jeudi 26 février 2015

La crème purifiante et matifiante de Jonzac : She's the one ♥

Si dernièrement je n'ai pas trop parlé de ma peau ici, c'est parce que j'avais envie de partir habiter dans un caveau.
J'avais, hors période de règles (le truc 100% hors logique, je te l'accorde), des plaques de boutons type gonflés/douloureux/purulents/rouges qui sévissaient, et qui ne s'estompaient à peu près jamais.
J'étais un peu une éternelle adolescente en floraison et je commençais sérieusement à en avoir plein le sac.

Comme mon sérum éclat de chez floressence est un peu au bord de la fin de sa vie, j'ai commencé à chercher des produits hydratants en remplacement.
Après deux heures à essayer toutes les crèmes (mon dos de la main n'a jamais été aussi hydraté et gras) de mon naturéo, j'ai fini par me rabattre sur celle de Jonzac.
Parce que c'était celle qui était la moins grasse, la plus agréable à l'odeur, la moins chère, et la moins moche et celle dont la composition était la meilleure, évidemment. Enfin un mix tout à fait pondéré de tous ces points en comparaison aux autres marques.


Jonzac déjà, c'est quoi?
Et bien c'est une marque, qui, comme avène, utilise de l'eau thermale pour ses formulations cosmétiques.
Elle a des propriétés régénérantes, apaisantes et anti-inflammatoires, grâce à sa richesse et aux minéraux qu'elle contient, mais aussi à sa pureté. Il faut dire que ce petit trésor se cache à 1840m sous terre ;-).
En plus d'utiliser cet actif à forte action, la marque s'emploi à éviter les produits très allergènes (soja, arachide...) mais aussi ceux soupçonnés d'être nocifs ou ceux qui sont irritants (comme l'alcool).
Ajoutez à ça que la marque ne teste pas sur les animaux (ni les produits, NI les matières premières), utilise les matières françaises au maximum et optimise ses emballages afin qu'ils soient recyclables à 98%.

Je ne m'étais pas attardée sur tous ces détails lors de mon achat, car j'avais déja entendu parler de la marque ci et là et je savais que je pouvais lui faire confiance, même si son packaging avait un peu de mal à me faire rêver.

La crème est orientée vers un public à peau mixte à grasse mais aussi sensible, qu'il s'agisse aussi bien d'adultes que d'adolescents. C'est une bonne idée de ne pas catégoriser peau mixte/grasse avec adolescence et surtout, avec l'idée de décapage. Car plus on agit avec force sur ce genre de peaux, et plus on l'agresse et on l'oblige à se défendre. Et comme le souligne ce produit, on peut très bien avoir une peau mixte ET sensible et ne pas supporter la plupart des produits qui lui sont destinés.
La composition du produit est quant à elle très respectable. 20% du produit est biologique, 71% des ingrédients sont d'origine française.
On y trouve de l'eau thermale de Jonzac en premier ingrédient, dont on a déjà mentionné les propriétés plus haut.
En deuxième position on retrouve sa pote l'eau florale d'hammamélis, astringente, purifiante, tonique et activatrice de la micro-circulation!
On trouve aussi du talc et de la silice qui sont deux matifiants, un antibactérien, le sodium levulinate.
Enfin, le reste de la composition est surtout constitué d'agents de texture et de parfum (issus d'huiles essentielles apparemment), dont je ne vais pas vous faire le détail ici.
La liste est finalement assez courte, les produits d'origine naturelle, pas d'alcool qui pourrait irriter ni de vieux dérivés de pétrole du conventionnel.


Si les premiers jours j'ai été sceptique parce que j'ai assisté à une sorte de troisième guerre mondiale sur ma face, j'ai été vraiment ravie de voir que quelques jours passés, mes boutons se sont fait la malle. Bon, comme ça tombait pendant la semaine rouge, j'ai pensé que c'était seulement hormonal, mais finalement, depuis, RAS.
Mes boutons ne sont pas revenus, et mes cicatrices laissés par les anciens s'estompent.
Ma peau est bien hydratée, souple, comme d'habitude. Je ne brille pas, mais ce n'était déjà pas le cas avant.
L'odeur de la crème est douce, un peu sucrée mais pas écoeurante du tout, un truc un peu comme du marshmallow.
Sa texture est fluide et pénètre facilement, en laissant la peau mate.
Je l'utilise le matin, en tant que crème de jour. Le soir, je termine mon sérum éclat. D'ailleurs, j'ai écrit récemment (y'a trois semaines quoi) à la marque via le service client pour leur demander si le produit s'arrêtait parce qu'il n'était plus présent sur le site (après que j'ai loupé le dernier flacon en destockage) et qu'il y a un nouveau sérum éclat "pump"skin" à 30 balles, mais je n'ai jamais eu de réponse. J'en déduis que c'est vraisemblablement le cas. J'espère que je me trompe (et accessoirement qu'un jour j'aurai une réponse ♥).



Le tube fait 50 ml, ce qui est à peu près le cas de toutes les crèmes de jour. Je trouve ce format optimal pour éviter d'en mettre la moitié à la poubelle, parce qu'on évite quand même d'en poser une tonne sur le bout de son nez.
Par contre, je pense que la fin du tube va être coriace à attraper, parce qu'il est assez rigide.

Finalement, moi qui n'étais pas très emballée à l'achat, je m'en retrouve toute contente, avec un produit frenchie, efficace, et au prix raisonnable : 15€35 sur le site du groupe lea nature .

Du coup, je me dis que pour ne pas mourir stupide, je devrais me lancer dans l'exploration des autres produits de la marque!

Et vous, vous avez déjà essayé la marque? Ca vous dit quoi?

Des bisous!

Délia ♥


mardi 24 février 2015

Repas végétariens du quotidien [ Toute une semaine rien que pour toi public ]

Avant toute chose, je ne prétends pas manger ultra équilibré, ni être un exemple. Je ne veux pas du tout envoyer le message "mangez tous comme moi car je suis nutritionniste".
J'ai décidé d'écrire cet article pour donner une idée de ce que je mange au quotidien en tant que végétarienne, car une lectrice m'a fait part de sa difficulté à trouver quoi manger alors même qu'elle aurait aimé changer son alimentation.

J'ai donc décidé de vous faire partager non pas un jour, non pas deux, mais bien sept jours, donc QUATORZE repas! On se croirait un peu dans une vente aux enchères mais promis, j'ai tout donné!
Dans mes semaines type, j'ai toujours, comme dans celle que je vais vous proposer, un plat plus élaboré que les autres, et qui me fait plusieurs repas. Ce sont des quiches, des lasagnes, c'est-à-dire des plats qui je trouve, vieillissent bien, dans le sens où je les trouve bien meilleurs le lendemain ou surlendemain. Je suis un peu forcée, comme pour les ingrédients, d'avoir des répétitions à la semaine, car mon copain ne mange jamais ce que je cuisine.

Bien sûr, vous pouvez choisir l'option congélation, ça vous évitera de vous faire 2 jours du même repas!

Si un des repas vous intrigue ou que vous aimeriez en connaître la recette, n'hésitez pas à me le faire savoir, je vous publierai ça.

Pour composer mes repas, j'essaye toujours d'avoir soit un féculent, soit une légumineuse (parfois les deux), un ou plusieurs légumes et des graines. J'y associe aussi souvent des vinaigrettes au citron, moutarde et huile d'olive. Certaines fois, c'est le sirop d'agave qui entre en jeu pour faire caraméliser des légumes ou des noix de cajou (et parfois du soja texturé). Bref, vous l'aurez certainement deviné, ma came c'est surtout des assiettes composées plus que des plats à part entière.


Repas 1 : Filet de seitan maison grillé à la poêle, salade de lentilles froides, mesclun, oignons rougeset un demi avocat.



Repas 2 : Pâtes fraîches au chou rouge, choux de bruxelles et noix de cajou caramélisées au sirop d'agave, saupoudréees de lin brun


Repas 3 : Lentilles, oignons caramélisés et noix de cajou, avec un steak quinoa tomates


Repas 4 : Quinoa Rouge, avocat, pousses d'alfalfa et noisettes, le tout arrosé de vinaigrette


Repas 5 : Lasagnes au épinards et tofu rosso et leur salade aux graines de tournesol


Repas 6 : Lasagnes épinard et tofu rosso, avec sa salade aux olives vertes


Repas 7 : Riz tricolore aux pois chiches, noix de cajou et potage aux carottes et vert de poireau!


Repas 8 : Lasagnes (toujours) avec cette fois une belle découpe!


Repas 9 : Riz complet, choux rouge cru, olives noires, noisettes et steak quinoa tomate


Repas 10 : Orge perlé, brocolis, parmesan, pousses d'alfalfa, noix et cranberries


Repas 11 : Léger car petite faim! Un avocat, la fin du chou rouge, des amandes et quelques restes d'orge perlé


Repas 12 : Flan de brocolis et petits pois, et pois chiches!


Repas 13: Lentilles corail et flan de brocolis et petits pois, parmesan et noisettes
Velouté de panais et pomme de terres


Repas 14 : quiche aux poireaux sur sa salade !

Alors je suis d'avance désolée pour la qualité de certaines photos, mais la luminosité n'est pas toujours superbe au moment où je mange contrairement à d'habitude où je ne prends QUE les plats pour lesquels le soleil pointe le bout de son nez!

J'espère que ce gloubiboulga d'idées vous aura plu et non pas déçues par rapport à ce que vous imaginiez (c'est finalement très terre à terre).

Et vous, à quoi ressemblent vos assiettes? 


Bonne semaine mes bouchons!

Délia ♥

dimanche 22 février 2015

Pierre d'Alun VS Déodorant Schmidt's en pot : Le choc des titans green

Aujourd'hui, nous allons parler déodorant!

Ces produits du quotidien, comme le dentifrice, paraissent entrer dans cette catégorie dont on ne se méfie plus, parce qu'on se dit " ils vont quand même pas nous foutre des saloperies là dedans". Et ben si. Le scandale des sels d'aluminium en est un, celui des perturbateurs endocriniens en est un autre, non pas sans conséquences, mais dont la relation de cause à effet est plus difficile à démontrer.
Comme le dentifrice, j'ai opté pour mon déodorant pour quelque chose de naturel/biologique depuis bien longtemps.

J'avais opté pour la solution pierre d'alun, qui est cependant critiquée pour la présence d'aluminium (mais pas la même molécule que dans les déodorants classiques). Certains disent que cette forme ne pénètre pas la peau, d'autres disent qu'il faut se méfier.

La chérie d'un ami m'a proposé de grouper notre commande afin de ne pas payer double frais de ports, du coup, j'ai accepté avec plaisir. 
Pour sa part, ce n'est pas autant une bio addict que moi. Elle a trouvé le produit très efficace, très hygiénique, et l'a testé dans des conditions de haute voltige (=journées de folie où tu vas au sport, cours partout et rentre chez toi épuisée) et ça a été probant. Il s'agit donc d'une bonne alternative, même pour des personnes qui auraient l'habitude de produits plus "classiques", puisqu'on retrouve la même efficacité, bien que le format soit différent.


Je vous propose donc un comparatif rapide des deux!

Le format



La pierre d'alun est un bloc de caillou translucide. Je vous renvoie à mon précédent article pour avoir plus de renseignements, mais il faut savoir qu'il en existe comme la mienne sous forme "déodorant", en poudre, en pierre carrée. Bref, de quoi séduire un large public et différentes utilisations.


Le déodorant Shmidt's est présenté dans un petit pot. On ditait une crème mais non, c'est un déodorant. A l'intérieur, on trouve une touillette pour prélever la matière, qui s'avère être un peu dure à température ambiante. 

L'odeur

La pierre d'alun n'a pas d'odeur. C'est un peu comme Grenouille dans le parfum (référence littéraire toussaaa).
Par contre, on peut lui ajouter de l'huile essentielle si on le souhaite.
Quant au déodorant Shmidt's, j'ai choisi l'odeur bergamote-lime. Je trouve l'odeur très acidulée, agréable et fraîche. Il en existe à plusieurs senteurs (plus florales et herbales) mais aussi sans parfum, pour celles qui préfèrent ou qui seraient sensibles au huiles essentielles. 


L'efficacité

La pierre d'alun est réellement une gagnante sur moi. Pendant que je l'utilisais, je ne sentais plus du tout des aisselles. Même si j'oubliais d'en mettre certains jours, j'avais la sensation qu'elle faisait encore effet et qu'elle régulait ma trasnpiration.
Le déodorant Shmidt's est également très très efficace. Je transpirerais comme un phoque au boulot sans lui, c'est un fidèle allié. Je le conseille les yeux fermés.

Le prix

J'ai payé ma pierre d'alun 8€ il y a un an et demie. Si l'emballage a pris quelques chocs, la pierre, égale à elle-même, n'a pas bougé d'un pouce. Vous vous douterez bien qu'elle est de ce fait très économique!
Le défaut, c'est qu'il est important tout de même de respecter une hygiène assez méticuleuse, histoire que l'emballage ne devienne pas un nid à microbes. Je mets de temps à autres quelques gouttes d'huiles essentielles, ces puissants bactéricides, pour certains fongicides!
Le déodorant Shmidt's m'a coûté 10€, compte tenu de la contenance du pot et de la matière qu'on prélève à chaque utilisation, c'est également très rentable. Evidemment moins que la pierre d'alun, mais beaucoup moins cher qu'un déodorant classique, qui, comme la plupart des produits (shampoings noyés dans l'eau, déodorants bille, bombes de déodorant qui se vident en temps record...) sont fait pour être rapidement utilisés et rachetés #sociétédeCONsommation.
L'un dans l'autre ...

Controverses

La pierre d'alun est controversée, car son action est due au fait qu'elle resserre les pores de la peau et qu'elle pourrait avoir un potentiel cancérigène de par la présence d'aluminium. Si sa nature diffère de celle des sels d'aluminium qu'on trouve dans les déodorants classiques, certains médecins s'accordent à penser que quoi qu'il arrive, c'est de l'aluminium et c'est le démon. Et bien évidemment ça fait toujours un peu flipper, parce que toi, du haut de tes recherches google, t'es pas médecin.
La déodorant Shmidt's lui ne contient rien qui puisse porter à controverse : du beurre de karité, du bicarbonate, de l'arrow root, du beurre de cacao, bergamote, citron et conservateurs naturels. 

L'utilisation



La pierre d'alun s'utilise après avoir humidifié soit la pierre, soit la peau. Pour ma part j'aime le faire à l'aide d'eau florale mais on peut envisager de le faire à l'eau, ou encore avec un peu d'huil essentielle.
Quant au déodorant shmidt's, c'est un peu inédit. On utilise la petite pelle pour prélever la matière, on la chauffe entre les doigts (elle s'effrite, c'est un peu relou, j'admets), et on glisse la matière sous ses bras.
Personnellement, ça me pique souvent, et je trouve le grain du bicarbonate (je présume) assez désagréable.


Je garde les deux produits avec moi. Pour l'instant, j'utilise  le déodorant Shmidt's, mais je garde la pierre d'alun pour son coté infini, que je trouve très écologique. Si j'étais définitivement rassurée sur sa nature cancérigène ou non, je pense que ce serait un pacte durable.
Autrement, je pense que lorsque j'aurai terminé mon déodorant Shmidt's, j'en concocterai un maison, il paraît que ce n'est pas difficile à faire et au moins, je saurai ce qui se trouve dedans! ;)

Et vous, le déodorant, c'est grande surface, biologique, maison?

Délia ♥

mercredi 18 février 2015

Cheeecake vegan trop bon, trop facile et trop gourmand

Le cheesecake fait beaucoup rêver.
Mais il faut bien se l'avouer, le mauvais cheesecake est partout. Chez Starbucks pour ne citer qu'eux, c'est un truc pâteux, écœurant parce que beaucoup trop sucré, et très bourratif.
Chez Berko, le coté sucré des saveurs pourtant originales me laisse un peu perplexe.
Avant d'avoir fait mon propre cheesecake, je n'avais jamais goûté parce que rien que l'idée d'un gâteau au fromage ... Non merci.

Le cheesecake n'est ni plus, ni moins que la version américaine du gâteau de fromage français, tu sais, ce truc tout noir que ta maman mange et que tu t'es toujours dit que ça devait juste avoir le goût de cramé? Ouai, ça.
Il peut être cuisiné en version crue ou cuite, et quoi qu'il arrive, il est un mélange de fromage à la crème, d'oeuf et de sucre, que l'on aromatise ensuite à ce que l'on veut. La base est généralement réalisée à base de biscuits écrabouillés mélangés à du beurre et tassés. Enfin, on accompagne le tout d'un coulis, histoire de faire passer la chose!

Le cheesecake, c'est bon, mais même ceux qui aiment ça ne peuvent pas dire que c'est un dessert des plus légers. Ni des plus light.
Et puis dans le genre, c'est tout de même un sacré défi pour ceux qui sont intolérants au lactose et aux oeufs, autant dire que c'est THE dessert interdit.
Sans intolérance alimentaire, on peut dire que le cheesecake est particulièrement rempli de matière animale en tout genre.

Et si je vous disais que j'ai trouvé une super recette vegan, sans ingrédient compliqué et qui reviendra à peu près à la même chose qu'un cheesecake classique sur le plan budget, sans vous retirer son bon goût, sans cuisson, et sans autre matériel qu'un mixeur?

J'ai lu dans le livre "green" d'anya kassof (édition la plage) une réflexion très intéressante de l'auteure, qui disait qu'elle consommait parfois des produits laitiers et des oeufs, mais qu'elle réduisait leur consommation au maximum, les considérant comme des biens précieux. Je pense effectivement que si l'on peut faire sans en gardant les mêmes sensations, pourquoi s'en priver? C'est un détail extrêmement censé qui m'a beaucoup plus, dans ce livre qui d'ailleurs est très joli et plein de bon sens, avec beaucoup de recettes qui me font envie mais qui sont plutôt estivales!

Pour en revenir à notre cheesecake (voilà, je ne vais jamais réussir à faire un article structuré), voici sans plus attendre la recette.

C'est un cheesecake nature, au goût vanillé, fondant et résistant sous la fourchette comme un vrai. La seule chose que je modifierais si j'étais vous, c'est la base, que je troquerais contre des spéculos avec ajout d'huile végétale comme le coco pour solidariser le tout (pour rester dans l'idée vegan (ou du moins le moins de matière animale possible), autrement un coup de beurre et on en parle plus!).

La recette que j'indique est pour un cercle de 20 cm, mais si vous souhaitez un cheesecake plus "haut" en crème, réduisez ce diamètre ou multipliez la recette, il n'y a jamais trop de cheesecake aux noix de cajou ;)


La base

50 g d'amandes
50 g de dattes medjool


Mixez ensemble les deux afin d'obtenir une pâte grossière que vous étalerez dans votre moule/cercle en prenant soin de bien tasser.

L'appareil

125 g de noix de cajou
le jus d'un citron et demie
60 g d'huile de coco fondue
60 g de sirop d'agave



Faites tremper vos noix de cajou dans de l'eau pendant au moins 3 heures, le mieux étant toute une nuit. 
Ensuite, mettez tous vos ingrédients dans un mixeur et actionnez jusqu'à ce que l'ensemble forme une pâte onctueuse. Coulez sur votre fond, placez au congélateur pendant 2 heures et mettez le au frigo (ou bien simplement au frigo si vous n'êtes pas pressée, mais il vous faudra patienter plus longtemps et c'est un supplice).


Ensuite, vous n'avez plus qu'à prendre votre cuillère et à dévorer le tout, accompagné d'un coulis de fruits, d'une sauce chocolat, de fruits frais, ou de tout ce qui vous fera envie.


Alors j'ai bien tenu mes promesses de recette super cool trop facile hein? ;)

PS : oui j'ai remarqué que j'ai un toc de photo et que je décentre tout vers la droite.

Vous aimez beaucoup le cheesecake? Cette recette vous intrigue? Vous pensez que c'est du chiqué?

En tous les cas, plein de bisous à vous!

Délia ♥

dimanche 15 février 2015

La miaouesque #2 : des moustaches, de l'amour et des ronrons ♥

Pour ce deuxième épisode de clichés de la petite féline qui vit sous notre toit, la petit mannequin s'est surpassée! Myrtille qui est passée quelques jours chez nous a aussi droit à quelques images!


Le petit coeur écrasé sur  son meuble!








Mon si beau bébé.






On vous souhaite une bonne fin de dimanche!


Bisous doux ♥


Délia ♥


mercredi 11 février 2015

50 shades of grey, et mon avis en 0 nuances


Avant toute chose, il faut savoir que j'ai toujours considéré le sexe comme tout autre sujet, et avec tout l'intéret qu'il mérite. J'aime bien en parler, j'aime en faire des blagues, j'aime ses symboles.
Je trouve que le tabou qui l'entoure est stupide. Après tout on est tous nés de cet acte, et on apprécie tous le sexe une fois qu'on y a goûté. On parle de la gourmandise sans problème, mais cette bonne chose là est une sorte de secret, un interdit qu'on ne peut aborder qu'en riant, ou le feu aux joues.

Le succès de fifty shades of grey prouve pourtant combien le sexe intéresse tout le monde.


Et j'admets avoir été surprise de l'intérêt mondial pour ce bouquin, parce que si je suis curieuse et prête à explorer pas mal de choses, le livre nous plonge dans un univers noir et cru. Les scènes de sexe sont teintées d'angoisse, de douleur, de peur, de désir, de culpabilité.
Surprise de m'y plonger à corps perdu. Je pense que la traduction fait perdre beaucoup de l'originalité du texte, et je serais tentée par une relecture en anglais. Mais l'histoire est singulière.
Elle fait envie. Envie de tomber sur son Mr Grey, cet homme torturé. D'être Anastasia steele et plonger dans les abysses d'un plaisir interdit au détour d'une salle et de ses accessoires perturbants.


Je n'ai lu la trilogie qu'il y a trois semaines. J'ai entendu parler du film et ai voulu rattrapper mon retard immédiatement. J'ai tout bonnement dévoré.

J'attendais donc énormément du film.

Je redoutais un peu qu'il ait été lissé sexuellement parlant et perde de sa saveur, car on ne va pas se cacher que le sexe y tient une place prépondérante.


La réalité c'est que toute la complexité des personnages, de leur relation, tout a été zappé.


On assiste à des regards insistants, soutenus. On sent bien une tension sexuelle, sans aucun souci.
Les acteurs sont beaux comme des dieux (rappelons tout de même que l'acteur est l'homme le plus sexy de l'année et j'aurais bien été lui donner son trophée moi-même), et l'actrice est absolument délicieuse, avec ses grands yeux bleus.
Les scènes sont d'un esthétisme redoutable. Se faire attacher à un lit à la corde rouge n'a jamais paru aussi sensuel.
Par contre, je tique sur les bisous tendres déposés par le CGrey du film.
Pas très Christian Grey tout ça...

Mais voilà.  Si le coté sexuel très assumé du livre a été parfaitement respecté (dans l'idée obsessive), toute l'histoire sentimentale et compliquée est aux abonnés absents.
La perplexité de la découverte du monde de la soumission, l'importance des limites fixées par christian, les questions persistantes d'anastasia concernant ses envies, le passé de christian, l'obession de contrôle qu'il possède, tout le désaccord d'Ana à ce sujet..

Une autre dimension, le temps, est très mal représentée. C'est ce qui donne au livre toute sa saveur. On languit page après page, on attend les retrouvailles, on savoure lentement et on comprend les effusions, la passion.

Mais là, non.

Ce film est définitivement une MAUVAISE adaptation du livre.
Et un mauvais film tout court, sans cohérence si l'on a pas lu le livre.

C'est un film racontant une histoire d'amour très sexuellement pimentée. Point.

Son esthétisme et le sujet qu'il traite le sauveront peut-être, tout comme sa bande son très féminine, langoureuse et intense.

Pour ma part, je préfère mon Mr Grey mental et sa Anastasia. Même si le Mr Grey du film ne passerait pas la nuit dans la baignoire s'il tombait sur mon pallier. ;-) (chéri d'amour si tu croises ce texte, je t'aime beaucoup tu le sais ça?)



Bien évidemment, ceci n'est que mon avis, et il m'est personnel, du coup ...

Et vous alors, vous avez lu les livres, vu le film?

Vous avez un avis négatif sur la trilogie sans l'avoir lue?

Vous pensez que le sexe n'est pas un sujet grand public?


Belle soirée à vous mes canaillous! Je suis curieuse d'avoir vos avis sur ce sujet! ;)

Délia ♥


mardi 10 février 2015

Tarte des amoureux au caramel et chocolat au lait

OUIIII VICTOIRE.
Je crie de joie, je ne suis que bonheur. Nous somme le 10 février et je poste un article sur le thème d'une fête qui se passe le 14.
Je suis à l'heure et ça doit bien être la première fois dans l'histoire de ce blog !

*Parenthèse gogolita off*

La saint valentin est une fête on ne peut plus commerciale, et je ne la fête d'ailleurs pas avec mon chéri puisque notre anniversaire d'amoureux est le 16 février et a donc une jolie valeur symbolique à nos yeux :-) !
Mais ses symboles comptent parmi mes préférés. J'aime le rouge, j'aime les coeurs, l'amour, et l'idée de se faire des cadeaux.

Le chéri est difficile : il n'aime presque rien en pâtisseries. Le chocolat, le caramel et la vanille sont à mes yeux les seuls trucs qu'il accepte de manger, et encore, il faut que la texture reste basique sinon monsieur boude, rechigne et ne touche pas un bout de mes pâtisseries.

Parmi mes récents achats pâtisserie (qui deviennent pourtant rares, je commence à être bien équipée!!), il y avait de la couverture. Non, pas un gros plaid pour l'hiver. Du chocolat de couverture.
Pour celles qui ne connaîtraient pas, c'est tout simplement du vrai bon chocolat, avec un fort pourcentage de cacao et de beurre de cacao, ce qui fait qu'il fond et se resolidifie correctement, contrairement au chocolat à pâtisser qu'on achète en grande surface et qui donne l'impression que le chocolat une fois fondu ne reprendra jamais ses propriétés.

Bien évidemment, si je vous en parle, c'est que j'en ai utilisé dans cette recette, mais on peut très bien faire sans (sauf le décor, qu'on peut remplacer par des coeurs en pâte d'amande).
La vérité, c'est qu'il existe des couvertures lactées avec une forte saveur de caramel, et que c'est particulièrement celle-ci qui m'a inspirée ma tarte d'aujourd'hui.

La recette est un mix entre une pâte sucrée cacao de Christophe Adam, et une ganache de Pierre Hermé. Quant au caramel, j'ai fait un mélange de plusieurs recettes.

Le résultat est très gourmand, à mon goût un peu trop sucré (mais ledit chéri qui adore le chocolat et le caramel a adoré, lui), mais irrésitstible.


Si le décor peut paraître complexe, ce n'est qu'une abaisse de chocolat noir, dans laquelle j'ai détaillé des coeurs avant qu'elle ne soit vraiment prise à l'emporte pièce, puis que j'ai brossé à la poudre d'or. Pour finaliser, j'ai écrit au cornet un "love". Si ça en intéresse certaines, je pourrai vous expliquer comment faire, n'hésitez pas à me le dire, il y a un paquet de choses à dire sur le chocolat!

Je pense que j'ai assez discuté, alors place à la recette!

Pour une tarte de 18 cm de diamètre (ouai je sais c'est pas commun)


La pâte sucrée au cacao
(recette pour deux tartes, vous pouvez congeler l'autre moitié et la ressortir pour une prochaine fois :) )

85 g de sucre glace
25 g de poudre de noisettes ou d'amandes
130 g de beurre mou
2 g de sel
1 sachet de sucre vanillé ou de la vanille en poudre ou de l'extrait de vanille
1 oeuf entier, idéalement à température ambiante
195 g de farine
15 g de cacao poudre

Mélangez le sucre glace, la poudre d'oléagineux, le beurre, sel et l'extrait de vanille. Ajoutez votre oeuf puis tamisez farine et cacao sur votre mélange précédent.
Inutile de faire tourner trop longtemps.
Débarrassez votre pâte dans un film plastique et mettez le au froid : pour ma part, je la mets au congélateur, c'est plus rapide mais il vaut mieux ne pas l'y oublier. Ca peut paraître stupide à préciser mais plus vous étalerez votre pâte plat dans votre film, et plus ça refroidira vite. Du coup, exit la grosse bouboulle qui mettra deux heures à prendre le froid!
Ressortez ensuite votre pâte et foncez la dans un cercle. Si vous n'en avez pas vous pouvez aussi utiliser un moule à tarte normal mais vous aurez un mal de chien à la démouler!
Cuisez au four à 170°C environ 15 minutes (avec des plots ou des haricots selon ce que vous avez!), mais cela varie pas mal selon l'épaisseur de votre abaisse. Il ne fait pas que ça brûle mais il faut que la pâte soit croquante, alors vérifiez au doigt qu'elle n'est pas molle en la sortant. Avant d'enfourner, n'oubliez pas de piquer votre pâte car elle risquerait de se gondoler et faire des bulles.

Pendant la cuisson ...


Le caramel fondant

68 g de sucre
10 g de beurre demi sel (ou du beurre normal avec de la fleur de sel)
55 g de crème liquide

Humidifiez votre sucre (à hauteur de 30% du poids environ habituellement, mais là pour cette quantité, je mouille à l'oeil) puis faites cuire à feu vif jusqu'à obtenir un caramel assez foncé. Versez dedans la crème que vous aurez fait chauffer, puis portez le mélange à 108°C (si vous avez pas de thermomètre, c'est le moment où ça fait un peu comme de la lave en ébullition, des grosses bulles!).
Enfin, retirez du feu et ajoutez votre beurre pour décuire.
Versez directement dans le fond de tarte.

Préparez alors ...


La ganache au chocolat au lait

113 g de couverture lactée caramel (ici de chez Barry, c'est un réel délice)
75 g de crème liquide à 30% minimum

Faites bouillir votre crème puis versez la sur votre chocolat en 2 fois. Si vous utilisez un autre chocolat que de la couverture, veillez à le couper en petits morceaux, car les pistoles fondent facilement ce qui n'est pas le cas de gros morceaux de chocolat!
Si vous avez pris votre temps en pesant, vous devriez pouvoir couler directement votre ganache sur le caramel qui prend assez rapidement.

Ensuite, laissez la tarte se tempérer avant de la mettre au frais pour que la ganache prenne.


************************

La couverture lactée peut s'acheter sur internet, dans les magasins de cuisine et aussi chez Zodio! :) (non non, promis j'suis pas sponsorisée par eux haha). Son prix est assez élevé (15€ le kilo) ce qui fait que je pense limite son usage à la création de décors en chocolat!



J'espère que la recette vous a fait envie, et que vous préparez une jolie fête en amoureux. Même si la saint-valentin est une fête très commerciale, il n'y a jamais trop de raisons de se montrer qu'on s'aime!

Plein de bisous à vous

Délia ♥