mardi 21 juin 2016

La petite brioche végane


Il y a des recettes qu'on croise à tous les coins de rue en version vegan (chia pudding, cheesecakes de cajou, le banana bread ..) et puis d'autres qu'on voit moins.
Et ça n'a pas forcément de raison. Parce qu'en y réfléchissant bien, la brioche, pour avoir du moelleux, ça a besoin de gras, ET de levure. Sinon on a plutôt fait le tour.


J'ai donc fait des recherches sur internet, dans mes livres et ai fait un mix de tout ça. Je voulais une brioche moelleuse, bien dorée, sans margarine et facile à travailler.
Car si on peut penser que la recette est très importante, dans la brioche, ce qui importe le plus c'est d'être suffisamment patient et de la laisser tourner, à vitesse moyenne (ou de la travailler à la main, mais longtemp!!), pendant un bon moment, sans jamais qu'elle ne chauffe, afin qu'elle prenne toute son élasticité grâce au gluten contenu dans le blé. Raison pour laquelle il est difficile de retrouver ce coté léger et aéré dans le sans gluten! (du moins sans utiliser des petits coups de pouce ;) )
On doit ensuite lui laisser le temps de bien se développer, à température agréable, parce qu'une brioche aime les endroits chaleureux. Je l'enfourne à 30°C avec un petit bol d'eau, le temps qu'elle double de volume, puis je la rabats et la façonne.
Le boulage, qui consiste à rouler la brioche dans sa main pour lui donner de la force pour la seconde pousse, est une étape clé pour réussir de belles brioches bien poussées et aérées.
La brioche donc, c'est du temps, et de l'amour.



Mais du coup, quand on a déjà ces deux ingrédients, même sans oeufs, sans beurre et sans lait, on obtient une jolie brioche bien dodue, qu'on peut tartiner, griller, ou même laisser se perdre pour réaliser un délicieux pain perdu végane!

Avouez, vous vous y voyez?


Pour deux brioches tressées

400 g de farine
15 g de levure de boulanger fraîche
270 g de lait végétal
60 g de sucre
1/2 cuillère à café de sel
85 g d'huile d'olive

1 - Déposez la levure tout au fond de la cuve, en l’émiettant. Comme ça pas de risque qu'elle soit en contact direct avec le sel ou le sucre! Versez dessus votre farine, et le reste des ingrédients.
Laissez tourner (ou travaillez à la main si vous n'avez pas de robot, mais sachez que c'est plus difficile à mon goût d'obtenir le même moelleux), jusqu'à ce que la pâte se décolle des bords de la cuve et qu'un doigt enfoncé dedans fasse effet rebond.
Si la pâte peine à se décoller de la cuve, peut-être qu'elle aura besoin d'un petit coup de farine, ne pas hésiter à en ajouter si elle est vraiment collante, même après 5-10 minutes de pétrissage.

2 - Placez ensuite le récipient avec la pâte (si vous voulez que ça n'accroche pas à ce dernier, huilez le, je le laisse dans la cuve pour ma part et je corne tout ensuite!) dans un endroit chaud. Soit votre four à basse température (30°C pas plus), soit votre dessus de cheminée, que sais-je encore. Plus la température sera basse, moins les levures pousseront rapidement.
A température idéale, il faut environ une heure à votre pâte pour doubler de volume.

3 - Videz votre récipient, "dégazez" la pâte (on la rabat sur elle même afin d'en retirer le gaz), puis commencez le façonnage. Si vous êtes d'humeur, lancez vous dans la tresse à deux ou trois branches (qui n'est pas le plus simple pour débuter car c'est assez compliqué de faire des boudins réguliers), ou simplement une grosse boule, ou plusieurs petites qu'on mettra à cuire dans un moule à cake comme une brioche de Nanterre.


4 - Remettez bien au chaud pour laisser pousser de nouveau. Cette fois ci, ce sera peut-être un peu plus rapide! Je ne les laisses pas non plus pousser à l'excès (40 minutes environ), car la levure prend alors le pas au niveau du goût et la brioche craque sur le dessus! N'oubliez pas également qu'elle va continuer à pousser quand on l'enfournera ;) !

5 - Enfournez à 200°C après avoir doré au lait végétal, puis baissez le four à 180°C. Je contrôle la cuisson à la couleur : quand la brioche est bien dorée, alors elle est prête! Il faut compter entre 20 et 30 minutes selon la taille des brioches et la puissance du four.

* * * * * * * * * * * 


Variante : on peut ajouter à cette brioche des pépites de chocolat ou de la fleur d'oranger, j'ai d'ailleurs ici eu envie de déposer un peu de sucre en grain.

J'espère que cette recette égaiera vos matins! Et pour celles qui se demandent : on ne sent pas du tout l'huile d'olive une fois la cuisson passée ;) !

Un bisou!

Délia ♥ qui aurait envie d'une journée ensoleillée, juste pour voir ce que ça fait en juin 2016



8 commentaires :

  1. Elles sont bien belles tes brioches !

    RépondreSupprimer
  2. Fort sympathique cette recette ! Je prends note :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! J'espère que tu l'apprécieras!

      Supprimer
  3. Miam ça donne envie ! Mais je n'ai pas de robot et connaissant ma force et mon endurance de moineau je crois que je ne vais pas tenter de suite ^^ Je pensais en lisant ton article que ce serait vachement cool de pouvoir se rendre compte en vidéo ou GIF des bons gestes à avoir notamment pour ce genre de recette plus technique. Y as-tu déjà pensé ? Après j'imagine que c'est encore plus de travail qui s'ajoute ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha, c'est vrai que ce n'est pas évident de pétrir à la main!
      Oui j'y ai déjà pensé, mais ça fait environ 2 ans que je dis qu'il faut que j'achète une carte mémoire qui a une vitesse d'écriture assez rapide pour pouvoir faire d ela vidéo avec mon appareil :p !
      Parce que par écrit c'est juste impossible à expliquer :D

      Supprimer

Exprime toi ici mon petit, c'est free!