dimanche 5 juillet 2015

Gelée de groseilles maison pour petits déjeuners acidulés !

Petite, j'ai mangé beaucoup de confitures, ma préférée étant la Myrtille de Bonne Maman. J'aimais aussi la fraise mais un peu moins, et la framboise. L'abricot était chouette au quatre heures sur de la brioche bien moelleuse.
Par contre j'ai mangé très peu de gelées : seulement dans les mini barquettes à la cantine (ouaouuh!). Ce n'était donc pas une référence.


J'aimais bien aussi leur texture plus fluide et qui a tendance à fondre sous la langue.


Les fruits rouges sont à l'honneur ces derniers temps, la saison des fraises est presque passée, celle des cerises est en cours et les groseilles ont débarqué en trombes dans ma cueillette. J'ai mis les pieds dans le champs alors qu'il venait à peine d'ouvrir, c'était un spectacle fantastique de voir toutes ce grappes rouge vif par millier dans les buissons. L'abondance la plus totale!

Evidemment, j'ai mouliné très fort dans ma tête, d'autant que les prix sont très incitatifs à acheter des grandes quantités pour les cuisiner.
L'idée numéro un a été de faire une petite gelée. La groseille contient beaucoup de pépins qui ne seraient pas superbes en confitures! (pour l'idée numéro deux ça viendra bientôt héhéhé).

En réalité, je n'avais jamais fait moi-même de confitures et je pensais qu'ils fallait une préparation titanesque pour en fabriquer, mais c'est très simple!


Il vous faut simplement de jolis fruits frais, quelques bocaux (je récupère les miens des bocaux que j'achète dans le commerce pour mes pois chiches et coulis de tomates) et même pas une heure pour cette gelée!

Cette recette est d'ailleurs facile à adapter en fonction du poids de jus : quantité égale de sucre! Il vous faut savoir tout de même qu'il vous faudra une grosse quantité!



1- Prenez vos groseilles et chauffez les dans une casserole, afin de faire éclater les baies et d'en laisser le jus sortir.

2- Prenez un chinois et passez toute votre purée dedans, en récupérant bien évidemment le précieux jus! Pressez au maximum afin d'en extraire le plus possible. Pesez votre jus, ajoutez la même quantité de sucre, et faites bouillir dix minutes.

3- Un peu avant de mettre votre gelée à bouillir, n'oubliez pas de stériliser vos petits pots, car si ça paraît bénin, on peut se chopper des sales trucs en faisant ses bocaux sans observer des règles d'hygiène pourtant simples. Pour ce faire, mettez bocaux et couvercles préalablement lavés dans une quantité suffisante d'eau pour qu'ils soient recouverts, puis laissez à ébullition dix minutes au moins. Au sortir de l'eau, disposez vos bocaux à sécher sur un torchon, tête vers le bas.

4- Quand la gelée est prête, versez là bouillante dans votre pot, fermez le couvercle, et retournez-le jusqu'à refroidissement (j'ai toujours vu ma maman faire ça, il paraît que ça assure une meilleure conservation!).


Afin d'en faire un objet de fierté, vous pouvez découper un petit carré ou rond d'un tissu rigolo ou joli, puis de l'attacher avec un ruban. N'oubliez pas, si vous avez de grandes quantités, de dater vos bocaux, afin de ne pas vous y perdre et de ne pas vous retrouver avec des bocaux qui datent d'il y a 10 ans en rangeant mal!

En tout cas, si on a parfois la sensation que la groseille n'est pas un fruit très savoureux mais plutôt acide, on sent bien sa saveur particulière et agréable dans cette gelée, qui sera l'amie de vos goûters!


Pas besoin d'ailleurs d'y ajouter un sucre spécial confitures, un sucre tout simple suffira car l'acidité des fruits entraîne une coagulation très efficace qui se suffit à elle-même !


Bonne fin de de dimanche à vous, je vous laisse sur ma photo de la cueillette du jour, avec laquelle j'ai encore de grands projets ;)!



Mille bisous

Délia ♥

3 commentaires :

  1. J'adore les groseilles! Ca a l'air TROP bon! Merci merci :))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha bah de rien Anne-Charlotte! Si tu as des groseilles sous la main, tu peux envisager d'en faire un petit pot, à tartiner c'est un petit délice!

      Supprimer

Exprime toi ici mon petit, c'est free!