dimanche 20 mars 2016

De la différence

Une blague, une expression d'un avis qui sort des sentiers battus, et tout de suite, ce lot de mots qui se suivent "t'es cheloue toi" ou "t'es vraiment bizarre".
Parfois c'est dit de façon positive, amusée, parfois tu ne sais pas trop. Mais c'est dit.

Le fait est qu'aujourd'hui, la moindre fantaisie te range direct dans la case des illuminés, des "artistes", des personnes bizarres, des farfelus.

T'es out à partir du moment où tu n'aimes pas ce que tout le monde aime.


Dans le fond j'ai senti à partir du collège (worst période ever de ma vie) que j'allais devoir apprendre à morfler un peu avant de comprendre que soit j'allais devoir me forcer à rentrer dans le moule, soit j'allais devoir assumer fièrement que je n'étais pas taillée pour.
Après avoir passé le cap de ces années collégiales affreuses, sans lâcher mes horribles fringues qui me plaisaient tant et sortaient un peu du lot du visuellement tolérable (mais je devais le vivre comme mon unique moyen de rébellion face à une norme qui m'oppressait), le lycée.
On passait du statut de pauvre fille à originale, sans trop devoir s'expliquer, sans trop se l'expliquer, on passait du coté has been à celui de personne juste différente, sans surplus de jugement. Quelqu'un comme les autres, qui a son avis, qui voit la vie avec sa palette de couleurs.
Et c'est en me rendant compte que ça n'avait rien changé à ma vie de vivre sans railleries que j'ai fini par vraiment savoir qui j'étais et comment je voulais être.

Quand je vois comme la différence est perçue comme une sorte de défaut de fabrication, je me demande si il est pourtant si facile et si épanouissant de s'oublier pour se glisser dans le manteau de la norme.
Tous les jours enfiler son déguisement : porter des vêtements parce que c'est à la mode, suivre une tendance parce que ça fait cool, pas parce que ça nous plaît vraiment, pas parce que dans dix ans on aimera encore nos Jeggins. Pas parce qu'on aime la chapka polaire, juste parce que c'est à la mode cette année.
On rira aux blagues de Omar et fred et leur SAV parce que c'est les blagues à connaître. Même si on trouve pas ça drôle.
On ira voir le dernier blockbuster sorti, parce que c'est à la mode. Et on se targuera de l'avoir trouvé cool.
On passera sa vie sur son smartphone parce que c'est in d'en avoir un.
On se forcera à manger Mcdo même si ça nous file mal au bide, parce que c'est super in de bouffer des frites pas biodégradables.
On s'obligera à boire comme un trou parce que c'est has been d'être sobre en soirée.

Qu'on plie ou qu'on résiste, l'important, c'est pas d'être in, c'est d'être soi-même.
J'ai pas dit que ce serait facile de faire ses choix, j'ai pas dit que ce serait facile de trouver des gens pour s'entourer, qui t'aiment pour tout ce que tu es et n'es pas.
J'ai pas dit que ce serait facile qu'on te regarde de travers parce que tu vis comme tu l'entends.

Mais après tout, personne n'a jamais été remarquable en étant comme tout le monde, et c'est dans l'imperfection qu'on trouve toute la beauté des choses.


Au lieu d'enterrer la différence sous un monticule de banalités rassurantes, cultivez là.

Parce que c'est certainement ce pour quoi vous êtes faits, tout au fond.

"C'est dans la différence que se cultive l'intelligence"

En espérant que vous employiez votre dimanche à cultiver, moi je m'amuse à louper des recettes vegan, chacun son truc :-*

Bisous doux

Délia ♥ Alias, la nana mille fois titrée cheloue et qui maintenant s'en fout pas mal

6 commentaires :

  1. Eh!!! bien ce matin en te lisant,ça ma fais un choc ;) j'ai eu l'impression de me revoir dans ces années de "je suis MÔ" :D pour la faire courte... il m'as fallu du temps avant de comprendre que la "différence" fait TRÈS peur et que cette société ne veux pas de gens franc, vrai avec des valeurs et un respect à tout épreuve jusqu'au moment où tu ne conçois pas ou plus cette injustice de te faire insulter de (grande gueule) car tu a parlé et la rébellion a pris le relet ...Reste comme tu es ne change rien surtout pas par modernité ou par has been-eri, j'ai plus un demi-siècle donc là "ma petite" je sais de quoi je parle!!! quoi que tu fasses on t'aime ou pas.. Au plaisir de te lire, relire des bisous Délia excellente journée merci de me donner cette "PATATE" ça fait du bien ;) :) :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Françoise! Et puis hein, plaire à tout le monde c'est plaire à n'importe qui comme le dit si bien le rappeur youssoupha ;) !!
      Merci pour ces conseils avisés "ma grande" !! ;D
      Je suis bien décidée à les suivre, de toute manière je n'en fais qu'à ma tête!
      Bisous fidèle demi centenaire :-* Et un grand merci pour tes gentils mots!!

      Supprimer
    2. LOOOooooOOOoooollllllllllllllll!!!! ta bien raison ;) :) :D

      Supprimer
    3. LOOOooooOOOoooollllllllllllllll!!!! ta bien raison ;) :) :D

      Supprimer
  2. Exactement mais bon, les hommes sont visiblement programmés pour agir ainsi et semblent avoir des difficultés à ne se remettre en question...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avoue ne pas bien saisir le rapport avec la différence et le sexe masculin en particulier, je pense que femmes comme hommes peuvent porter ces traits de caractère, ne tombons pas dans le sexisme usuel ;) !

      Supprimer

Exprime toi ici mon petit, c'est free!