mardi 12 mai 2015

Le mythe de la cuisine détruit : non, je ne suis pas Alain Ducasse (+ petit précis du matériel de base)

Je suis assez surprise de lire assez souvent autours de moi (vie privée ou blog), que mes petits plats en affament plus d'un(e) mais qu'ils n'osent pas se lancer.
Ca positionne ma cuisine à un rang supérieur, comme si j'étais dotée d'une force surhumaine qui me donne le don de savoir arranger des aliments dans une assiette de façon plus savoureuse qu'une autre personne. Et ça me gêne!

Plus encore, j'ai déjà vu des gens me dire de but en blanc "moi, j'sais pas cuisiner".
Mais t'entends quoi par cuisiner? Et puis "tu sais pas", ça veut dire quoi? Que t'as jamais essayé, ou bien que t'as essayé une fois et que c'était pas comme au restaurant donc tu as décidé que voilà, c'est un fait, tu sais pas cuisiner?
Je me pose énormément de questions face à toutes ces personnes chez qui la cuisine fait figure d'art au dessus de leurs moyens.

Déjà parce que tout le monde peut cuisiner (susuuuu RATATOUIIILLLE REMMMMI JE T'AIIIME!!). True story bro. Faire une carbonara, une bolognaise, avec des vraies tomates dedans, un peu de viande hachée (ouai bon, l'exemple sur un blog végéta*ien il pue du slip, mais au moins c'est parlant!). Même toi qui me dis que tu sais pas cuisiner, tu sais le faire. Parce que même si tu connais pas la proportion d'assaisonnement, y'a toujours quelqu'un qui peut t'aiguiller, et au pire, t'as une langue pour goûter! (cqfd)

Pour la pâtisserie, je peux comprendre que ça impressionne, même si c'est comme tout, après un ou deux loupés on s'en sort ensuite toujours plus ou moins avec une cabriole agile ou deux.

Mais la cuisine. La cuisine c'est l'instinct, c'est le goût, c'est les yeux, c'est sensation.

Je suis comme toi, un quelqu'un qui aime bien manger. Et du coup comme j'aime bien manger ce que j'aime, je me suis dit un jour "tiens, et si j'essayais ça?". Et c'est parti comme ça.
Au fur et à mesure, tu apprends des combinaisons qui fonctionnent bien, tu deviens meilleur sur tes cuissons sauf les patates douces et tu peux explorer toujours plus loin en repoussant les limites de tes acquis.

Mais vraiment, je pense souvent à tout ces gens à qui je donne visiblement l'impression que ce que je cuisine est difficile : je ne suis pas du tout un chef étoilé.
Je compose, j'additionne, je transforme un peu. Rien de plus. Mes plats son ridiculement simples et faciles à reproduire!

Pour te prouver que même toi tu peux le faire, je t'ai même fait une liste complète du peu de matériel dont tu as besoin pour commencer à cuisiner de bons petits plats, sans te ruiner mais en te régalant.


1 - Une planche à découper (ou deux, ou trois, y'a jamais trop de planches à découper)


C'est mon ustencile le plus utile dans toute ma cuisine. Je m'en sers à chaque fois que je cuisine (deux fois par jour quoi).
L'utiliser éviter d'abîmer ses couteaux trop rapidement, en les frottant à des matières trop dures, et évite aussi de bousiller des plans de travail pas toujours très résistants.
On peut aussi faire des photos dessus : c'est ce qui me sert dans 50% des cas. Malin comme Maped.

2 - Une série de couteaux QUI COUPENT


Parce que chez moi, j'ai les couteaux de table ikea qui coupent rien du tout, dentelés, ceux pour manger. Et puis j'ai mes couteaux pour cuisiner, qui coupent vraiment beaucoup (même les doigts, note à toi même).
Opinel vend un kit comprenant 4 couteaux (un économe, une lame lisse, une dentelée et une spéciale fruits et légumes(?)). A mon sens, celui pour les fruits ne sert à rien quand tu as les deux autres mais il coupe tout de même rudement bien. Mon économe a certainement fait une chute remarquable dans la poubelle avec ses épluchures un beau jour, je ne l'ai plus jamais retrouvé et l'ai troqué contre un plus "moderne" tout dentelé. Je n'aime pas vraiment ce système mais ça fait l'affaire.
Je te conseille aussi d'avoir un couteau plus grand (et ouai bébé, la taille ça compte parfois), pour éviter de te couper un doigt en essayant d'ouvrir une courge en deux ou simplement de couper un chou rouge en deux (#3615vécu)

3 - Un fouet, des ustensiles en bois et une maryse


Ce sont là trois objets indispensables du cuisinier en herbe!
Le fouet servira dans bon nombre de situations : quiches, crèmes, gâteaux simples.
Pour les cuillères en bois, je les favorise dans ce matériau car elles ne rayent pas les plats et me plaisent plus que du plastique. Elles ont également l'avantage de ne pas fondre ou noircir comme du plastique, et permettent de contrôler la cuisson "à la nappe". Elles serviront à touiller absolument toutes vos sauces avec amour.
Une maryse sera l'amie de vos plats presque propres pour l'étape vaisselle. Sans parler du fait que vous pouvez oublier le gaspillage (bon, et le léchage des plats aussi, dans ce cas là je coupe la poire en deux, je donne la maryse au doudou affamé)!
Choisissez en une souple, car si elle est trop rigide, elle ne raclera rien du tout.
Vous pouvez aussi opter pour une corne, on utilise ces ustensiles en pâtisserie, je ne me vois plus vivre sans tellement c'est pratique!! Encore une fois, veillez à ce qu'elle ne soit ni trop souple, ni trop rigide!

4 - Les casseroles et poêles


Evidemment, à moins d'être crudivore, difficile de s'en passer (me parle pas du micro ondes, on va se fâcher haha).
J'aurais aimé me pencher sur la question de poêles écologiques et sans matières bizarres dedans, mais à la place de ça, j'ai de la poêle Ikea la plus basique du monde à 10€ et 20€ il me semble (petit et grand modèle). Quant aux casseroles, c'est un lot inox de chez Ikea également, avec 5 tailles, affreusement pratiques pour aller de la petite pour chauffer l'eau de mes tisanes à la géante pour cuire les platrées de pâtes du doudou!
Si vous aimez manger des légumes (et vous aimerez ça en cuisinant un peu), investissez dans un cuit vapeur. J'ai acheté chez Ikea (je devrais demander une commission, je vous assure) un faitout sur lequel on peut empiler un cuit vapeur. Le tout coûte aux alentours de 30€ il me semble, un peu moins, et se range très facilement. En inox, sans revêtement, sa durée de vie me permettra de le rentabiliser largement!!

***************

Je ne vois pas quoi vous dire de mieux que de croire un peu en vous et d'investir dans ces quelques ustensiles.
Si, pratique. Souvent.
Rate des trucs, créée l'improbable, amuse-toi.

La cuisine, c'est la piscine à boule d'ikea .

La seule différence, c'est celle qu'on fait quand on prend le temps d'essayer.

Navrée par avance à toutes celles qui cuisinent déjà comme des pros dans mes lectrices, mais je me sentais investie d'une mission capitale, celle de faire comprendre à celles qui bavent devant leurs écrans qu'il vaudrait mieux quand même qu'elles bavent devant leurs assiettes :-D!

Vous trouvez que j'ai oublié un basique indispensable? N'hésitez pas!

Mille bisous

Et je vous veux aux fourneaux! (sinon je fais grève)

Délia ♥





10 commentaires :

  1. C'est vrai que beaucoup disent qu'ils ne savent pas cuisiner... Ils s'imaginent que la cuisine ce sont des recettes rigides qu'il faut suivre.
    En cuisinant et en tenant un blog nous nous rendons pas compte de cela car plus on cuisine plus nous acquérons de la créativité et surtout de la créativité spontanée qui nous permet de cuisiner qu'importe les situations.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà toute une histoire de créativité et d'envie, mais rien de compliqué :)!!

      Supprimer
  2. Hello Delia,
    Il est très sympa cet article!! Et puis j'adore te lire. Tu es drôle tu le sais Bébé? ^^
    Je suis plutôt bien équipée côté matériel de cuisine. Mon problème à moi ce n'est pas trop de savoir cuisiner, mais plutôt d'avoir le temps, et surtout le budget. Je pense que l'essentiel, c'est de cuisiner ce que l'on aime, et aussi pour ceux que l'on aime. Il n'y a rien qui me motive plus que de cuisiner pour mon mec ou pour mes potes.. =)
    Sinon, pour en revenir à l'équipement, j'ai plein de couteaux (à sushis, des hachoirs tout ça), mais j'utilise toujours le même, un petit couteau d'office qui me vient de mon feu papa et qui doit avoir une bonne paire d'années. C'est un couteau à lame lisse, avec pas d'éclats, avec un manche en bois qui fait un peu pourri depuis le temps, mais c'est mon préféré. Je n'ai jamais réussi à retrouver le même modèle.. =)
    Voilà voilà.
    Je te fais des bisous Delia. A bientôt, et profite bien de ton week-end. ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh ben coucou toi!
      Merci beaucoup pour ce mignon commentaire mon petit poussin!
      Pour le temps, je ne te cache pas que je sacrifie beaucoup d'autres activités au profit de la cuisine, hahem!
      Pour le budget j'imagine que ça viendra? :)
      Cuisiner pour les autres est même je dirais un des piliers de mon amour pour la cuisine : partager!
      J'ai aussi mon couteau fétiche qui est toujours sale/propre, il me sert absolument TOUS les jours sans y manquer. Quand il m'arrice de l'égarer (ouai dans une cuisine de 10m² j'égare des trucs, normal), je me sens perdue!
      C'est des objets qui ont autant de sens que d'attrait, je crois qu'il est important de les garder, et puis de toute façon si tu changes, tu n'aimeras pas! ;)
      Mille bisous!! ♥

      Supprimer
  3. J'y arrive pas avec les poêles et casseroles sans revêtement. J'aime pas mettre des tonnes d'huile, je digère très mal le gras et encore plus quand il est cuit, donc sans en mettre ça accroche à mort. J'en ai eu trop marre de flinguer toute ma batterie de cuisine alors j'ai racheté des versions en teflon bien dégueu...
    Par contre un gros plus pour la maryse : impossible de me passer de ce truc !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Boah, tu sais, c'est pas un drame haha! Tant que ça te permet de cuisiner sereinement, y'a pas de raison que ce soit un souci !!
      Rholala, je n'en ai qu'une seule, mais alors des cornes, j'en reçois souvent au travail, je les collectionne et je m'amuse à toutes les salir, LE LUXE!!

      Supprimer
  4. Hello,
    C'est marrant "maryse". J'appelle ça une spatule. :) Ma copine de lycée s'appelait Maryse. Sinon j'en ai découvert des plus petites avec un bout recourbé, ça nettoie encore mieux les fonds des récipients !

    :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou!
      Et ben pour le coup j'appelais aussi ça une spatule mais en fait une spatule en pâtisserie c'est raide et dur, pas du tout comme une maryse :D!
      J'aime bien comme prénom, ça fait espiègle!
      Jamais croisé ce spécimen mais je sens que j'apprécierais! :D

      Supprimer
  5. Coucou,

    c'est bon j'ai tout ce qui faut !
    Je trouve juste que tu as oublié un dernier élément donc je ne peux absolument pas me passer. Les culs de poules ! Petit, grand, moyen, je ne peux pas me séparer du mon antidérapant. Certes on les utilisent un poil plus en pâtisseries qu'en cuisine mais même dans mes préparations de tous les jours je ne peux pas faire sans, mélanger des trucs dans un cul de poule c'est ce que je préfère dans la cuisine ^^.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou! :)
      Haa effectivement j'ai oublié de mentionner les récipients! Je n'ai pas de cul de poule chez moi, seulement des récipients en pyrex d'ailleurs! Je devrais peut-être m'en procurer un, qui sait? ;)

      Supprimer

Exprime toi ici mon petit, c'est free!