lundi 22 août 2016

Salade estivale : Blettes, melon, fraises et une touche de crème de balsamique

Je ne sais pas pour vous, mais pendant ces périodes ensoleillées, j'ai tellement envie de fraîcheur, de fruits, de légumes croquants, que j'ai beaucoup moins d'envies de plats complexes ni d'heures passées dans la cuisine!

A la cueillette, les blettes poussent par dizaines de pieds dans un champs tout vert, de jolies feuilles croquantes et un peu mangées par les bestioles parfois (comment leur en vouloir, moi aussi j'aime les grignoter!), mais d'une fraîcheur incomparable.
Le goût de la blette est assez doux, je dirais que ça ressemble un peu aux épinards, que j'affectionne beaucoup, mais moins forts. Ce jour-là d'ailleurs je voulais des jeunes pousses d'épinards, mais la chaleur avait eu raison d'elles et je ne voulais pas des feuilles bicentenaires qui peuplaient le champs, alors je m'étais tournée vers mes blettes. Avec cette même idée d'alliance avec la fraise.


Et figurez-vous que même si on ne parierait pas dessus de prime à bord, c'est un mélange rafraîchissant, très délicat et qu'on redemanderait bien en quantité!
Evidemment, l'assiette est présentée de jolie manière, mais j'en ai mangé deux fois plus et d'une façon un peu moins gracieuse (comprendre que j'ai tout empilé dans l'assiette après quoi).
Je vous conseille bien entendu de choisir des fraises pleine de saveurs et peu acides, et un melon de caractère de type charentais. Pour le choisir on appuie au niveau du dessous du melon au point de réunion des traits, pour vérifier que c'est un peu mou et non pas dur comme un caillou. Il doit avoir une bonne odeur, le pédoncule doit craquer et son poids doit être proportionnellement lourd.
Si après ça vous mangez un mauvais melon, je ne peux plus rien pour vous!


Voici donc la recette, pour une belle assiette

4-5 côtes de blettes jeunes
une dizaine de fraises
2 belles tranches de melon
Crème de balsamique ici de la marque Emile Noël 

1 - Prenez votre melon et, à l'aide d'une cuillère parisienne, formez des petites boules de melon.
L'idée n'étant pas de jeter, on peut picorer les bouts qui restent ou les incorporer à la salade.

2 - Dans de l'eau bouillante et salée, on fait alors cuire ses feuilles de blettes, mais pas longtemps, le but n'est ni de leur faire perdre leur goût, ni leurs nutriments, ni leur belle couleur.
Sortez-les quand les côtes commencent à perdre leur croquant et s'attendrir (pas plus de quelques minutes, c'est très rapide!) et passez-les sous l'eau froide pour stopper la cuisson (et donc garder la couleur toute belle et verte!).
Laissez bien égoutter.

3 - Coupez les fraises, puis disposez dans les assiettes et selon votre créativité du moment votre joli trio. Arrosez de crème de balsamique sans avoir la main trop lourde, et dégustez, à l'ombre d'un parasol, avec un verre de rosé dégoulinant de condensation.


Alors, elle est pas belle la vie? ;)

J'achète la crème de balsamique de chez Emile Noël, je la trouve bien sirupeuse et son goût n'est pas excessivement fort et ne masque pas le goût des autres aliments. Je l'aime beaucoup sur la mozzarella par exemple!

J'espère que vous profitez du beau temps, même des jours de pluie, pour ma part, j'ai fini par accepter la bipolarité de celui de l'Ile de France. Après tout, sinon on passe notre temps à râler entre la canicule et la pluie, les ronchons ne savent plus où donner de la tête ;) !!

Je vous souhaite à tous un joyeux soleil. Consommé avec excès (sauf en exposition directe évidemment!), il paraît que ça rend heureux, et jusqu'ici je l'ai plutôt senti comme ça!


Vous avez déjà testé l'alliance blettes/fraises?

Bisous été

Délia ♥ Qui a conscience que ce mélange ne plaire peut-être pas aux plus frileux

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Exprime toi ici mon petit, c'est free!