là pour toi.
Tu peux aussi consulter le site végétarisme.fr qui propose un petit guide du débutant!


♣- Se préparer psychologiquement à être une bête de foire

Parce que c'est pas trop le coté clinquant de l'histoire, mais sache que ton régime alimentaire, qui pour toi découle naturellement de tes propres convictions, sera pour les autres une énième bizarrerie.
J'ai su imposer mes idées fermement, et je dois dire que j'ai réussi à engager la conversation même avec mes collègues de travail de l'époque, qui même s'ils se fendaient la poire entre eux, n'ont pas dénigré mon régime alimentaire.
Il ne faut donc pas s'épuiser à répondre à la question "et les protéines?". Même si parfois l'envie d'un pain dans la tronche te démange au bout de la 200ème réponse construite. Tu finiras par dire "et toi des fibres t'en manges assez connard?".
Sache quand même que parmi les questionneurs, certains seront ouverts et prêts à comprendre tes intentions. Reste donc Open Minded!

♣- Ouvrir ses horizons culinaires

C'est la partie la plus importante. N'oublie pas que la curiosité t'apportera plus de satisfaction que la frousse alimentaire. Retirer la viande et le poisson ne m'a jamais fait découvrir ou redécouvrir autant de choses. Tu apprendras à t'ouvrir à des nouvelles façons de cuisiner, à manger des aliments que tu ne trouvais pas souvent dans ton assiette, et tu tomberas peut-être amoureuse de nombreux aliments dits super food qui n'existent pas dans l'alimentation conventionnelle.
Ennuyeuse, la cuisine végétarienne? Pas la mienne!



♣- Ecouter ses envies et ses besoins

Si tu pratiques la slow cosmétique, tu sais déjà qu'il faut savoir écouter sa peau et ses besoins, mais l'alimentation est un point encore plus sensible.
Tu sais toi même ce qui te fait du bien ou non. A toi donc de trouver les aliments qui te correspondent et que tu apprécies. Même si tout le monde te dit que le quinoa c'est super bon pour la santé mais que tu mets 6 heures à le digérer, c'est que tout simplement ce n'est pas fait pour toi!

♣- Ne pas se poser de limites

Suite à la phrase de ma soeur, j'ai eu envie de lui répondre que sans privation, il ne peut pas y avoir de craquage.
Je me suis dit, depuis le début de mon alimentation non carnée, que si je craque, bah je craque. Basta.
Si dans ma nouvelle vie végétarienne j'ai envie UN JOUR d'UN STEACK et bien je pense que je le mangerai. Même si j'aurai envie de pleurer pour la vache qui est morte.
Comme dans tout "régime" il paraît inconcevable d'atteindre ses objectifs si on se sent dans la privation constamment.
Je n'ai jamais eu envie de retourner vers la viande, et le seul truc qui ai réussi à me donner un minimum envie a été l'odeur des kackies et rien qu'à penser à la fabrication, ça m'a calmée direct.

♣- Passer la cap

Tu as envie mais tu as peur? Qui ne tente rien n'a rien. Personne ne t'empêchera de redevenir carné si l'envie te prend. Ce n'est pas comme si tu vendais ton âme au diable ;-) (au contraire!)
Certains pratiquent d'ailleurs le Jeudi Veggie, c'est un bon moyen de mettre le pieds à l'étrier de façon ludique!

░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░ ♣ ░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░

Dans l'ayurveda, le corps est considéré comme un assemblage de fonctions, dont le mental. Tout doit être en accord pour qu'il y ai une symbiose et un bien-être.
Et je pense qu'en me nourrissant comme je le fais et en faisant du bien à mon moral, je fais aussi du bien à mon corps, outre le fait de mieux le nourrir bien évidemment.


N'importe qui peut devenir végétarien à partir du moment où il en a envie, ce n'est pas une guerre sans merci ou une sainte croisade, c'est d'abord pour nous qu'on le fait, parce qu'on aime son corps, qu'on veut lui faire du bien. Ce n'est pas de la privation, c'est de la découverte, de l'amour pour les aliments qui sont à disposition dans notre belle nature.
Si certains les aiment en civet, je préfère voir les lapins gambader dans la nature et leur piquer leurs carottes ;-)

Ton avis m'intéresse : Le végétarisme, pour toi ça représente quoi?

Sur ces belles paroles, je vous embrasse et retourne aduler mes légumes.

Délia ♥




mardi 29 juillet 2014

La minute le saviez-vous : Sais-tu vraiment qui est la pastèque?

J'adore la pastèque. C'est le fruit que tu manges avec appétit quand il fait chaud. J'aime tout d'elle : sa couleur rose vif, son goût aqueux, sa texture croquante et juteuse, et son odeur, si particulière.
Mark Twain en dit d'ailleurs '"avoir goûté la pastèque, c'est savoir ce que mangent les anges".


C'est un fruit un peu spécial, et c'est un peu pour ça que j'ai voulu en parler, parce que j'ignorais tout ça avant que ma maman ne m'incite à me pencher dessus.

En fait, la pastèque, tout comme le melon, devrait toujours être mangée seule, et à un espace temps assez important des repas. Et pourquoi ça me direz vous? Et bien parce que la digestion de ces fruits est à noter au guiness des records : entre 15 et 30 minutes! Ca ne fait pas bon ménage avec le reste, puisque laissé trop longtemps dans le ventre, il y a fermentation, et je ne te ferai pas un dessin de ce qui en découle, mais c'est rarement appréciable, surtout au beau milieu d'une séance plage!


La pastèque contient 92% d'eau, c'est donc un bon allié pour s'hydrater durant l'été, tout en profitant de son bon goût!
Au delà de l'eau qu'elle contient, elle est une partenaire jeunesse du corps, puisqu'elle porte une belle quantité d'anti-oxydants et des vitamines, donc la C, qui aide au bronzage et joue un rôle majeur sur le système immunitaire et la réparation cellulaire!
Et puis pour être une parfaite alliée, elle contient du potassium, dont on peut souvent venir à manquer, et qui aide à réguler le rythme cardiaque et la contraction musculaire.
Du reste, elle contient de la vitamine A, bonne pour garder des mirettes au top!
Dans certains pays, on utilise même ses pépins pour les mangers, ou en faire de l'huile!


Alors pour profiter pleinement de ses avantages, le mieux est encore de mixer sa pulpe et de se délecter de son coté rafraîchissant au bord d'une piscine, à bonne distance des repas, pour que l'estomac soit vide quand sa douce pulpe y arrivera!
On peut aussi simplement s'en découper une tranche, utiliser une cuillère parisienne pour réaliser de jolies boules, ou bien se lancer dans la sculpture (sauf que ça ne ressemblerait certainement pas à ça ;D).


Consommé mixé dans sa totalité (avec la peau et les pépins), il paraîtrait qu'elle ait un effet drainant!


Alors, à vos pastèques!


Délia ♥




lundi 28 juillet 2014

Nail art fleuri, comme un liberty !

Quand tu bidouilles tes ongles, tu remarques assez vite que le reste de la population qui a pour habitude d'étaler son vernis sans même prendre soin de marque un belle lunule s'extasie devant peu.
Bon faut dire qu'à partir du moment où tu traînes sur le blog de Pshiiit, toi aussi tu t'extasies comme une bête. Ca a été mon premier pas vers le nail art, mon premier gourou, et je crois que ça m'a donné assez envie pour essayer des trucs, les louper, et recommencer ensuite, pour enfin arriver à quelque chose d'à peu près comme sur les images (en 200 fois moins bien, mais faut aussi savoir se satisfaire d'autre chose que de la perfection sinon on n'avance pas dans la vie).

Pis parfois, au delà de ses explications, de ses descriptions dingues de vernis au mille facettes, pshiiit t'apportes aussi la clé majeure : l'inspiration.

Donc moi, comme j'aime les fleurs, que j'avais acheté des pinceaux pour des nail art, et que j'avais du temps, j'ai ré essayé un nail art que j'avais déjà tenté de par le passé mais qui s'était avéré n'être pas une réussite totale.
Le nail art fleuri, un peu comme un motif liberty. C'est frais, c'est joli et ça passe bien avec un verre à la main le soleil.


J'sui nulle en gifs, j'ai pas pensé réussir à ce point en le réalisant donc j'ai pas fait de photos, mais je peux t'expliquer en quelques lignes comment procéder (Juste parce que j'suis sympa) :

1- Pose un vernis servant de base sur tous tes doigts. Oui, les 10. A la base c'est ce que j'avais prévu, mais j'ai eu un accident et j'ai fait 1 ongle en rose. Pour moi ça a été la couleur aquamarine (154) de chez Mavala. Une pure merveille, bien qu'opaque seulement en 3 couches fines. Il sèche vite, et c'est un joli vert d'eau rempli de micro paillettes vert/bleu/dorées selon les reflets du soleil.

2- Laisse bien sécher.

3- Prends 3 couleurs dont 2 dans les mêmes sous-tons et un blanc. J'ai choisi le Candy floss de mavala et le 447 kiko de la collection Satin Laquer (et un vernis blanc que j'ai peur de poser chaque fois tellement il sent fort le tipex et que je l'ai payé un euro). Commence par poser le plus clair en formant un rond pas très régulier. Prends ton pinceau et trempe le dans la couleur plus foncée et réalise des demi cercles à la one again : le mieu c'est que certains se croisent.
Enfin, ajoute quelques touches lumière avec du blanc, mais sans en rajouter des caisses.
Si tu en as envie, tu peux ajouter des feuilles à tes roses, au moyen d'un vert plus foncé.

4- Top coat et on emballe.




Bon la première rose que tu feras sera peut-être très moche, je ne veux pas te donner de faux espoirs. Mais quand tu réussiras, t'auras même tes potes mecs qui te diront : "c'est des autocollants?" (ils parlent certainement de nail patch). Et c'est là que tu répondras fièrement "Non c'est moi qui l'ai fait!"

Et toi alors, grande testeuse d'ongles ou frileuse du pinceau? :-)

Des bisous mes girafons et bon début de semaine!

Délia ♥ 



vendredi 25 juillet 2014

Féé Nature, l'adorable îlot tout bio, tout végé dans Paris

Voilà 5 mois que je suis devenue végétarienne, et le temps passant, sortir devient une galère. Je parle de sortir manger dehors.
Avant de devenir végétarienne, je n'avais jamais eu conscience de la pauvreté des cartes en ce qui concerne les plats sans viande ni poisson, mais j'ai réalisé depuis que la carte de ma pizzeria préférée ne compte même pas UNE pizza sans animal dedans, sauf la 4 saisons, que je déteste.
J'te parle même pas des autres restos, où t'as le droit à rien sauf salade verte et tomates mozzarella, sauf quand ils trouvent bon d'y rajouter du jambon de parme ou des anchois.
Donc voilà, j'en suis réduite à voir les sorties au restaurant comme une chasse au trésor infructueuse sur une carte qui ne m'intéresse jamais.
"Oui donc salut, je voudrais ce plat mais sans la moitié des ingrédients, ça l'fait?

Quand ma cousine m'a parlé de Fée Nature, j'ai trépigné d'impatience pour y aller. ENFIN un endroit où je pourrais manger sans regarder la carte mille ans avant de me rabattre sur un plat infecte.
Sauf que voilà, le doudou, les potes, personne n'a eu l'air de s'intéresser la moindre seconde à mon délire d'aller manger des graines dans un resto coincé au milieu de Paris.

Sauf que voilà, ma cousine végétarienne est revenue à Paris, ça a été la chouette occasion d'y retourner manger et de se retrouver entre filles avec ma maman.

Le restaurant est à deux pas des halles, donc très facile d'accès, sans pour autant être directement dans une rue toute moisie avec un marchand de chaussures made in china et un magasin de fringues tout aussi ragoutant.
On le trouve dans une rue un peu éloignée de l'épicentre des halles, à coté d'un adorable magasin pour enfants avec un immense luminaire plume qui me laisse encore rêveuse.

Chez Fée Nature, rien qu'à voir la devanture, c'est comme si t'étais ailleurs. Des petites chaises de jardin avec les tables assorties, du mobilier parfois hétéroclite, ouverte complètement, avec seulement du blanc et des touches de couleur un peu partout, surtout au sol, qui m'a tout de suite fait penser à Elmer l'éléphant de mon enfance !



Les personnes qui sont à la caisse sont très gentilles et ont expliqué le menu patiemment, même si je suis un peu nulle dans ce domaine.
Les menus ne sont pas très chers : comptez entre 10 et 13 euros selon ce que vous prendrez. Ca pourra monter un peu si vous faites du hors forfait, mais pas plus que 15€.

L'offre est différente chaque jour et variée : des quiches et tartes, l'assiette fée nature, composée de plusieurs produits, le plat du jour, et des salades ainsi que des desserts.

Pour ma part, j'ai jeté mon dévolu sur du sans gluten (et oui, pas de bol, le plat du jour était composé de pâtes ! :-) ), avec une petite quiche courgette, une salade et sa vinaigrette citron/gingembre, et une part de cake citron.
Tout nous a été servi sur de jolis plateaux en bois.
On se sert son eau sur la table dans un joli pichet dans lequel flotte une petite rondelle de citron.





On a pu voir passer un sacré nombre de personnes pendant notre repas, et on a remarqué que toutes étaient très sveltes et élancées, à croire que le végétarisme est réservé à cette catégorie (ou bien que le végétarisme rend les gens sveltes?). Que des femmes! Allez messieurs, un peu de verdure ne vous tuera pas!

J'ai adoré ce petit restaurant (mention spéciale à ma quiche aux courgettes tout à fait délicieuse), et je vous le conseille, si vous êtes adeptes de ce genre de régimes alimentaires ou que vous êtes tout simplement curieux!

Fée Nature se trouve au 69 Rue D'argout, mais aussi au 40 bis rue du faubourg poissonnière et vous pourrez trouver plus de renseignements sur leur site ou leur page facebook!

Je vous embrasse fort, je file à la cueillette de myrtilles, mon stock est vide! ;-)

Délia ♥

jeudi 24 juillet 2014

She's like a rainbow ♪

Si il y a bien un moment dans l'année où on se doit de sortir la couleur, c'est absolument tout le temps.
Enfin selon moi.

Mais pour qu'elles soient belles, et vives et que tout le monde soit dans une humeur pour en profiter pleinement, mieux vaut attendre que ce soit l'été! Avec le soleil, la vivacité, la nuance, les nacres, tout deviendra plus beau, plus lumineux, plus joyeux.
Bien entendu, tu peux décider de n'opter que pour une couleur, ou un camaïeu de couleurs.
Mais ça c'est quand tu débutes dans la couleur.

Pour les rodées de la couleur, il y a le défi ultime. Il faut faire l'arc-en-ciel.

Et là tu te dis déjà "ça y'est, elle est partie trop loin, on l'a perdue, j'men vais".

Mais ne pars pas, fais pas ta tête de mule! Promis, on va bien rigoler!

Mon makeup n'a pas été chercher très loin, j'ai utilisé toute une rangée de couleurs de ma palette Take me to Brazil Rainbow de BH cosmetics (et j'ai enfin préparé un article sur elle avec des swatchs de couleurs et tout, pour que tu voies toute sa puissance divine). Et puis bon après j'ai tamponné des irisés, du plus foncé, enfin comme d'habitude j'ai fait ça à ma guise.

Pour un résultat plus rainbow, je pense que l'usage d'une base blanche aurait été parfait et aurait rendu la chose encore plus Wonderful, mais sachant que je suis sortie maquillée comme ça, on peut dire que c'était déjà pas mal niveau couleurs qui te déglinguent la rétine.











Par contre si quelqu'un vient tenter de me déloger les yeux pour trouver un quelconque trésor je lui pète les dents, on est pas dans SAW ici!

Keur Keur ♥

Délia ♥

mardi 22 juillet 2014

Les muffins chocolat sans gluten, avec gourmandise et noisettes

J'vais encore le répéter, parce que je le vis comme une torture (bon de moins en moins) mais je dois manger sans gluten pendant deux semaines. Pas pour le fun, pas parce que je me lance dans le sans gluten, non : parce que mon médecin soupçonne une intolérance, et que pour le savoir, mis à part faire un jeun de gluten puis le réintroduire violemment pour constater ou pas Bagdad dans ton ventre, y'a pas trop d'options selon lui.
Et puis je radote parce que j'suis de ces gens qui ont besoin d'être dans le partage, pour se sortir d'une situation qui lui déplaît. Et grâce à ça, j'ai été aiguillée vers de chouettes sites qui m'ont donné l'envie de croire un peu à la vie sans gluten.

Maintenant que je suis pâtissière (dit comme ça c'est la classe hein pas vrai?), je suis devenue un peu exigeante avec la texture, le goût et tout le reste, et j'ai l'habitude de travailler le blé, qui contient du gluten. Même gluten qui donne texture, élasticité ... Et qui permet notamment de faire de belles brioches et viennoiseries.

Mais on ne se laisse pas abattre pas vrai?

Comme je mange toujours du pain le matin normalement, j'ai donc trouvé bon de me faire des pâtisseries sans gluten pour le matin. Dis rien, j'suis pas au régime, et j'réfléchis pas encore aux indices de sucre, sinon j'men sors pas, chaque chose en son temps.

J'ai jeté tout d'abord mon dévolu sur une recette de muffins trouvée sur le net. J'ai fait des crêpes.
J'ai ensuite eu envie de cookies. J'ai créé des briques. Mon petit coté portugais tu vois.

Et j'ai décidé que j'aimais pas l'échec, et j'ai choisi d'oublier les recettes sans gluten et réadapter la recette de muffins que j'aime le plus, en retirant le blé, et en utilisant de la levure sans gluten.


A ma grande surprise, il sont DELICIEUX, mais vraiment. Ils ont le même goût, presque le même aspect. D'ailleurs tout le monde a voulu me les piquer mais je me suis sauvagement battue pour les garder, après tout, eux ils ont du pain le matin. Pas contente Délia.

Voici donc ma recette, que vous pouvez adapter en mode vegan si vous utilisez de la margarine!


Pour 6 gros muffins chocolat

- 100 g de farine (ici 1/3 de farines de pois chiches, 1/3 de riz complet, et 1/3 de Maïzena)
- 20 g de cacao en poudre non sucré
- 20 g de chocolat en pépites
- 40 g de matière grasse (beurre ou margarine)
- 84 g de sucre (raffiné ou non selon ce que vous avez dans vos placards)
- 1 oeuf
- 1 càc de levure sans gluten (car oui, la levure contient du gluten)
- 6 cl de lait d'amandes pour moi (végétal ou non, selon votre frigo)
- une poignée de noisettes

Mélangez d'abord bien le beurre et le sucre, afin d'obtenir un mélange aéré et homogène. Si vous avez un robot, laissez un peu tourner, le beurre sera bien foisonné et vous en gagnerez en moelleux ;-).
Ajoutez l'oeuf entier ; si ça fait de la bouillasse c'est normal, les deux ne sont pas miscibles à 100%.
Ajoutez ensuite vos ingrédients secs (farine, cacao, levure et sel) en alternance avec le lait.
Quand vous avez terminé, ajoutez votre garniture selon votre envie ! Moi ça a été carrés de chocolat et noisettes fraîchement cassées.
Garnissez des moules à muffins de caissettes si vous en avez (c'est mieux pour démoulez et laver), et remplissez aux 2/3 puis enfournez à 180°C pendant une 25 aine de minutes.


Le mieux est de surveiller au bout de 20 minutes, et de ne pas trop les cuire. Les miens avaient une croûte sur le dessus. Pour y remédier j'ai posé un chiffon dessus et avec l'humidité ambiante des jours d'orage, cette coque a disparu et laissé place au moelleux de mes petits cacaotés.


Je ne peux que vous conseiller cette recette, que vous soyez intolérants ou non, à vous de l'adapter à vos attentes et ingrédients, mais sachez qu'elle n'est pas capricieuse et donne de bons résultats. Elle saura donc contenter les intolérants, les tolérants, et plus génériquement les gourmands!! :-)


N'hésitez pas à la rendre plus rigolote en retirant le cacao pour une version nature, à changer la garniture pour des fruits secs, frais, des noix, des cranberrys avec du chocolat blanc ... A vous d'imaginer votre recette!



Alors alors, même sans gluten tu les croques mes muffins? ;)

Je vous embrasse, je retourne trafiquer mes recettes pour les dégluteniser.

Délia ♥




lundi 21 juillet 2014

Mes achats Léa Nature sur Ventre Privée : Que du bon et du pas cher!

J'ai un stand Léa Nature dans mon leclerc, mais je n'y mets jamais les pieds. Shame on me mais je préfère souvent acheter mes cosmétiques biologiques dans un rayon de biocoop qui sent le curcuma (t'as jamais senti cette odeur dans les magasins bio? ;) ) plutôt qu'entre deux caddies qui me bousculent et un gamin qui braille (et aussi la vieille aigrie qui met toujours son caddie devant toi alors que tu regardes le rayon tant bien que mal, j'ai toujours envie de l'atomiser celle-là, MOI VENERE? JAMAIIIIS).

Alors bon, à l'annonce de cette vente privée, je me suis dit que de chez moi je ne risquais pas grand chose à tenter le coup. De nombreux produits étaient soldés, ce qui m'a donc grandement laissé le choix de craquer mon slip.


Je me suis orientée vers des produits que je n'aurais certainement jamais acheté sans les promotions (de l'ordre de 50% sur tous les produits), qui rendaient les prix très très attractifs. Je n'ai rien payé plus de 3.5€. C'est dit.

La liste des invités est la suivante: 


Crème visage à l'onagre 3,5€ : Cette petite crème, certifiée bio, est parfaite pour les peaux normales à mixtes. Elle est présente dans un petit flacon pompe qui délivre la dose parfaite de produit pour hydrater un visage humain. Il me tarde de vous en parler très bientôt! Je parlerais d'ailleurs plus d'un fluide que d'une crème, tant elle pénètre bien!

Huile sèche nourrissante karité et amande douce 2,5€ : je me suis dit que pour s'hydrater après la plage et le sel, ce serait certainement un allié de taille, qui serait agréable à utiliser!


Sérum Eclat pour peau unifiée et teint lumineux 2,5€ : que de promesses! J'ai hâte de l'essayer, mais je suis plutôt prudente sur l'introduction de nouveaux produits dans ma routine, et j'y vais mollo! Je réserve donc ce sérum pour dans très bientôt ! Julie De friendly Beauty le place dans son top, je pense pouvoir me fier à son avis d'experte! Mon seul regret, c'est que ce fluide n'est pas bio, même s'il est naturel jusqu'au fond de lui même.

Sérum Eclat Grenade 2,5€ : le gros point d'interrogation de ma commande. Je ne crois pas aux miracles mais quand j'aurai essayé, je vous en dirai des nouvelles, parce que le programme "peau lumineuse et naturelle" ça me dit plutôt bien.

J'ai donc sélectionné un gamme de produits assez variés pour me faire un avis fidèle sur les produits de la marque, et éventuellement trouver de véritables must have à petits prix!

Pour le moment, la crème visage tente de se faire une place de choix dans ma routine, et c'est une insertion gagnante, mais ça, je vous en reparle bientôt, parce que ça mérite d'être mis en avant!

Alors, toi aussi t'as craqué ton boxer? T'as des trucs qui te font envie dans ce que j'ai commandé?


Des bisous mon poussin!

Délia ♥



samedi 19 juillet 2014

Chili Sin Carne : sans viande, mais avec du caractère!

Je sais il fait chaud, et c'est pas trop le moment de vous refiler l'idée de manger un plat qui va faire bouillir le sang dans vos veines.
Mais ce chili sin carne, c'est vraiment trop bon.

J'ai fait une petite recherche vite fait sur le chili con carne, pour connaître ses origines toussa, mais il s'avère qu'il ne vient même pas réellement du Mexique comme je le pensais mais du sud des Etats-Unis, Texas. Sauf que personne n'en est sûr.
Ce qui est certain, c'est que c'était un plat qui était considéré fut un temps comme une vieille bouillasse infâme, certains pensent même que la recette a été inventée en prison.
Pour d'autres, il s'agirait d'une façon de conserver la viande, avec les épices.

J'en ai mangé plusieurs des chili, et jamais personne n'a la même recette, c'est un peu comme la bolognaise. Y'en a qui l'aiment très épicé au point que tu puisses à peine le digérer, d'autres qui l'aiment doux et très aromatique.
La recette d'origine mentionne seulement de la viande et du chili. Mais la viande peut être de boeuf, de gibier, d'agneau... Certains pensent que c'est une hérésie d'y ajouter des haricots rouges au point de les mettre à part...

Je ne mange plus de viande depuis 5 mois maintenant, mais quand je me fais cette recette de Chili sin carne, j'ai la sensation qu'elle est là.
Parce que le chili a beaucoup de goût de par ses épices et aromates, qu'il est très consistant, et que la viande n'y joue finalement pas un si grand rôle que ça quand on le fait avec des haricots rouges.

Je réalise mon chili avec des haricots en boite, mais il paraît que c'est bien meilleur avec des haricots que l'on fait cuire soi même...


Pour 2 personnes (Si votre moitié est un carné, faites cuire de la viande à part dans un peu de matière grasse, et divisez en deux le mélange haricot/tomates avant de laisser mijoter)

1 petit boîte de haricots rouges
1 bel oignon
1 gousse d'ail
1 boite de pulpe de tomates (ou des tomates fraîches bien mures)
Coriandre moulue, piment doux ou tabasco, cumin, poivre et sel, persil

Je commence par couper finement mon oignon, d'abord dans la longueur puis dans la largeur, afin de réaliser de tout petits morceaux, qui cuiront facilement. L'oignon est très indigeste quand il est encore cru, pour ceux qui comme moi auraient un bidon en carton, ils doivent donc bien cuire, sachant que le chili n'est pas des plats les plus légers! Pour ce faire, je les fais revenir un long moment à feux doux dans de l'huile d'olive.
Lorsque vos oignons auront pris une teinte transparente, ils sont mous et cuits, vous pouvez alors ajouter vos haricots égouttés, avec l'ail, et les épices.
Les goûts sont très variés mais pour ma part j'ajoute environ une cuillérée à café de coriandre moulue, une de cumin, quelques gouttes de tabasco, quelques tours de moulin de poivres et de sel, et lorsque j'en ai, j'ajoute aussi du persil.
Ensuite, mélangez un petit coup et ajoutez votre pulpe de tomate, avant de laisser mijoter à feux doux pendant une vingtaine de minutes.
La sauce réduit un peu. Si vous voulez, vous pouvez goûter et ajouter des épices à votre goût.


Je le mange avec du riz basmati. Pour que la présentation soit alléchante, n'hésitez pas à y ajouter des branches de coriandre fraîche, pour ma part je n'en apprécie pas le goût mais j'aime son visuel flatteur!

C'est un plat très très nourrissant, et convivial. Si personne ne le dit, il n'est pas dit que quiconque remarquera l'absence de viande, ma maman n'avait même pas notifié en le mangeant (bon faut dire que je l'avais tellement épicé cette fois là que son palais devait être au bord de l'anesthésie).


Alors tous à vos marmites! Je sais pas pourquoi, ce plat me fait penser au Bayou, et me donne envie d'écouter du Buena Vista Social Club, si vous ne connaissez pas, pour un dîner c'est sympa à écouter et très ensoleillée, ces musiciens provoquent beaucoup de choses dans mon petit coeur! C'est un groupe qui fait de la musique avec ses tripes, qui a vécu comme tous les habitants de cette région, beaucoup de sinistres, mais qui ont toujours su en tirer le meilleur, comme dans la musique, leur exutoire.


Amusez-vous bien, passez un chouette week-end.

Mille baisers.


Délia ♥


vendredi 18 juillet 2014

Oh bah mint alors!

J'ai passé une année entière sans pouvoir me vernir les ongles parce que c'est formellement interdit dans le milieu de la pâtisserie, au cas où il serait écaillé et tomberait dans les préparations (et j'aurais pus leur dire qu'en tant que bonne addict au vernis ça ne serait jamais arrivé, ça n'aurait pas changé grand chose).
Mes vieux travers ont donc resurgi, à savoir que j'ai bien rongé mes ongles pendant un an. Pas de vernis + une masse de stress pas humaine, ça donne ça.
Donc même si l'envie me prenait parfois le week-end d'avoir de jolis ongles vernis, je me ravisais vite à la vue de mes boudins.

Et puis, maintenant que je suis en vacances, mes ongles ont eu le temps de pousser.
Le combo tranquilité + sommeil + végétarisme ont l'air de leur plaire, je n'ai pas eu un seul dédoublement, pas un seul petit qui a décidé de casser.
Ils ont poussé en un temps record et sont durs comme du béton!

Du coup, j'ai enfin mis le nez dans le kit de vernis offert à Noël par ma belle cousine (c'est comme ça qu'on appelle la femme de son cousin?), sur lequel je bavais sans pouvoir y faire grand chose.
J'ai pris la seule couleur qui me faisait de l'oeil sur le moment, à savoir un beau mint très froid de la collection satin, la teinte 450.


J'ai trouvé ça joli mais un peu neutre pour un retour dans le vernis, alors j'ai continué en recouvrant un ongle de chaque main avec un holographique kiko.
Et comme ça ne me suffisait pas, j'ai stampé quelques motifs en taupe.



Ca faisait des millénaires que je n'avais pas stampé alors le résultat est un peu approximatif, mais j'ai découvert que le motif graminée est vraiment un de mes préféré et que je n'hésiterai pas à le reproduire sur d'autres nail art! Pour info, le motif vient de mon kit de plaques gaals que j'avais acheté il y a de ça deux ans, je doute qu'on puisse retrouver ça maintenant.


Yé vous envoie des bisous, je retourne dans mon frigo je dégouline partout.

Mouak

Délia ♥

jeudi 17 juillet 2014

La force du petit vert scarabée

C'est rare qu'un fard fasse mouche dans mon coeur.
Je suis plus dans des associations de couleur que dans du monofard, et c'est donc la symphonie créée par les 2 / 3 / infinitude de fards que je dépose au creux de mon oeil qui m'intéresse, pas la singularité de chacun.

Fut très longtemps, quand agnès B t'envoyait des petits papiers avec 20 cadeaux par commande (un peu le principe Yves Rocher actuel), ma tata m'avait demandé si quelque chose m'intéressait. Du haut de ma vie d'adolescente abonnée aux boutons et fascinée par tout ce que je n'avais jamais le droit d'utiliser, j'ai choisi un joli fard vert. C'était la révolution, je me souviens qu'une double page était consacrée à ces monobules, qui selon le papier allaient changer ta vie en y insérant mille reflets.

A l'époque, j'ai commencé à mettre du noir autour de mes yeux, et j'ai donc vite oublié mon fard monobule vert, ça flattait trop mon teint, t'comprends.

Mais un beau jour, après ma période "OUAII GRAVE LE NOIR PANDA C'EST MAIIGNIFAIIQUE", j'ai commencé à me maquiller pour de vrai, avec du fard, sans entourer mon oeil comme le trésor sur une carte avec mon crayon noir.

Et depuis, je garde précieusement ce monobule, pour des jours où je veux envoyer le pâté.
Il est vert, certes, mais pas juste vert. Il est un peu métallisé sous certains aspects, avec une dominante froide, et sous d'autres, on découvre des reflets violets qui se marient divinement bien avec ce vert qui reste, un peu plus chaud. En fait, le plus simple pour vous est d'imaginer un petit scarabée vert : jamais un fard n'a aussi bien porté son nom.
Pour info, même si c'est un insecte, j'ai toujours trouvé les scarabées fascinants et j'ai même pleuré une fois petite parce que j'en avais écrasé un. *séquence émotion*









Pour mon maquillage, j'ai utilisé les violets de ma Candy de Sleek, et de ma BH cosmetics Take me to le brazil.
J'me suis pas cassé la nenette, j'ai appliqué ma base, puis j'ai posé le fard scarabée sur toute la paupière mobile en évitant le coin interne, pour y déposer mon vert clair.
J'ai ensuite appliqué au creux de ma paupière externe un violet foncé, que j'ai estompé vers l'intérieurs et l'extérieur et que j'ai renforcé en humidifiant mon fard.
J'ai ensuite appliqué un violet plus clair et irrisé au dessus de ma démarcation verte, et j'ai encore dégradé.
Pour finir, j'ai humidifié un fard bien foncé violet et j'ai dessiné un trait de liner.
Sans oublier la muqueuse, que j'ai assortie au dessus de l'oeil en humidifiant mes fards.
Après un coup de mascara, et une touche de gloss, sur un visage avec une pointe de blush, et roule ma poule!

J'ai envoyé le paquet niveau photos, mais j'suis pas encore sûre que ça suffise à témoigner de la beauté de ce fard. Son gros avantage, c'est qu'il est très compact et sec, il s'use peu et ne fait aucun chute.

Alors alors, il te fait faire boum dans ton coeur mon scarabée?

Délia ♥