mercredi 24 août 2016

Moi, mes cheveux, le bio, 3 ans après : Une Histoire qui dure

J'étais de celles qui ouvraient les shampoings et les sniffais chez Carrefour. Je prenais celui qui avait l'emballage le plus racoleur et la meilleure odeur. Le shampoing, c'était tous les deux jours, trois maximum avec un sale bad hair day façon friteuse Macdo.

Et puis je me suis mise au bio.
Doucement, mais surement.
Et maintenant, il ne me viendrait jamais à l'idée de retourner me shooter dans les rayons de carrefour à la fragrance.
Le cas du bio en alimentation est souvent remis en question, mais sachez que les labels cosmétiques protègent quand même d'un bon paquet de saloperies qui peuvent ruiner les cheveux et le cuir chevelu. Ils sont donc un bon gage de qualité même si il faut toujours jeter un coup d'oeil. Avec une idée de ce que sont les sulfates, vous pourrez rapidement voir si un shampoing est doux!

Mon cas inspirera peut-être certaines sceptiques, alors je me suis dit que résumer la situation, après trois années de bons et loyaux services du bio sur mes cheveux, serait une idée parfaite!


1 - L'état de mes cheveux : rétrospective et présent heureux

J'avais le cuir chevelu excité comme une puce. Je graissais plus vite que mon ombre, et j'avais tendance à avoir des démangeaisons. Ils n'étaient pas moches mais pas beaux non plus, ces pauvres cheveux.
A présent, c'est bien simple, je suis passée d'un shampoing tous les deux jours à un shampoing tous les cinq jours.
C'est à peine si il y a urgence le dernier jour, pour vous dire à quel point j'en suis, j'en oublie même parfois de me les laver.
J'ai boudé le coiffeur pendant un an et demi, ils ont atteint la longueur de 65 cm avant que je les rabote d'une dizaine de centimètres pas plus tard qu'hier. Pas de pointes ou d'horribles perruque fourchue. Même la coiffeuse l'a dit.
J'ai donc des cheveux, en pleine santé, doux, brillants, et qui se salissent seulement parce que l'extérieur n'est pas indemne. Mais mon sébum et moi, on est en paix.


2 - Coté soins, ça donne quoi?

J'ai horreur des après-shampoings. J'ai une douche à l'italienne, comment vous dire qu'attendre cul gelé 15 minutes que le machin prenne sur ma tête m'enchante peu. J'avais pour habitude de faire des bains d'huiles avec de la noix de coco que j'étalais sur mes longueurs uniquement (à l'époque j'étais encore une vraie friteuse même si je pensais que j'en étais sortie). C'était super efficace et je conseille vraiment cette technique à celles qui ont les cheveux dans un état pourri. Je vous en vantais les mérites dans mon précédent article, si vous voulez en savoir plus vous pouvez aller voir ça.
Les shampoings sont donc mon unique soin.
Ca, et ma brosse. J'ai investi dans une brosse solide, parce que vous vous douterez bien que j'ai la tendance légèrement emmêlée. Du coup quand le courage me prend (et surtout quand le derirère de ma tête commence à former ce qu'on appelle communément des dreadlocks), je les brosse. Longuement, de la racine vers les pointes, pour étaler le sébum sur les longueurs. C'est fastidieux (chiant quoi), et j'en perds trois tonnes quand je le fais parce que je ne suis pas assez régulière, mais c'est nécessaire.
Coté shampoings (non mais tranquille la digression brosse qui te fait 15 lignes), je ne choisis maintenant que des copains biologiques, sans sulfates (même ceux jugés doux au maximum), avec si possible la certification vegan.


3 - Et le plaisir là dedans?

C'est simple, je suis loin d'être de celles qui aiment tout ce qui appartient au domaine du soin que ce soit pour le corps ("nous appelons d'urgence la crème corps disparue depuis maitnenant deux ans, elle aurait fort à faire"), les cheveux ou le visage. Je trouve ça long, j'aimerais mieux faire autre chose pendant ce temps.
Concernant l'aspect biologique des produits qui en rebute certaines, j'ai développé une aversion incroyable aux odeurs des produits non biologique à présent. Je me suis renormalisée sur les senteurs du bio, et quand je sens l'assaillement olfactif des produits corps du doudou, j'ai la nausée.
Une histoire d'habitude donc.
Par contre, chaque henné est l'occasion d'un grand amour. Je ne suis pas une grande fanatique de la pose qui me fait faire des cheveux blancs dans un appartement blanc immaculé, mais j'adore attendre et ensuite découvrir la couleur que le henné a laissé! Tout comme la bonne odeur de foin!
Ca donne la sensation de dormir dans le fond d'une grange pendant une petite semaine, moi ça m'amuse!


4 - Ca coûte combien tout ce bordel?

Les produits plus doux pour les cheveux sont plus chers, on en va pas se mentir. Le sodium laureth sulfate n'est pas utilisé à tout va par hasard. C'est un, si ce n'est LE tensioactif le moins cher du marché. Du coup, on en met partout, ça mousse à fond, et tout le monde se dit "je suis super bien lavé,t'as vu comme ça mousse?".
Sauf que justement, quand ça mousse, ça veut pas dire que ça lave quoi que ce soit.
Le litre de shampoing bio sans sulfate coûte environ 20€. Mais avec 500 ml je tiens presque 4 mois, donc on va dire que quelque part, je suis presque gagnante en comparaison à un produit du commerce classique, que je vais devoir utiliser en quantité car il va m'irriter le cuir chevelu, mais aussi parce qu'il en faut plus.


5 - Pourquoi s'y mettre, et pourquoi ne pas désespérer?

Je commence par où?
Déjà, la santé des cheveux s'en fait grandement ressentir. En plus de ça, je me dis que je ne nourris pas les producteurs de shampoings blindés de silicones et de produits difficilement recyclables.
Ensuite, ça va sans dire, surtout quand on se trimballe une tignasse de 60 cm, le shampoing devrait être une épreuve olympique. C'est long, c'est gourmand en shampoing, ça met six ans à sécher.
Alors diviser cette corvée par deux, c'est clairement un avantage.
Le fait est que pour parvenir à effacer les affres du chimique agressif, ça peut parfois prendre un temps fou. En plus, en retirant le silicone de ses soins, on se retrouve parfois avec les cheveux ramolos et pas très ragoutants. C'est à ce moment là qu'on peut facilement avoir envie de retomber dans les bras des produits du conventionnels. Alors évidemment, chacun fait ses choix, mais entre avoir un shampoing et systématiquement un après shampoing et devoir réitérer ça tous les 2 jours, voir tous les jours, et la tranquillité, j'ai choisi mon camps ;) !


6 - Le coté pratique : où acheter ses produits?

Alors c'est certain, si il y a un désavantage, c'est qu'on trouve peu de produits rentrant dans mes critères actuels à la superette du coin.
Ne cherchez pas dans vos rayons de supermarché, vous ne trouverez rien de cette donne !
Les mecs au marketing essayent bien de se la jouer cool, mais sachez qu'il n'existe pas de produits sain pour le cheveu sans la mention bio, et la plupart des mentions "naturel", "sans silicones" et autres sont des conneries dans 98% des cas. Le cas notamment du shampoing timotei pure dont je vous avais dressé le portrait.
Le plus simple à mes yeux reste de faire une commande par trimestre environ, ça permet de ne pas payer trop de frais de port, tout en ayant toujours suffisamment de produits pour se chouchouter la crinière.
J'aime bien les copines bio, même si je trouve le choix un peu restreint.
Monde bio permet aussi d'acheter quelques références, mais là où je trouve le plus souvent mon bonheur, c'est chez EccoVerde, car ils ont un tas de marques qu'on ne connait pas ici et qui n'utilisent pas de Sulfates.
L'option magasin bio dépend beaucoup de l'enseigne que vous avez à disposition, on a tendance à trouver des références plus intéressantes dans les petites boutiques qui recherchent des marques au plus près des attentes d'une clientèle exigeante.
Niveau marque, j'aime beaucoup les shampoings Lavera qui sont un bon début pour entrer dans le monde du shampoing bio. Ils moussent bien, ne coûtent pas un bras et sentent bon.
Les Logona sont aussi très chouettes, notamment celui contre les pellicules, mais ils sont un peu plus chers et moussent un peu moins.
Pour les plus experts du shampoing biologique, Utekram et Cosmo biologique sont des marques que j'affectionne beaucoup. Les odeurs sont beaucoup moins conventionnelles, et risquent de ne pas plaire à celles qui ont l'habitude d'autre chose. Attention pour autant, ça ne veut pas dire que ça pue, simplement que c'est différent de ce à quoi on s'attend quand on a l'habitude de shampoings conventionnels.
J'utilise également la même huile de coco depuis le début, celle de bio planete, que j'achète en magasin bio.
Enfin, pour ce qui est du henné, j'ai à peu près tout essayé, le plus colorant jusqu'ici ont été le henné du rajhastan d'aroma zone (qui n'est vraiment pas cher, mais j'ai tellement tout lu sur eux que j'ai fini par ne plus acheter là bas) et la coloration végétale rouge de la marque kahdi, qui est en fait un henné avec d'autres plantes.
Si vous ne voulez pas du coté colorant du henné, vous pouvez toujours opter pour le henné neutre qui vous donnera les bénéfices du henné! Niveau tarifs, on trouve de tout, je vous conseille donc de comparer. Et si vous voulez en savoir plus sur mes expériences du henné, je vous invite à relire mes articles sur le henné.


J'espère en tout cas que ce résumé du couple d'enfer que nous formons avec les produits biologiques et le henné vous auront rendus curieux!
Si vous êtes déjà partisans, n'hésitez pas à me faire vos retours d'expérience.

La prochaine lubie? Le no Poo!

Des bisous odeur foin de la grange

Délia ♥ actuellement flamboyante

12 commentaires :

  1. Je suis à 100% d'accord avec toi, le bio c'est TELLEMENT mieux pour la tignasse! Je ne sais pas vraiment depuis combien de temps j'ai fait la transition, mais je dois pas être loin des trois ans non plus. Et avec seulement deux bidons de shampooing à mon actif (dont un en cours, mais faut dire que là c'est le maxi format de chez maxi, et comme je dois aussi tourner à un lavage tous les 4-5 jours, ça descend tout doucement). Au début j'avais quand même pas du trouver un shampooing adapté car je trouvais que mes racine graissaient assez vite, mais avec celui que j'ai maintenant (le shampooing brillance coco et orange de Santé, pas THE marque bio à la compo nec plus ultra mais chez moi il fait tout à fait l'affaire) j'ai les cheveux plus en forme que jamais.

    Ma plus grande joie a été de voir la "vraie" nature de mes cheveux prendre enfin le dessus, j'ai le cheveu souple mais à tendance raplapla car très fin, mais il était très rare que je profite de mes ondulations, très alourdies par les silicones. Un coup de brosse et hop, j'avais les cheveux tout plats, alors que là ils ont une texture beaucoup plus intéressante, et pas du tout "moussue" comme ils pouvaient parfois l'être avant. Et puis ils sont douuuux, certes pas autant que quand j'utilise le shampooing Head and Shoulders de chéri (ça c'est quand on part en weekend et que j'oublie d'embarquer un petit flacon de mon shampooing, car l'inconvénient du méga-bidon c'est que ça se trimballe pas facilement...), mais ça me pourrit tellement le cuir chevelu cette saleté que dans ces moments là, je suis plus qu'heureuse d'être passée au bio!

    Bon malgré ça je garde les pointes hyper sèches mais j'ai toujours eu ce problème, et faut dire que je ne les coupe pas aussi souvent que je le devrais. Là en rentrant de vacances ils étaient déglingués et j'ai fait un masque huile végétale + gel d'aloé vera et c'est fabuleux, ça les a complètement requinqués! J'ai aussi un très bon souvenir d'une couleur au henné (et probablement d'autre plantes) que j'avais faite et qui les avait rendus super doux et plus gainés (bon par contre je me suis retrouvée complètement poil de carotte, beaucoup plus que je ne l'avais prévu, et ça c'était pas cool). Je pense d'ailleurs à en refaire une autre prochainement (quand j'aurai la motive de m'enduire le crâne de boue quoi haha!), mais avec un dosage différent pour pas me transformer en Bree Van de Kamp encore une fois ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Figure toi que j'ai aussi eu le santé à l'orange et je le trouvais pas top parce qu'il moussait pas à mes yeux, donc je l'ai plus repris :D !
      Les cheveux façon "pub" de shampoing de toute manière c'est 100% brushing et silicones, les vrais cheveux sont entre ça et l'épouvantail ;) !!
      Pour éviter le coté colorant sinon tente le henné neutre? En tout cas en tant que soin faut y aller mollo dessus apparemment sinon ça les bousille aussi. Au rythme d'un tous les trois mois ça me convient!
      Sinon j'ai aussi connu les "retours en arrière" quand je vais chez la coiffeuse et qu'elle me fourre ses trucs sur la tête malgré mes regards de travers et recommandations, ça poisse aprèèèès! :'((

      Supprimer
  2. Moi aussi je suis passé au bio/naturel depuis quelques années, et je serais totalement incapable de revenir en arrière... Mais contrairement à toi qui n'utilise que du shampooing, moi je n'utilise que de l'après-shampooing, et mes cheveux adorent! Ils sont beaux et là au moins je sais que ce n'est pas que de l'illusion.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ha intéressant!! Du coup tu utilises quel après shampoing? :)
      J'avais tenté une marque bio des produits de la ruche, impossible de me souvenir du nom. Malgré le fait que j'avais adoré la texture du soin et son odeur de guimauve, impossible d'avoir de beaux cheveux, c'était gras, mais gras, mais graaaaas! Alors queje rinçais longtemps!

      Supprimer
  3. Merci pour cet article hyper détaillé! :-) J'utilise également le shampoing au rhassoul de Urtekram, je le trouve super! Je comprends ce que tu veux dire avec le côté peu ragoûtant des cheveux sans silicone... C'est le gros point positif que je trouve aux soins naturels en ce moment, mais j'essaie de persévérer! ;-)

    J'aimerais bien me mettre aux colorations avec le henné, je n'ai jamais testé mais les photos que je vois des autres blogueuses me donnent tellement envie! :D

    Bisous!

    Adèle (Lady-Heroine.blogspot.be)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haan, moi je l'aime beaucoup :D!
      Il faut pas lâcher l'affaire, moi ça n'a duré que très peu de temps le coté laid des cheveux, assez étrangement!
      Le souci quelque part c'est que quand tu t'y mets, tu peux difficilement faire machine arrière en teignant de nouveau au chimique, mais sinon moi j'adore!
      Choisis bien ton mélange si tu te lances ;) !

      Bisous :-*

      Supprimer
  4. Coucou Ma Délia! Merci pour cet article si détaillé! Je suis tellement contente de lire un article beauté! Attention je lis et range religieusement tes recettes dans mon dossier cuisine mais mon dada c'est la beauté. Figure toi que je me suis rendue compte pas plus tard qu'il y a une semaine que malgré mes achats bio pour le shampooing et As je ne faisais pas assez de soins et mes cheveux le ressentent. Bref je dois donner de l'amour à mes cheveux! Je prends note de tous tes conseils. Où as tu acheté la brosse stp? Merci beaucoup!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou ma jolie!
      Haha, je me doute bien que le virage 98% food qu'a pris le blog ne réjouit pas toutes mes lectrices, j'aime toujours autant le sujet, mais je l'envisage très différemment. Et puis il faut dire que j'ai beaucoup réduit mon temps dans la salle de bain alors j'ai moins à dire! En tout cas je suis contente que l'article t'aies plu :)
      L'amour ça marche pour tous les domaines! Après comme dit plus haut je ne fais aucun soin, tout dépend de ta nature!
      J'ai acheté ma brosse chez Zodio, c'est la marque "la folie" mais je pense qu'il doit en exister des plus éthiques!
      Je la nettoie chaque semaine, mine de rien les cheveux sont vraiment pleins de poussière et autres saletés ;)

      Supprimer
  5. Un grand merci sincère pour cet article ! Je trouvais déjà que mes cheveux allaient mieux avec mon unique shampoing Ultra Doux et ma routine qui est la même que la tienne, mais j'ai envie de faire encore plus/mieux grâce à tes conseils. Je vais me pencher sérieusement sur tous ces shampoings bios !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais de rien Lucy!
      Je te dirais qu'au départ, il n'est pas forcément nécessaire de sauter des pas de géant pour voir une différence, mais je ne peux que t'encourager dans cette voix!
      Tous les cuirs chevelus ne sont pas aussi réactifs aux tensioactifs, donc peut-être que tu fais partie de cette partie de la population qui aura des cheveux de princesse? ;)

      Supprimer
  6. coucou! J'ai adoré ton article et la façon dont tu écris!! Je suis tout à fait d'accord avec toi. Les cheveux sont bien plus beaux quand on passe à du Bio ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou! Adorable ton petit message! #teambio alors? ;)
      Y'a pas à dire, j'en connais pas des masses qui n'ont pas aimé leur passage du coté bio, mis à part celles qui ont arrêté au moment du "cheveux craignos pas beau sans silicones" :)

      Supprimer

Exprime toi ici mon petit, c'est free!