mardi 24 mai 2016

Le poisson pané sans poisson mais avec de la panure

Petite, j'étais comme tous les enfants. J'aimais bien manger des trucs industriels.
J'ai le souvenir impérissable des patates bonhomme, que je me dis qu'il faudrait bien que je me mette à faire maison. J'ai aussi le souvenir des soirées knakie et frites avec plein de ketchup dessus.
Mais aussi, dans cette liste d'aliments que maintenant il faudrait me faire avaler avec un pied de biche, les poissons panés.

Alors je suis allée voir un E=M6 particulièrement instructif (non parce que tu te douteras bien que j'ai fini par éventiellement me demander comment est fait ce fucking poisson carré hein), et en fait le poisson pané, c'est plein de filets de colin, qu'on a compacté super fort pour que ça fasse des jolis blocs, qu'on découpe ensuite méticuleusement pendant qu'ils sont congelés à -18°.
Pour que ce soit plus dans l'air du temps et parce que le poisson carré ça fait trop industriel, on lui redonne même la forme de vrai filet, mais ça reste du filet de colin écrabouillé quoi. Mais en forme de filet de poisson (et donc je cherche toujours l'intérêt de les écrabouiller dans un premier lieu, mais soit).
Puis on le pane tranquilou et c'est fini.
Bien évidemment, c'est pas comme du poisson pané fait à la maison, mais je m'attendais à pire, je suis presque déçue que 60 million de consommateurs ait jugé que ce produit est presque correct mis à part quelques additifs chez certaines marques, couplés à des acides gras trans.
Bon.

Alors tu vas me dire que c'est pas bien difficile de faire des poissons panés chez soi, sauf que si tu suis bien, je mange pas les poissons moi (parce que les poissons ne sont pas des cailloux, toussa).
Du coup aujourd'hui je te dis comment faire du poisson pané sans poisson qui goûte comme l'océan. 


Pour 4 bâtonnets : 

1 bloc de tofu nature
2 cuillère à soupe d'algues du pêcheur (bah oui, faut bien pêcher quelque chose dans la mer!)
4 cuillère à soupe de tamari ou à défaut de sauce soja
1 cuillère à soupe de jus de citron
1 belle pincée de sel
200 ml d'eau chaude
2 cuillères à soupe de crème de soja
Poivre
Polenta selon le besoins 

1 - Faites chauffer votre eau. Dans un plat moyen (histoire que le liquide recouvre votre tofu en fait), mettez les paillettes d'algues du pêcheur. Lorsque l'eau frémit, verser sur les algues et les laisser se réhydrater.

2 - Découper le bloc de tofu en quatre bâtons, sauf si vous les voulez plus fins, auquel cas vous pouvez aussi les tailler dans l'épaisseur.
Déposez les dans l'océan nouvellement créé, avec les algues!

3 - Ajoutez les autres éléments de la marinade.
Quand l'eau a refroidi (je trouve que ça pénètre mieux dans le tofu avec de l'eau chaude, peut-être que j'ai craqué mon slip?), mettez au frais (couvert) et laissez mariner pendant une petite demi journée (je médite encore sur ce concept, je reviens hein).

4 - Séchez bien les bâtonnets, puis roulez-les dans la crème de soja à laquelle vous aurez ajouté un peu de poivre et éventuellement du sel. Prévoyez à coté une petite assiette avec de la polenta, et roulez les dedans pour les recouvrir tout partout.

5 - Faites chauffer fort une poêle avec de l'huile d'olive (ou autre, moi j'aime bien l'olive et ça résiste bien à la chaleur) et faites dorer vos poissonnets pendant quelques minutes jusqu'à ce que ça croustille.


Le mieux pour accompagner ça, c'est de se concocter au four (puisque de toute manière t'auras pas décidé de les faire mariner au dernier moment) des petites frites de pomme de terre ou de patate douce, ou les deux.
On épluche, on badigeonne, on met au four, et ... 40 minutes plus tard, on mange ses poissonnets et ses pommes de terre fondantes.

Alors c'est pas du findus (et puis tant mieux un peu dans un sens), mais c'est rudement rigolo :-D !

J'espère que vous trouverez la recette amusante de par son coté régressif façon madeleine de Proust. Le poisson pané au tofu, c'est pas tous les jours quand même.


Mille bisous saveur marée basse.

Délia ♥ Qui irait bien regarder les crabes dans les rochers 


6 commentaires :

  1. J'ai été trop bien élevée, et j'ai toujours détesté tout ces trucs panés dont mes amis raffolaient à la cantine (poisson pané, cordon bleu...). Mais ta recette me donne envie de tester, après tout, j'aimais l'escalope panée maison de ma grand-mère!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha pourtant j'avais une maman qui cuisinait mais ces petits non plats industriels m'ont créé des souvenirs, puisqu'il s'agissait d'exceptions! :D
      Par contre les cordons bleus BEURK :p !
      Tout ce qui est pané c'est cool, ça croustille un peu et c'est contrasté avec le tout tendre du dedans .. Je pense que tu n'as rien à perdre à essayer ;) !!

      Supprimer
  2. L'article est aussi agréable à lire que les photos donnent envie d'essayer ces poissons panés sans poisson !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Nelly! :)
      J'espérais rendre le tofu moins austère, visiblement c'est banco :D!
      Belle soirée à toi!

      Supprimer
  3. Oh merci pour ta recette ! J'essaye de convaincre mon copain d'arrêter le poisson (en un an, j'ai réussi à lui faire arrêter la viande, alors le poisson, j'ai confiance, ça finira par arriver ^^) mais je savais pas trop vers quelle genre de plat me tourner pour "remplacer" le poisson ^^

    RépondreSupprimer
  4. Oh là là mais c'est une trop bonne idée !!!

    RépondreSupprimer

Exprime toi ici mon petit, c'est free!