mardi 5 janvier 2016

Flammekueche végétale, au poil

La flammekueche a été, il y a longtemps, une addiction pour moi. Ma maman m'en achetait et je me tapais ça pour le repas, toute seule, bien loin de l'idée apéritive qu'on se fait de la chose.
Et comme toutes mes passions (le violet, par exemple), elle a fini par s'en aller après écœurement.

Alors évidemment, ça laisse des traces un amour sans bornes comme ça.
Et récemment, j'ai repensé à la flammekueche. Sauf que tu vois maintenant que je suis végétarienne, les lardons, bof bof.
Si il y a bien une chose qui est facile à retrouver en végétarien, c'est le coté fumé. Le tofu fumé est parfait pour ça. Même si j'aurais tendance à dire que pour se rapprocher au mieux du vrai, il faudrait le faire imprégner dans de l'eau salée parce que ce coté là n'est pas du tout présent.

M'est venue alors l'idée toute simple et naturelle de refaire cette flammekueche, mais en enlevant aussi la crème épaisse pour la remplacer par quelque chose de plus végétal.


Il faut savoir que la crème végétale est très efficace en plats, si bien que je trouve très agréable de ne plus du tout utiliser de crème animale, sauf pour les chantilly. En salé, si l'on veut retrouver l'acidité de la crème épaisse, il suffit tout simplement d'ajouter une pointe de citron ou de vinaigre blanc, ce qui aura pour effet de rendre la crème acide mais aussi de la faire coaguler et donc épaissir. C'est une astuce intéressante pour rendre une crème de soja plus épaisse pour en faire une "sauce" froide!
Plus génériquement, tout ce qui est acide fait coaguler les protéines, tout comme l'alcool!

J'ai donc joué de ces différents leurres pour créer ma flammekueche vegan et me régaler, comme au bon vieux temps! Alors c'est vrai que le goût n'est pas exactement le même. Mais vraiment, on s'en fout pas vrai?
On retrouve le bon croquant de la pâte fine, l'onctuosité de la crème épaisse, le goût fumé des "lardons", et la saveur douce des oignons à peine cuits.

Fort à parier que si vous posez ça sur une table pour l'apéritif en version mini, il ne vous en restera pas des masses à finir pour le repas suivant hein!

Pour une flammekueche (pour une personnes qui en fait son repas)


La pâte

85 g de farine
1 cl d'huile d'olive
1 pincée de sel
4 cl d'eau tiède.

Mélanger tous les ingrédients en mettant l'eau en dernier pour ajuster la texture de la pâte. Idéalement, elle est malléable, non collante, mais ne se brise pas quand on la travaille!

La flammekueche

Un quart de bloc de tofu fumé de la marque taifun (ou un autre, mais c'est le plus cool)
Une demi briquette de crème de soja épaisse (celle de chez carrefour bio par exemple)
le jus d'1/4 de citron
poivre, sel
1/2 gros oignon

1 - Mettez dans un bol votre crème de soja avec le jus de citron, et remuez.

2 - Détaillez votre oignon en fines lamelles. C'est important d'insister sur le "fine" car la flammekueche ne cuit pas très longtemps et les oignons crus ne sont pas très digestes : à vous de voir si vous êtes plutôt du coté "flatulences" de la force!

3 - Etalez votre pâte finement pour obtenir la taille en un peu plus grand d'une mini pizza ovale vendue dans le commerce (cimer le repère, j'espère qu'un jour dans ta vie tu as mangé ça sinon voilà, ta recette est foutue haha).
Déposez votre crème sur le fond de la pâte en laissant un bord comme vous le feriez pour votre pizza du commerce pour une pizza.
Coupez vos allumettes de tofu fumé, très petit, même plus fin que sur la photo en fait, et disposez les sur le fond de pâte.
Jetez dessus avec force artistique vos oignons finement détaillés et remettez un peu de crème (allongée avec un peu d'eau s'il le faut) pour éviter que ce beau monde ne brûle au four.

4 - Enfournez à four très chaud (220°C) pendant une dizaine de minutes. Surveillez la coloration de l'oignon, mais aussi et surtout la coloration de la pâte en dessous, car il ne faut pas qu'elle soit crue : c'est ici qu'on notera alors l'importance de l'avoir étalée très très finement!


6 - (on a mangé le 5, on avait trop faim) Servez tiède, avec une bonne binouze (non c'est pas classe?) ou un jus de pomme, de toute manière c'est la flammekueche qui nous intéresse ici.

Régalez-vous, c'est tellement facile à faire que tout ce qu'il vous manquera, ce n'est pas du courage, mais bien un des ingrédients de la recette :-D

A la tienne Etienne!

Délia ♥ qui va peut-être bien s'en refaire une, de flammekueche vegan.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Exprime toi ici mon petit, c'est free!