mardi 31 mars 2015

Les haricots blancs s'habillent d'épices et divorcent du cassoulet

J'ai toujours aimé les haricots blancs. Et j'ai pas toujours compris pourquoi on lui accordait une sale réputation.
Les légumineuses en général font un peu "plat du pauvre". Même que sur wikipédia ils disent que c'est un peu "la viande du pauvre" (et que d'ailleurs c'est plutôt un féculent). Ca fait rêver personnes des haricots blancs, faut se rendre à l'évidence.

Et moi je te l'affirme : c'est bien dommage!

De un, parce que c'est une source fiable de protéines végétales, glucides, fibres et sels minéraux. D'un autre coté, ils contiennent très peu de lipides et apportent une sensation de satiété, ce qui peut être un très bon point pour ceux qui ont tendance à avoir un appétit d'ogre et ne pas savoir s'arrêter.
En plus, on y trouve du potassium, du calcium, du phosphore et du magnésium.

De deux, parce que c'est pas cher. Pas cher du tout. J'aimerais te dire que je fais cuire mes propres haricots blancs, mais la vérité, c'est que même si j'en ai, y'a certainement une plus grande probabilité que ça finisse pour la cuisson d'une pâte à tartes ou pour décorer un quelconque miroir façon collier de nouilles que ce serait mentir. J'achète donc ça déjà cuit, en boîte. C'est moins d'un euro les 500 grammes. Imbattable. Surtout que récemment la blogo a été secouée par la grande nouvelle que les liquides pouvaient faire une émulsion comme des blancs d'oeufs. Double win time.

De trois, ça peut se cuisiner de plein de manières différentes, de quoi ne pas se lasser au premier coin de rue .

Bon, l'inconvénient, c'est qu'il vaut tout de même mieux éviter d'en consommer à tous les repas, parce que ça a tendance à provoquer les désagréments qui précèdent sa réputation comme aliment sympathique.

Si on réfléchit bien, ce plat contient trop de protéines, mais bon, on s'en fout, c'est bon (et puis depuis que tu es végétarien, de toute manière, les protéines t'en mangeras jamais assez, faut te rendre à l'évidence).


Pour une assiette de la viande végétarienne du pauvre :

- 1/2 boite de haricots blancs nature
- 60 g de tofu nature
- Pousses d'épinard
- Mélange d'épices pour colombo
- Coriandre moulue
- sel et poivre
- Citronnelle

Rien de plus simple ! Le tofu nature n'a à proprement parler aucun goût, c'est donc tout naturellement que l'on va le faire cuire en premier pour l'imprégner des saveurs des épices. Avec un tout petit peu de matière grasse végétale, faites revenir des cubes de tofu dans vos épices, sans oublier les morceaux de citronnelle (quelques rondelles suffisent, le goût est puissant).
Ajoutez ensuite dans votre poêle vos haricots que vous aurez égouttés, puis laissez les réchauffer à basse température.
Lorsque le tout est chaud et enveloppé des arômes des épices, vous pouvez déposer vos haricots au tofu sur votre lit de pousses d'épinards.

Rapide, simple, nourrissant et surtout un plat qui sort des sentiers battus prévus pour le haricot blanc, pauvre ingrédient à qui le cassoulet colle au derrière.
Si certains passent par les charentes maritimes, tentez de vous fondre dans la masse et goûter les mojhettes (mogettes, ou mojettes, j'ai eu beau chercher, j'ai vu toutes les orthographes passer pendant les fêtes de village, entre exotisme et illettrisme je me suis perdue ...), qui ne sont autres que des haricots blancs d'une espèce particulière, un peu plus gros que des haricots blancs. C'est délicieux, même si certains les accommodent avec de la graisse de porc, il suffit de tomber sur la mamie de ton coeur qui les fera presque nature, laissant leur bon goût se fondre avec celui d'un peu de carottes et de thym du jardin.
Enfin, sachez si vous faites vous mêmes cuire vos haricots que c'est de la cuisson que vient tout la digestibilité (ou non du coup) de l'aliment.
Ce serait bête de simuler une grossesse pour 3 haricots mal cuits.


Et du coup je peux rajouter un petit 4) : la recette est ultra rapide, savoureuse à souhaits, et parfaite dans le cas de dalle injouable.

En espérant vous avoir donné envie d'inviter le haricot blanc dans votre panier très bientôt ... ;)

Vous mangez souvent des haricots, ou bien ce sont pour vous de vilains petits canards?

Délia ♥






dimanche 29 mars 2015

Elastic heart

Comme beaucoup d'enfants de ma génération et de ma région, mes parents ont divorcé.
Et comme dans la plupart des divorces, rien ne s'est passé facilement.
Je revois la vie de mes yeux d'adolescente presque boutonneuse, mal dans sa peau à l'école, trop intello, un peu martyrisée par les autres élèves, un peu seule.
Et je me revois seule aussi dans ma vie familiale.
Les adultes pensent souvent à tord que le divorce, c'est leur déchirement. Leur histoire qui s'effrite, leur livre dont les pages se cornent.
La vérité, c'est que la guerre ne tue pas que des soldats. Et que roulée en boule, j'ai pleuré pendant des heures, à raconter à mon nounours rose usé à la corde tout le malheur, toutes les disputes, les cris et la peine que j'avais.
On sait au fond de son coeur que malgré les promesses maladroites de ceux qui nous ont élevés, non, rien ne sera plus jamais pareil.


Et jamais je n'aurais pensé que le coeur grand comme une maison de mon papa, qui abritait tout l'amour qu'il aurait pu trouver pour moi sur terre, disparaîtrait au loin, jusqu'à devenir un vague souvenir.

Et cette chanson de sia, même si elle ne parle pas de ce cas précis, m'a fait penser à la relation que j'ai entretenue pendant des années avec ce père absent, qui m'aime à sa façon, de loin, de trop loin.

Jamais il ne lira ces lignes.
Jamais il ne saura combien sa présence absente m'a meurtrie pendant toutes ces années, pendant qu'il pansait sa blessure à lui. 
Il ne sait pas comme j'ai pu le détester d'abandonner même celles qui n'avaient jamais voulu se retrouver sans lui.
Combien je lui en ai voulu de s'éloigner, comme l'animal blessé, si agressif mais ayant tant besoin de l'aide que j'aurais pu lui apporter.
Sa fierté si agaçante qui nous a éloignés et tenus à l'écart.
Il ne saura jamais non plus que je ne comprends pas sa fierté qui brille dans ses yeux pour nous, ses demi aveux sur le fait qu'il pense chaque jour à nous, sans pour autant jamais venir aux nouvelles.
Il ne saura jamais non plus que pendant des années j'ai espéré que la situation change.
Il ne saura jamais que je redoute le jour où il m'annoncera une mauvaise nouvelle, parce que je sais déjà que je regretterai ces années perdues et après lesquelles nous n'avons jamais couru l'un comme l'autre.

Mais ce qu'il sait certainement au fond de lui sans que je n'aie besoin de parler, c'est que je me suis relevée de cet échec d'amour paternel, que j'avance en courant vers l'avenir, avec toute la force qu'il a toujours su me donner, et l'amour pour moi qu'il a su m'insuffler quand meurtrie par la vie que j'apprenais à combattre, je pleurais dans ses bras de grand papa qui m'aimait comme la prunelle de ses yeux.

Même si tu n'es pas le papa d'une vie, tu seras toujours mon papa.




Dessert à l'assiette : Chocolat et vanille, amour, toujours

Dans le métier de pâtissier, il y a deux métiers : celui de pâtissier de boutique, et celui de pâtissier de restauration.
Les contraintes ne sont pas les mêmes, et les résultats attendus non plus.
Si en boutique, on favorise les décorations qui durent dans le temps et qu'on doit rester dans des formes assez classiques et structurées, en restauration, c'est tout l'inverse. La destructuration des desserts est monnaie courante, on retrouvera donc la tarte citron meringuée avec une pâte croustillante d'un coté, un crémeux citron à coté, et de la meringue quelque part dans l'assiette.
Les variations sont infinies, elles n'ont d'ailleurs que la limite de l'imagination de celui qui réinvente le dessert.
Et c'est justement ça qui me plaît dans ce type de desserts : la liberté de création.

Alors imaginez-vous bien qu'après une semaine de dessert à l'assiette à l'école, je n'ai pas résisté et ai continué sur la lancée. 

La vérité c'est que si bien des desserts à l'assiette sont beaucoup plus appétissants que leurs collègues de boutique, je les trouve plus simples à réaliser, et beaucoup plus rapides.

Et comme j'aime bien prouver ce que je dis, je vous propose une idée toute simple mais non pas moins efficace d'un dessert très universel.
Une part individuelle fondante de brownie , un crémeux chocolat intense, le tout surplombé d'une fine couche de chocolat croquant qu'on vient couvrir d'une chantilly mousseuse et vanillée.
Chaque préparation reste très basique pour ceux qui ont l'habitude de cuisiner, et accessible pour ceux qui mettent rarement le nez dans une cuisine, mais le résultat, lui, fera saliver vos invités de passage.

A vos cuillères en bois!

Pour trois assiettes 


Le biscuit brownie (recette de Christophe Felder, qui sert initialement dans des entremets type boutique)
- 85 g de beurre
- 45 g de chocolat
- 1 oeuf et demi (j'ai modifié la recette ici aussi, un jaune et deux blancs, car vous aurez un blanc perdu avec le crémeux chocolat)
- 115 g de sucre (initialement la moitié de canne et l'autre normale, mais le résultat est bien meilleur avec seulement du ssucre blanc)
- 20 g de farine
- 10 g de cacao
- En option : des noisettes, noix ...

Faites fondre votre beurre et chocolat, puis ajoutez-y votre jaune et enfin le sucre. Normalement on blanchit le mélange mais vu la quantité, c'est très difficile et ça ne change rien au résultat, il faut seulement être rapide pour que les jaunes ne cuisent pas.
Ajoutez ensuite farine et cacao puis une petite partie des blancs, que vous aurez pris soin de battre en neige. Ce premier jet sert à détendre le mélange, il est "sacrifié".
Ensuite, incorporez doucement le reste des blancs sans trop les casser, et répartissez dans un cadre, ou un cercle, puis faites cuire à 180°C pendant environ 20-25 minutes. Une lame de couteau doit ressortir sèche mais le brownie doit rester fondant à coeur.


Crémeux chocolat

- 50 g de couverture noire (il est important que ce soit du bon chocolat, car sinon, votre crémeux risque de ne pas se tenir).
- 15 g de jaunes
- 13 g de sucre
- 40 g de crème
- 40 g de lait

Si vous avez du chocolat en pistoles vous êtes chanceux, autrement, réduisez votre chocolat en copeaux.
Faites bouillir votre lait et votre crème, que vous ferez cuire comme une anglaise, à 85°C avec le jaune et le sucre blanchis. Vu la quantité, je vous conseille simplement de verser vos jaunes dans le mélange bouillant et de cuire hors du feu, vous risqueriez autrement de faire de la purée. 
Versez ensuite la crème anglaise que vous venez de faire sur votre chocolat bien aimé!
Remuez après quelques secondes (le temps que le chocolat fonde sous l'effet de la chaleur de la crème) et réservez au frais deux heures.


Crème chantilly (vous pouvez aussi réaliser une ganache montée au chocolat blanc, c'est délicieux et très crémeux)
15 cl de crème liquide 30% de matière grasse 
2 càc de sucre
1/4 de gousse de vanille grattée

Faites monter la crème avec le sucre et la vanille jusqu'à ce qu'elle soit ferme et créé un bec d'oiseau au bout du fouet. Avec des crèmes de marques de supermarché, il m'arrive souvent de ne pas avoir de jolies crèmes, je vous conseille donc d'investir dans les briquettes de marque vertes et rouges qui vus donneront quelque chose de joli.


La plaquette et le décor en chocolat

Si ça vous intéresse je vous ferai un article dédié à ça, mais en gros, faites fondre du chocolat, attendez qu'il atteigne 31-32°C et étalez le finement sur un papier guitare si vous avez, sur du papier sulfurisé autrement. La différence c'est qu'nu des deux brillera fort et l'autre pas.
Si votre chocolat n'est pas à bonne température, vous le verrez tout de suite, il ne figera pas quasi intantannément.
Faites également quelques pétales avec la pointe d'une couteau trempée dans du chocolat et courbez votre papier.
J'ai ensuite épousseté ces plaquettes de poudre or pour que ce soit bling bling.

Pour le dressage

Découpez des bandes de brownie selon la faim de vos convives et la taille de vos cercles. Sachez que vous aurez un peu de "perte" mais ce sera une bonne excuse pour goûter le brownie avant tout le monde (et bien évidemment, il est délicieux!).
Avec une douille de votre choix, pochez votre crémeux (exquis) sur votre brownie.
Posez par dessus votre chocolat, puis, ici avec une douille saint honoré, pochez la crème chantilly sur le dessus de la plaquette.
Pour rendre le tout plus esthétique, j'ai déposé quelques Myrtilles poudrée d'argent et mes décors en chocolat.
Comme j'avais récupéré des framboises qui commençaient un peu à passer du coté mort de la force, j'en ai fait un coulis avec quelques cuillères de sucre. J'en ai mis un trait dans chaque assiette et ai laissé le reste en libre service sur la table pour les plus gourmands.


Avec l'habitude, en une heure chrono sans compter les temps de pause, le dessert est prêt. 
Imaginez les yeux ravis de vos copains qui viennent manger ça? ;-)

Vous aimez ce genre de desserts où bien vous pensez que ça fait trop?

Des bisous, je m'en vais dévorer mes quelques restes de brownie ...

Délia ♥

mercredi 25 mars 2015

Comment ne pas louper une cuisson de sucre [Pour les nuls, et pour les autres]

Je dois vous faire un aveu, mais avant de commencer ma vie de pâtissière pour de vrai, je n'étais qu'une sotte de la cuisson du sucre.
Je pensais qu'on pouvait balancer du sucre, avec une quantité lambda d'eau, faire bouillir, et approximativement lire la température du sucre à travers les boulettes qu'il formait ...
Pardon moi d'avant, mais non.

Le sucre est capricieux.
Voilà. Aveu de ta journée.


Comme j'espère pouvoir venir en aide à ceux qui sont un peu des brelles de la cuisson du sucre maintenant que je sais faire, voici mes conseils.

1 - La quantité de sucre est déterminante. Si vous en avez très peu, il est difficile d'atteindre un degré précis. Dans la mesure du possible, travaillez sur des quantités correctes, vous gagnerez en précision.

2 - L'étalonnage du thermomètre de cuisson est utile.
Si vous disposez d'une sonde, il se peut aussi qu'elle ai quelques centièmes de degrés de décalage. Pour savoir si votre thermomètre n'a pas un coup dans le museau, faites bouillir à gros bouillon de l'eau dans une casserole. Lorsque c'est le cas, le thermomètre doit indiquer 100°C pile.
Il vous faudra donc prendre en compte le décalage s'il existe, afin de ne pas fausser vos cuissons.

3 - La pureté du sucre est importante également. Je m'explique : si vous voulez réaliser une petite pièce montée ou un saint honoré, il vous faudra glacer vos choux. La quantité, assez réduite, aura pour impact de rendre le sucre cuit très fragile. Parfois, le simple fait de le recuire peut le faire "masser" : le sucre recristalise, perdant ainsi ses propriétés à coller, à briller, enfin bon, grosse cata.
Pour éviter ce désagrément, utilisez du sucre que vous venez d'ouvrir, ou bien du sucre en carré, plus pur. Enfin, vous pouvez ajouter quelques gouttes d'acide ou du sirop de glucose en remplacement d'une partie du sucre. Evitant ainsi les mauvaises surprises!

4 - Surveiller le sucre peut paraître ultra contraignant, pourtant, il le faut.
Mais pas tout le temps!
Avant ébullition, vous pouvez le laissez tranquille. A partir de cette dernière, mettez lui le thermomètre dedans, et jusqu'à 110°C, nettoyez les éclaboussures de sucre sur les rebords de la casserole avec un pinceau humide, car il risquerait de caraméliser et "souiller" le reste du sucre dans la casserole, et ce, de surcroît si vous avez du gaz, car les flammes lèchent les paroies.
Enfin, n'oubliez pas, au tout début de l'ébullition, d'écumer les impuretés qui se regroupent à la surface.

5 - Il s'agit également de veiller à commencer la cuisson du sucre avec une eau de dilution froide, et à petit feu. En effet, tous les cristaux de sucre qui ne seront pas dissous avant l'ébullition ne le seront jamais, et risqueraient d'altérer la qualité de votre sucre! C'est surtout très important quand vous voulez faire du sucre tiré, ou des berlingots. Pour des pâtes de fruits, c'est moins grave. Mais autant faire bien les choses, pas vrai?

6 - Si tu possèdes un thermomètre "traditionnel", prévois un petit récipient profond pour le plonger dedans en fin de cuisson, et surtout, surtout, de l'eau chaude ou tiède, pour lui éviter un choc de température qui pourrait lui être fatal.

7 - Enfin, last but not least, méfie toi du sucre cuit. Car pour avoir déjà testé à plusieurs reprises et à plusieurs endroits, le sucre brûle vite et fort, et quand une goutte est posé sur ton doigt, tu as généralement le sale réflexe d'en utiliser un deuxième pour retirer la goutte en te brûlant donc deux fois au total (ou plus si tu es vraiment têtu (ou couillon) ).
Il faut donc commencer sa cuisson avec tout ce dont on a besoin sous la main, et éviter de courir partout à la dernière seconde, car la précipitation dans ce domaine peut offrir de jolies cloques, et par la suite, des cicatrices très longues à partir. Mes avants bras sont témoins, les brûlures sont bien les pires.

8- ENJOY!


Cet article était une introduction à mes articles à venir sur la confiserie. J'ai eu la chance d'en faire 3 jours à l'école, je suis maintenant incollable sur tout ce qui colle aux dents (et aussi vaccinée des sucreries et de la saveur sucrée pour un moment Blurp).

Bisous mes copinous!

Délia ♥
Qui se sent libérée du fardeau du sucre cuit

dimanche 22 mars 2015

Steak de tofu fumé [Easy & Tasty ♥]

Le tofu fumé est loin d'être mon favoris. C'est une sorte de pollution de mon passé carné avec la saveur fumée.
Parce qu'on la trouve généralement dans des aliments très salés quand il s'agit de plats carnés, et du coup, comme le tofu, tout simplement c'est pas salé, et ben je sais pas, le tofu fumé ça passe très rarement. Si toi aussi tu as une perception totalement différente des aliments selon les périodes, tu comprendras ce que je veux dire, mais sinon, ça existe vraiment ces histoires, c'est pas du flan, le contexte joue énormément dans le goût !
Il peut donc se passer quelques semaines voire un bon mois sans qu'un morceau de tofu fumé ne passe dans mon frigo adoré.

A force d'arpenter en long, large et travers tous les blogs de cuisine et les bouquins vegan que je possède, j'ai fini par me dire que si le tofu fumé revient assez souvent, c'est que bien cuisiné, ça doit être bon.
Après tout, chaque aliment se doit d'être employé sous son meilleur jour! Si je suis dorénavant une grande amatrice de tofu rosso et basilic simplement coupés en dés, là, c'était échec et mat.


Donc, munie du cadeau du doudou le plus cool de la terre, le mixeur plongeant, et ben j'ai mixé.
Et j'ai ENFIN trouvé ça bon.
C'est croustillant dessus, fondant dedans, très savoureux et facile à personnaliser. On peut envisager de le faire avec toutes les sortes de tofu qui existent, prendre du nature et l'assaisonner à son goût ... En bref, les possibilités sont limitless, et les repas composés, les burgers végéta*iens, à mourir de plaisir.


Petite marche à suivre :

- 100 g du tofu de votre choix
- assaisonnement divers (ici ciboulette ciselée, sel et poivre)
- polenta (une poignée!)

Mixez grossièrement votre tofu avec votre assaisonnement (personnellement je compte innover en ajoutant de l'olive en morceaux, ça sent la tuerie interplanétaire). Vous obtenez alors un mélange suffisamment pâteux pour être roulé en boule, puis aplati en galette plus ou moins épaisse selon l'usage et vos goûts.
Enfin, comme la surface est un peu "collante" il vous suffira d'y déposesr un peu de polenta et d'appuyer avec le plat de votre main.
Saisissez votre super steak de soja avec un peu d'huile végétale, afin qu'il soit bien doré!


Dévorez avec tout ce qu'il vous plaira!

A tester d'urgence en burger!

Joyeux dimanche à vous mes amours!

Délia ♥ 

jeudi 19 mars 2015

Revoir le bleu de l'océan [makeup!]

Chacun ses rêves pas vrai?


Ceci dit, dis moi que tu ne rêves pas secrètement d'être sur le sable chaud, avec le bruit des vagues et le gars qui crie "CHOOOOOOOOOOOUCHOUUUUUUUUU QUIII VEUT DES CHOUCHOUUUUS".
Tu peux pas le dire (sauf peut-être pour le gars qui vend des chouchous, lui, on peut le faire sortir du rêve, mais ça lui retire un peu son réalisme, ils sont partout ces gars couleur chouchou à force de cramer au soleil).
Tu la sens pas dans ton nez l'odeur de l'iode? Et la chaleur des rayons du soleil sur ta peau? Le sel et le vent dans tes cheveux ?
J'aurais presque envie d'entendre le cri des marmots qui se battent pour qui aura la pelle rouge ou qui courent juste à coté de ta serviette en t'envoyant un tsunami de sable en te faisant ronchonner et croquer de la caillasse.
Parce que c'est grave le manque d'été.
Grave le manque de la glace à toutes les heures de la journée.
Grave le manque de rentrer avec du sable entre les doigts de pied.


Ce genre d'articles a un peu disparu de la surface du blog, parce que je me maquille très peu maintenant, et que je suis de plus en plus sujette à des réactions lapin russe quand d'aventure j'ose le fard à paupières. J'sais pas pourquoi, je cherche encore, mais c'est un fait.

Du coup, bientôt, on pourra peut-être parler de l'envie de revoir de la couleur sur mes paupières, mais en attendant, je préfère ne pas me coucher avec les yeux qui picotent et larmoient et ranger mes précieux au placard. Du moins le temps de jouer les Sherlock de bas étage et trouver le ou les coupables!


Pour ce maquillage un bon gros dégradé couleur lagune (que je n'ai jamais pu voir de mes yeux au passage, la méditerranée est pas réputée pour sa couleur limpide), avec la presque parfaite "take me to brazil" (au hasard) de BH cosmetics.
En gros y'a presque tout les bleus de la palette, plus un blanc neutre hors palette.


On commence par appliquer la base, puis un blanc franc au coin de l'oeil.
En deuxième position, j'applique le fard le plus foncé dans le creux de ma paupière extérieure, en prenant soin de ne pas trop appliquer de matière, et j'étire vers l'extérieur en suivant une ligne psychologique, comme si je voulais faire un oeil de chat mais pas trop accentué (je crois qu'il ne doit y avoir que moi qui comprend cette phrase, c'est pitoyable).
Ensuite, dégrade avec quelques autres couleurs, que ce soit joli à regarder.
Pour la dernière étape, j'ai appliqué la couleur "illuminateur" de la palette qui est un blanc à reflets bleu très froids, et je l'ai aussi utilisé pour fondre les couleurs vers l'extérieur en estompant.
En suivant les couleurs employées en haut, on reproduit un dégradé au ras de cils inférieurs, puis, on s'arme de toute sa symétrie mentale et on tente de tracer deux beaux traits d'eyeliner. Bon, ici c'est du fards humidifié, mais c'est pareil. Puis si t'aimes qu'on te remarques, tu peux faire des petits traits en dessous, ça fait dramatique.
Ils se doivent d'être assez épais, sinon, ils vont se perdre dans la lagune.


Après un bon coup de mascara, tu es définitivement prête à subjuguer tout ceux qui manquent de plage, de mer et de tout ce qui peut se rapporter à l'eau.

Ou alors ça marche aussi avec l'ère glaciaire et la reine des neiges.


Bisous venus des pays chauds mentaux!

Délia ♥

dimanche 15 mars 2015

Tarte façon cheesecake : curd d'orange et appareil cheesecake vegan!

Cette fois-ci je n'ai pas pu résister.
L'orange sanguine m'a fait de l'oeil. J'en ai vu passer des kilos (peut-être des tonnes) sur instagram.
Alors quand dans mon Bio c Bon j'ai trouvé des jolies sanguines, j'ai sauté dessus.

Mais après ... Que faire?

J'avais été plutôt marquée par la recette de cheesecake vegan dont je vous faisais part récemment, et j'en avais très très envie.


C'est donc avec ces deux idées vagues qu'est née la tarte cheesecake au curd d'orange sanguine.
Le résultat est délicieux, frais en bouche, et pas trop sucré.
La pâte sablée est croquante et a un bon goût d'amande. Le curd quant à lui apport la douce saveur de l'orange sanguine quand l'appareil vegan de cheesecake apporte sa texture résistante et fondante... Un régal!
A savourer avec un Earl Grey (si on aime!), un thé vert ou un thé noir aux agrumes...

La recette de la pâte sucrée correspond à deux fonds de tarte de 22 cm, pour ma part, dès que je la fais, j'en congèle la moitié, en prenant soin de bien l’aplatir et de l'envelopper dans un film plastique. Ensuite il ne vous restera plus qu'à la ressortir au moment voulu!
Ca évite de gâcher et c'est tellement plus sympa d'avoir un fond de tarte tout prêt pour la moindre idée !


Pour une tarte de 22 centimètres de diamètre

La pâte sucrée (tirée du livre "ateliers tartes" de Catherine Kluger)

- 200 g de farine
- 80 g de sucre glace (mais si t'es en dèche comme moi tu peux mettre aussi du sucre de canne (a) )
- 25 g de poudre d'amandes
- 1 pincée de sel (si tu utilises du beurre doux, sinon pas besoin)
- 120 g de beurre froid et détaillé en dés
- 1 coco (un zeuf quoi!)

Prépare tous tes ingrédients secs puis sable le mélange avec le beurre.
Ajoute ensuite ton oeuf.
Si tu as l'habitude de travailler des pâtes, tu peux envisager de l'étaler directement mais autrement, je te conseille de la passer au frigo ou au congélateur selon le temps dont tu disposes, afin de la faire durcir un peu.
Fonce ensuite un dans un cercle de 22 cm (ou si tu as seulement un moule, un diamètre inférieur, vu que les bords seront plus hauts!) et enfourne pendant 20 - 25 minutes au four à 170°C, après un passage au froid, en piquant la pâte et avec des poids pour éviter qu'elle ne se déforme.


Curd d'orange sanguine

- 1/2 orange sanguine 
- 1/2 citron jaune
- 75 g de beurre
- 90 g de sucre
- 3 oeufs
- 1 cuillère à soupe de maïzena

Mettez à fondre le beurre, avec le jus des deux agrumes.
Battez les oeufs avec le sucre, puis ajoutez votre maïzena (si vous n'avez pas envie de risquer de grumeaux, mélangez d'abord le sucre et la maïzena ensembles!).
Lorsque le beurre a fondu et que le mélange bout, ajoutez vos oeufs en baissant le feu, et sur feu doux, sans cesser de remuer, faites épaissir le mélange. Il ne doit jamais bouillir!
Retirez du feu lorsque le fouet commence à laisser des traces quand vous mélangez.
Coulez directement dans le fond de tarte et lissez du mieux que vous pourrez votre surface.
Mettez à prendre au froid!


L'appareil à cheesecake vegan

- 125 g de noix de cajou
- le jus d'un citron et demie
- 50 g d'huile de coco fondue
- 50 g de sirop d'agave
- arôme vanille (ou poudre de vanille)

Faites tremper au moins 3 heures vos noix de cajou dans de l'eau tiède.
Lorsqu'elles sont prêtes, prélevez le jus de vos agrumes, mettez les avec les noix de cajou dans le bol du mixeur ou le récipient prévu à cet effet pour le mixeur tête, et commencez à mixer grossièrement. Ajoutez le sirop d'agave, l'arôme vanille, et enfin, l'huile de coco!
Mixez jusqu'à obtenir un appareil onctueux, sans trop de grain.
Coulez dans votre tarte, sur le curd, en essayant de répartir pour éviter de mélanger le curd et l'appareil en le répartissant.
Il vous suffira ensuite de laisser prendre la tarte!
Au congélateur si vous êtes pressés, ou au frigo pendant une petite demi journée!


Alors?


En plus, vous pouvez réaliser le curd au fruit de la passion, ou bien au citron vert, ou même au citron... Des belles idées à retenir!

Ca vous tente?


Mille bisous!

Délia ♥

jeudi 12 mars 2015

La merveilleuse histoire de strandmon, le fauteuil ikea

Si celles qui me suivent sur instagram ont peut-être vu passer mon fantastique (en tout objectivité videmment) fauteuil tout neuf, vous qui me suivez seulement sur le blog n'en savez rien (c'est vip instagram, et ouai, t'es in ou tu l'es pas).
Car après maintes pérégrinations pour savoir qui avait la priorité entre un bureau ou un fauteuil, nous avons décidé d'un commun accord qu'un fauteuil, c'est quand même bien sympa pour lambiner.
Du coup, on a décidé de partir après un gros petit déjeuner dans le ikea proche de chez nous, parce que sinon, à chaque fois, on se tape des bouchons. Et qu'il y a toujours des trous du derrière pour oublier les règles de priorité et griller tout le monde. Ce gros trou du derrière qui va mettre 1 minute 30 secondes pour parcourir ce que tu viens de mettre 15 minutes à faire, parce que toi t'es un charmant conducteur qui respecte ton code (mais qui a donc des envies de meurtre exacerbées).


On arrive donc dans le Ikea, armés de toute notre meilleure bonne volonté. Bien évidemment, avec mes récents moodboard, le fauteuil s'il pouvait être neutre, ou à contrario très coloré, ce serait bien. (donc en fait, on a genre zéro idée du futur fauteuil, c'est à peu près le postulat de départ).
Après avoir retourné le rayon, posé nos miches dans à peu près tous les fauteuils (et les canapés, les méridiennes aussi, faut pas s'arrêter en si bon chemin) on choisit notre modèle. Avec des super études comparatives dans toutes les positions, avec une courbe pour le confort visuel, la robustesse, la résistance aux griffes de nova, la propension à bien se fondre dans le paysage, entre autre.

L'heureux élu, c'est strandmon. On dit bonjour à Strandmon! *Booonjour strandmooon*
La dame nous annonce que strandmon est un joli bébé. Moi je tique un peu, on n'a qu'une twingo, c'est pas un monospace, c'est plutôt le modèle célibataire quoi. Mais doudou en mode "trust me, I'm an engineer", me fait comprendre que je me fais du souci pour rien. Doncjefewmemagweule.


On attend dix plombes que strandmon nous soit déposé par le dieu d'ikea (tu sais, c'est lui qui fait passer ta commande dans la bonne colonne  (d'ailleurs je les soupçonne de faire durer le plaisir pour que t'aille acheter à bouffer dans leur magasin plein de daims et de biscuits à l'avoine)).
Rien qu'à voir le paquet, la sentence est déjà tombée dans ma tête, mais l'Homme a l'air confiant. Moi j'en suis presque amusée, parce que même sans avoir le compas dans l'oeil, le fauteuil, il passera jamais.


Arrivés à la voiture, la surprise ne se fait pas attendre : la poussette de bébé strandmon est bien trop petite!
Malgré toute la bonne volonté de doudou de le pivoter dans tous les angles possibles et inimaginables, ils ne veut pas rentrer sans faire d'histoires.
Et donc nous voilà comme deux couillons sur le parking d'ikea, à voir les gens passer et se bidonner parce que voilà, on est deux gros blaireaux, avec strandmon et une twingo.

Et puis on a innové. Après tout, on peut bien l'ouvrir tout de suite strandmon?
Et nous v'la comme deux fous à déballer fougueusement l'emballage en priant pour que ça passe mieux.
Entre deux un mec chelou comprend notre galère et aide doudou à soulever bébé (hé mec, ça je pouvais le faire, strandmon c'est mon bébé je le porte à une main, que dis-je à un doigt, et le petit en plus), pour finir par l'enfoncer violemment dans le coffre, et puis nous demander une pièce (et un ticket resto, pour sa famille toussa).
Après avoir chassé le mécréant, nous voilà, affamés (il est alors 15 heures, comment te dire, nous aussi on voudrait bien un ticket resto là ...), rincés, mais parents d'un petit strandmon.


Moralité, à tous les parents qui perdent espoir, rien n'est jamais une cause perdue.
Même rentrer un strandmon dans une twingo.
(en plus y' juste à visser les 4 pieds et tu peux t'asseoir dedans...Ou laisser la place au chat, parce qu'il est si mignon)


Et vous dernièrement, vous vous êtes sentis en galère? Vous avez eu un moment un peu Marrant de grande solitude?
Racontez moi tout, je suis tellement friande!


Belle soirée!

Délia ♥

lundi 9 mars 2015

[DIY] le vase du pauvre !

J'vais encore raconter un peu ma vie pour commencer cet article, mais depuis que je travaille à Versailles, je sors du boulot pile à l'heure où le marché historique place du marché se termine. Quand tu vis à Versailles, tu ne peux pas passer à coté du marché, aussi bien parce que ça bloque toute la circulation, que parce que c'est vraiment un très beau marché.
Les jours de marchés à bricoles (fringues made in china, bracelets élastiques et autres trucs du genre) sont distincts du marché maraîcher, et l'offre en fruits et légumes est très intéressante! Les produits sont magnifiques, il y a même quelques maraîchers biologiques (et locaux!) qui sont généralement pris d'assaut et pour lesquels ils faut faire une queue pas croyable d'une quinzaine de minutes. Bon, le seul inconvénient, c'est le prix. Bien évidemment, toute cette opulence n'est pas gratuite, et si le plaisir des yeux ne coûte rien (et c'est d'ailleurs ce qui me pousse à m'y rendre, outre le fait d'acheter des herbes aromatiques fraîches) il te faudra un certain budget pour y faire tes courses!
Du coup, je ne touche qu'avec les yeux ;-)


Seulement, le marché est aussi le lieu d'une pratique bien connue à Versailles.
Sitôt que les étals se défont, arrivent des personnes avec des caddies, l'oeil affûté et dont le porte-monnaie est sagement resté à la maison.
Beaucoup des commerçants préfèrent laisser une partie de leur marchandise qu'ils risquent de ne pas vendre sur place, aux bons soins des balayeurs!
C'est une aubaine, car même si selon les jours les produits sont vraiment dans un piteux état, il m'est déjà arrivé de ramasser quelques clémentines (le goût du gratuit les rend tellement meilleures ;-D), et le plus souvent, des fleurs.


Je n'ai jamais acheté de bouquet de fleurs, mais j'ai toujours adoré en avoir chez moi. Ca apporte de la gaieté, de la fraîcheur. Ces jolies couleurs, ces odeurs, cette nature, bien que contrôlée, ce petit bout de vie.

C'est donc avec plaisir que j'ai ramassé ce lot de 4 bouquets, de renoncules si je ne me trompe pas.
Leur rose franc mais aussi leur coeur vert. Et puis un seul tout orange! J'ai aussi réussi à attraper des jacinthes et des branches décoratives qui ressemblaient à de la bruyère mais je les ai offertes à ma mamie qui adore leur odeur!


Mais arrivée à la maison ... Grosse déconvenue. J'ai pas de vase!

Attends un peu, j'vais arranger ça.


Pour fabriquer le vase du pauvre il te faudra :

- Un super couteau qui coupe (un couteau à pain sera l'idéal)
- Un super ciseau du pauvre (celui de chez ikea, dont tous mes collègues avec des ciseaux pro me vantent les mérites, comme quoi hein)
- Une super bouteille de pauvre (genre le coca du doudou, ou bien une bouteille plus funky si tu bois du virgin mojito carrefour parce que t'es en sevrage)

Premièrement, tu entailles ta bouteilles avec ton couteau à pain. Tu fais super attention, parce qu'une bouteille lisse et ronde, y'a pas mieux pour riper et finir à l'hopital, et quand on est pauvre, finir à l'hosto te faire réparer, c'est pas rentable, vaut mieux aller acheter un vase.
Ensuite, ce sera plus simple (et moins dangereux) de finir au ciseau, alors coupe le reste du goulot.
Si tu as des petites fleurs, coupe petit, et laisse presque toute la bouteille si le bouquet a de longues tiges.
Ensuite, très simplement, il te suffira de remplir ton vase du pauvre d'eau, d'y glisser ton bouquet gratuit de pauvre, et d'admirer ton travail, en y ajoutant la touche finale du pauvre : un ruban récupéré des épaules d'un pull (encore une astuce de pauvre, ça peut toujours servir).


Et finalement, ça évite d'avoir un vase qui prend de la place quand il est vide, c'est joli, c'est rapide, on peut même le peindre si on est un peu plus riche que super pauvre (même si la peinture ça coûte des sous), et on peut aussi envisager de le faire avec des enfants. Une fois la partie couteau à pain passée évidemment. Sauf si vous voulez vous débarrasser de vos enfants, là ça peut etre une solution.
Ca donne une seconde vie aux bouteilles, ça t'arrange parce que t'allais pas mettre tes fleurs dans un verre, et comme ça tout le monde est content!


Alors, il est pas trop cool le vase du pauvre? ;-)

(je l'avoue, cet article était surtout un bon prétexte pour vous montrer ces jolies fleurs!)


Délia ♥
(qui continuera à faire des vases du pauvre après avoir posé les yeux sur le devis du dentiste)

dimanche 8 mars 2015

Assiette aux mille couleurs [Quinoa rouge, avocat, grenade, noisettes et pousses d'épinards]

Bien le bonjour!

J'ai remarqué que le dimanche était un jour où les articles food vous plaisent beaucoup, peut-être parce que c'est une jolie journée de détente, pendant laquelle on aime faire des choses agréables. Et pour sûr, manger en fait allègrement partie.

Je vous propose encore une fois une assiette composée, jolie à regarder, pleine de bonnes choses et qui nourrit très bien sans pour autant se sentir lourd!
Ca peut paraître pour un détail, mais quand comme moi on a tendance à avoir une digestion difficile, manger peut vite devenir une corvée!


Cette assiette possède des saveurs qui se marient particulièrement bien. Le quinoa rouge et la noisette sont très complémentaires. Le quinoa croustille un peu après cuisson, la noisette est croquant (je les laisse volontairement entières mais rien ne vous empêche de les réduire en morceaux!). De plus, il faut savoir que ce quinoa ci a particulièrement un saveur de noisette.
L'avocat va absolument avec tout pour moi, mais son goût est très bien mis en avant dans ce mélange
Quant à la grenade, sa couleur et son croquant juteux ajoutent au visuel aguicheur!
Les feuilles de jeunes pousses d'épinard sont plus agréables à manger crues que les grandes, et celà évite des les cuire, conservant ainsi tous les bons nutriments qu'elles contiennent :).

Pour une jolie assiette


- Une grosse poignée d'épinards jeunes
- 75 gr de quinoa rouge cuit
- Un quart de grenade
- un petit avocat ou bien une moitié de gros avocat
- une poignée de noisettes
- huile d'olives, moutarde, vinaigre de cidre

Faites cuire votre quinoa dix minutes. Parfois quand je le mange autrement que froid je le fais cuire plus longtemps, mais ici j'essaye de garder son croquant.
Egouttez et laissez refroidir ou passez sous l'eau froide si vous êtes pressés.
Dans le fond de votre assiette, disposez un lit de feuilles d'épinards rincées et essorées.
Dans un saladier, mélangez une cuillère à soupe d'huile d'olives, une petite cuillère de moutarde, et délayez avec du vinaigre de cidre.
Découpez ensuite votre avocat, épluchez votre grenade, puis prenez votre poignée de noisettes.
Ajoutez enfin le quinoa, et mélangez pour répartir l'assaisonnement en essayant de ne pas trop écraser votre avocat, surtout s'il est très mûr!

Enfin, déposez tout ça sur votre épinard, et zou, à table!


Ce n'est presque pas une recette, c'est dirons-nous une idée, pour emmener le midi en salade, c'est parfait!
C'est nourrissant, mais on ne ressent pas une vilaine fatigue après manger, ni un coup de faim au milieu de l'après-midi!


Je sais que certaines personnes passent à coté du quinoa, mais c'est vraiment à essayer!

Je vous laisse, je vais manger au restaurant et prendre le soleil!


Je ne sais pas pour vous mais quand je vois le soleil le dimanche matin, fiooou, ça me met le sourire aux lèvres!

Bisous les gourmands!

Délia ♥

jeudi 5 mars 2015

La folie scandinave et vintage [Déco]

Niveau déco, ma chambre chez ma mère ressemblait à une sorte d'arc-en-ciel surchargé dans les tons chauds. J'avais dix fois trop de meubles, c'était presque étouffant, et en emménageant dans un appartement super lumineux, avec un parquet en bois clair, des murs blancs et qui bénéficie de fenêtres un peu partout, j'ai eu envie de changer. En plus, je n'ai pas eu beaucoup le choix, aucun de mes meubles ne pouvait m'y suivre, souci de mesures oblige!
Je ne dis pas que c'est facile, parce que j'ai toujours cette propension un peu "crazy artist" à foutre un bordel visuel un peu partout.
Et puis je ne peux pas cacher mon coté bordélique. Je le suis. Avec des phases complètement vénère de "faut que tout soit nikel, faut que tout soit à sa place" sinon je suis bloquée et je n'arrive à rien de créatif (ce qui inclue cuisiner, colorier, coudre, réfléchir TOUT).
La pâtisserie me soigne un peu au fur et à mesure, parce que c'est un métier où on DOIT s'organiser, mais ça reste une partie de ma personnalité, que je n'aime pas, comme mon absence de perfectionnisme.

Le style scandinave a été longtemps porté par l'enseigne Ikea. Et on a tous mis les pieds là bas et savouré la simplicité presque complexe des mises en scène. Ce truc qui fait que voilà, on aime tous un peu ikea, on y a tous déjà été un dimanche alors qu'on sait que ça va être un bordel monstre et qu'on va devoir faire la queue deux heures pour un plaid pilou, un coussin et une bougie parfumée (et peut-être un sachet de daims).

Bien évidemment ikea ne commercialise pas que du purement scandinave/nordique, alors le reste des enseignes ont commencé à s'y mettre et proposer des collections épurées, graphiques, et finalement très reposantes.
Parce que l'essence même du scandinave à mes yeux, c'est de réussir un coup de maître en insufflant à une déco presque immaculée une sorte de chaleur, un truc qui fait que tu te sens bien chez toi, que c'est un lieu enclin au cocooning, à la méditation, mais que ça peut aussi être le lieu parfait pour créer, travailler, parce que c'est comme une page blanche à remplir.

Comme toute lubie, j'ai donc creusé un peu le sujet (au point d'avoir une wishlit mentale de quelques milliers d'euros hahem).
Voici donc une sélection d'articles d'inspiration épurée, scandinave ou vintage, à carrément embarquer sans réfléchir.

Chez maison du monde, Spotted, la collection vintage pastel.

1 - Chaise vintage gris chinné Mauricette 
2 - Toile "Time for cooking"
3 - Table de chevet Vintage Fjord
4 - Bougie "Snowy Musc"
5 - Tabouret bleu Pin up

Je passe ensuite au site Atomic Bazaar, découvert après mon passage à Rennes dans la boutique Mint.
On y trouve des objets pour la maison et de la papeterie, le tout sous le signe du vintage, du graphique et des jolies couleurs.

1 - Plateau Pivoine Jaune
2 - Pot en porcelaine décor Fleur Jaune
3 - Théière en porcelaine, décor Ecailles 
4 - Tasse fleurs jaunes
5 - Vase motif feuille
6 - Torchon Graphique bleu et jaune

Enfin, c'est au tour d'un magasin que j'aime beaucoup de passer à la casserole, j'ai nommé casa.
On y retrouve de jolis objets, pour se permettre de changer des éléments de déco assez régulièrement et ne pas se lasser. Le gros plus? Les prix sont très attractifs, les collections changent souvent, et on trouve une large gamme de styles!
Sur le site internet, on ne retrouve cependant pas tous les produits présents en magasin, alors je vous conseille tout simplement de vous y rendre (sauf si vous êtes du genre à craquer pour un oui pour un non)

1 - Assiettes (existe en format creux, plat, et aussi en bols)
2 - Petite tables
3 - Tabouret bois et housse tissu
4 - Fauteuil Nala

Je vous laisse avec quelques petits objets déco pour lesquels j'ai complètement craqué dernièrement ... ;) !


Cadre maison du monde (quel leitmotiv! Je l'ai placé dans la cuisine/salle à manger, histoire de ne jamais me décourager quand je prépare des pâtisseries qui me prennent l'après-midi :-D)
Bougie Durance
Petite boite cadeau de ma maman il y a fort longtemps


Bougies Lapin, Casa 


Petit Panier Gifi, pratique pour ranger ses fruits!


Fauteuil Ikea
Plaid Monoprix
Coussin Maisons du monde


Assiette creuse Casa


Tasse, Mint Rennes (charmante boutique!), aussi disponible sur Atomic Bazaar!

Nova aussi aime beaucoup notre fauteuil d'ailleurs!


Sur ces touches de douceur, je vous laisse, je m'en vais peaufiner mon coussin home made!

Entre deux, j'en profite pour vous dire que je suis partie via Airbnb et que j'étais dans un appart super bien décoré, style très vintage, mais en même temps très contemporain, super accueillant. Si vous voulez partir sur rennes, n'hésitez pas à me demander de qui il s'agissait, c'est une hôte fantastique, très attentionnée et un appartement idéalement situé! C'est de la faute de cette charmante hôte que j'ai toutes ces envies déco, je lui en veux, je viens d'enterrer mon budget ;-)!

Et vous les copains, ça vous botte la nouvelle mode Scandinave?
C'est quoi votre Dada déco?

Bisous

Délia ♥