mardi 30 août 2016

Tartelettes cassis et vanille

Me dites pas que j'ai encore loupé la saison si?
Il semblerait! Cependant, je me suis dit que cette recette serait certainement difficile à réaliser avec des fruits frais car on trouve rarement du cassis que ce soit au supermarché ou au marché. De fait, on peut tout autant la réaliser avec un coulis ou une purée de fruits ou avec des fruits surgelés. C'est d'ailleurs ce qui me vient rapidement à l'esprit quand on me parle de fruits rouges, car j'aime bien en avoir sous le coude au congélateur, compte-tenu de leur période très restreinte.
Certains comme la fraise se prêtent mal à congélation car ils rendent beaucoup d'eau en décongelant, les groseilles et cassis eux sont moins capricieux.


Je vous dis ça, parce que cette recette contient du cassis (nooon sans blague!). 
J'ai lu quelque part qu'il faut goûter dix fois un aliment pour pouvoir affirmer qu'on aime/n'aime pas ce dernier de manière certaine.
Et je remarque à présent que c'est vrai.
J'ai donc boudé le cassis en pensant ne pas aimer ça parce que je n'aimais pas les bonbons au cassis. Donc en toute logique j'ai toujours détesté ça.
Jusqu'à ce que je tombe sur un buisson de cassis (appelé aussi caséier de son petit nom) au détour de la cueillette. L'odeur était à tomber, avec la chaleur, les feuilles dégageaient quelque chose de peu commun qui m'a tout de suite donné envie de goûter une petite baie noire. Ca a été un peu la révélation de l'année, parce que mes certitudes ont volé en éclat "c'est ça le cassis en fait??"


Ni une, ni deux (ou plutôt 1/2 heure plus tard) me voilà avec un petit panier de cassis rempli, et l'envie de les transformer en autre chose que de la confiture.
Ca a l'air simple dit comme ça, mais quand je tombe sur un aliment que je connais mal et qui est en plus peu utilisé dans des recettes, ça turbine grave, et je finis par avoir tellement d'idées que je n'en ai plus aucune.


Retour case départ une fois calmée du ciboulot, je me dis qu'après tout, le cassis pour fait une ganache, ça donnera un résultat tonitruant.

Et pour tout vous dire, comme le cassis ça pétille un peu sous la langue, on est bien content qu'il se soit mis d'accord avec le chocolat blanc et la douce chantilly vanille, mine de rien!
Je vous conseille vraiment d'accompagner ces tartelettes d'un thé aux fruits rouges ou encore mieux, au cassis! ;)


Tartelettes cassis-vanille 

Pour 4 pièces

Temps de préparation : 1 heure 10
Temps de repos : 30 minutes + 1h30
Difficulté : Moyenne

Pâte sucrée amande (encore et toujours, on ne s'en lasse pas, je vous l'assure)
Vous pouvez réaliser cette pâte la veille pour la travailler bien froide, parce que c'est la plus casse-pied du monde à étaler.

- 200 g de farine
- 80 g de sucre glace
- 25 g de poudre d'amandes
- 1 pincée de sel si vous utilisez du beurre doux
- 120 g de beurre
- 1 oeuf

1 - Je crois ne jamais vous avoir expliqué comment on procédait par crémage, donc allons-y. Si vous voulez la méthode du sablage, allez donc visiter la recette de la tarte citron :) . On met à tourner ensemble le sucre glace et le beurre pommade. Le but est d'obtenir un mélange mousseux.

2 - Ajoutez ensuite l'oeuf. Ca aura un peu de mal à s'incorporer, c'est bien normal sachant que l'eau contenue dans l'oeuf ne se mélange pas bien avec le gras du beurre.

3 - Ajoutez votre poudre d'amandes et la farine pour obtenir un mélange homogène.

4 - Formez une boule que vous écraserez, comme si vous alliez pour l'étaler, et filmez au contact. Celà permettra à la pâte de refroidir plus rapidement à coeur. Une trentaine de minutes au frais suffisent généralement, le mieux étant quelques heures !

5 - Foncez les tartelettes dans des cercles à tartelettes (je dis bien cercles, car ils laissent plus de place pour la garniture, si vous n'en avez pas je vous conseille de réaliser la recette au format grande tarte !), et faites cuire une vingtaine de minutes à 160°C.
La cuisson se passe en deux temps. Tout d'abord avec des poids et le cercle, puis à 5-10 minutes de la fin de la cuisson, on retire les poids et le cercle afin de laisser la tarte dorer uniformément.


La ganache cassis/ chocolat blanc

200 g de cassis (ou 150 g de pulpe de cassis)
100 g de chocolat blanc
50 g de lait d'amandes


1 - Si vos fruits sont frais, mettez les dans une casserole et faites les éclater sous l'action de la chaleur. Laissez les cuir quelques minutes, puis écrasez ou mixez et passez au chinois afin de ne récupérer que la pulpe.

2 - Remettez la pulpe dans votre casserole puis ajoutez le lait d'amandes. Versez sur le chocolat blanc que vous aurez finement coupé dès les premiers bouillons  afin qu'il fonde rapidement lorsqu'après ébullition, vous verserez le mélange chaud dessus.

3 - Coulez dans vos tartelettes ! Réservez au moins une heure, une heure trente au mieux, afin que la ganache puisse prendre.


Chantilly vanille

150 g de crème liquide avec plein de matière grasse dedans
20 g de sucre 
1/4 de gousse de vanille

Fouettez ensemble la crème avec le reste des ingrédients jusqu'à obtenir une chantilly.
Pochez sur le dessus des tartelettes avec la douille de votre choix.
Décorez avec des fruits frais et pourquoi pas quelques feuilles!



Ces tartelettes peuvent se décliner avec toute sorte de purées de fruits, je vous laisse donc écouter vos envies et votre imagination culinaire!


Si jamais vous avez une connaissance qui a un beau buisson de cassis, c'est peut-être le moment de penser à lui piquer ses réserves congelées (arrête mamie, on sait que tu l'as fait!).

En attendant, il est bientôt l'heure de fêter l'arrivée des fruits d'automne. J'espère que vous aimez les figues, les pommes, les poires et les agrumes autant que moi!


Bisous contents

Délia ♥ engourmandée d'été, d'automne, d'hiver et de printemps

3 commentaires :

Exprime toi ici mon petit, c'est free!