vendredi 29 décembre 2017

Seitan, riz nérone épicé, et fruits frais + sauce mangue

J'aime bien accompagner mon repas d'une dose de bonne humeur mais j'ai un peu de mal à le faire aujourd'hui.

Je crois que je deviens un peu "anti fête".
Me demandez pas si c'est à cause de ma démarche zéro déchets (qui avance doucement, mais qui prend de la place dans ma tête) et qui me pousse à réduire ma consommation en général, ou si c'est à cause de mon végéta*isme qui me pousse à me sentir mal à l'aise entourée de foie gras, et de tout un tas de pauvres bêtes mortes étalées comme des trophées de fête et de luxe sur la table.

J'ai des envies de moins, des envies de végétal, de réunion, pas de course au trop et d'opulence alimentaire.
J'ai le sentiment que ces deux points se rejoignent vite vers un seul et même coeur : le manque d'intérêt général pour ce qui se cache derrière tout ça (aka : les chinois à l'autre bout du monde qui bossent pour 1 € le mois, les massacres, le gavage immonde des oies, l'élevage animal, la faim dans le monde, le mec qui dort sous un pont en bas de chez toi+ ajoute ce que tu voudras).
Comme si générer des millions de tonnes de déchets en quelques jours, gaspiller, manger trop, donnait à tous la joie plutôt que provoquer une profonde remise en question.
Moi ça me fout juste le cafard de penser aux conséquences écologiques et animales de ces conneries.
Comme si après avoir été aveugle des années, on m'avait mis des lunettes à forte correction et que maintenant tout ça c,'était tellement clair que le regarder dans les yeux m'éblouissait et m'empêchait de l'ignorer.

Je crois donc qu'on peut officialiser le fait que je suis en train de sortir avec violence du délire festif des périodes de fin d'année.
Je me demande même si il existe des endroits pour les gens comme moi en fin d'année, pour fêter durable et avec des plats pour les mangeurs de caillou. Concept à inventer peut-être?
Mais une partie de moi a encore cette irrépressible envie de "marquer le coup" et de rester à moitié un pied dedans.
C'est donc comme ça que j'ai passé quelques heures en cuisine à bricoler ce plat qui me trottait dans la tête depuis un moment.
J'adore le coté sucré-salé, quand bien même le sucré tout seul commence à m'écoeurer.
A vrai dire je crois que ça m'a sauté aux yeux en lisant chez victoria ses kiffs d'assiettes : elle mange beaucoup ce style de plats mais mange peu de sucré.
Ca devient un peu mon letimotiv. Depuis que j'ai arrêté de bosser en boulangerie et que je n'ai pas des croissants sous le nez toute la journée, je mange peu de sucre, et je deviens un gros bec salé.
Ce riz noir avait déjà fait une apparition sur le blog. Il est incroyablement riche (plus un truc est foncé plus il est riche en nutriments, comme on vogue dans le violet noir je te laisse imaginer la bombe nutritive), et très original. Son temps de cuisson en fait un aliment franchement casse pied à cuisiner au quotidien et donc un aliment parfait pour les occasions un peu spéciales.
Quoi de mieux donc que de passer une nouvelle année avec ce riz?

Le reste du plat est cependant très simple et le résultat vraiment délicieux!
Pour plus de simplicité on peut évidemment choisir un seitan déjà prêt. J'ai eu l'idée après le shooting d'ajouter à ce plat une sauce mangue, pour que le plat ne soit pas trop sec. Cherry on the cake!


Temps de pose : 12 heures pour le seitan
Temps de préparation : 20 minutes pour le seitan et 20 minutes pour le reste du plat
Temps de cuisson : 45 minutes pour le seitan et 45 minutes pour le riz + temps nécessaire pour faire dorer le seitan


Riz noir épicé à la mangue, grenade et son seitan 



La préparation du seitan


50 g de gluten pur
20 g de farine de pois chiches
2 cuillères à soupe de sauce tamari

Le bouillon


1/2 litre d'eau
2 cuillères à soupe de sauce tamari
1 cuillère à café de bouillon de légumes (ou 1/2 carré )
un morceau de feuille d'algue kombu (j'en vois partout, ça a de bonnes propriétés digestives entre autre alors j'en mets mais je pense que ta vie n'en dépend pas)
Optionnel : quelques gouttes de sauce fumée (vraiment une ou deux!)

★ Dans une casserole, faire chauffer l'eau, l'algue kombu, le bouillon et le tamari jusqu'à ébullition. Laisser quelques minutes bouillir puis retirer l'algue kombu.

★ Dans un saladier, mélanger les ingrédients secs puis ajouter les deux cuillères à soupe de sauce tamari et du bouillon petit à petit, jusqu'à obtenir une texture facile à manier : ni trop sec ni trop collant!
Malaxer longuement à la main jusqu'à obtenir une texture ferme. Formez un boudin épais et laissez reposer une dizaine de minutes. Le réseau du gluten aura bien le temps de se renforcer.

★ Tranchez alors le seitan en tronçons d'environ 1 cm et mettez dans le bouillon frémissant.

★ WARNING de l'extrême : votre eau ne doit jamais bouillir. Il conviendra donc de surveiller souvent que les bouillons ne se transforment pas en jaccuzi de folie, car votre seitan ressemblerait alors à de la vieille semelle pas fraîche.
Cuisez à cette allure pendant 45 minutes.
Pour avoir toute la puissance du seitan, mettez dans une boîte hermétique au frais toute la nuit avec son bouillon.


Le riz noir 


2 portions de riz (j'ai compté environ 70 g de riz cru par personne)
1/2 mangue
1/4 de cuillère à café de sel
1/4 de cuillère à café de gingembre en poudre
1/4 de cuillère à café de cardamone en poudre
Une pincée de muscade
1/4 de grenade


Le riz nérone nécessite 45 minutes de cuisson, pensez-y avant de lancer cette recette :-).

Détaillez la mangue en petits morceaux fins, et égrainez la grenade.

Une fois le riz cuit, ajoutez dedans les ingrédients épicés et les fruits et remuez bien. Gardez au chaud.


La sauce à la mangue et au gingembre


1/2 mangue
1 cuillère à soupe de jus de citron vert
1/2 cm de gingembre frais
Le zeste d'un quart de citron vert
10 cl de crème de soja
15 cl d'eau
Une pincée de sel


★ Détaillez la mangue en morceaux puis mettez la à chauffer dans la casserole avec le reste des ingrédients (sauf les zestes de citron ver), après avoir pris soin de presser le gingembre pour en extraire la saveur.
Une fois que tout est bien chaud, retirez le morceau de gingembre, puis mixez.
Faites réduire légèrement ; n'hésitez pas à ajouter un peu d'eau si vous trouvez la sauce trop épaisse.

★ Mettez à disposition dans un ramequin

Cuisson du seitan

Optionnel : Quelques feuilles de basilic 


★ Egouttez votre seitan (une tranche de seitan par personne environ, soit 100 - 125 g) et détaillez le en allumettes (plus simple pour une cuisson homogène et croustillante).
Faites chauffer un peu d'huile végétale dans votre poêle.
Sur feu vif, faire dorer le seitan, puis ajoutez quelques zestes de citron vert en fin de cuisson.

★ Servez aussitôt avec la sauce et le riz, soit en dressant les assiettes soit en proposant à chacun de se servir comme bon lui semble.



Ce plat tout en sucré salé est vraiment une petite surprise gustative, avec beaucoup de fraîcheur venant des fruits intégrés à la préparation.

J'espère en tout cas qu'elle vous plaira!

Je vous souhaite une douce transition vers 2018 ! Pour ma part l'année sera remplie de projets et j'en bouillonne déjà d'impatience ...

Et vous?

GO GET IT!

Bisous

Délia ♥




1 commentaire :

  1. Coucou ! Tout d'abord Joyeuse Année 2018 !
    Tout comme toi je me détâche des grands repas opulents après lesquels on se sent mal et avec une enfilade de plats sans fin.
    J'aime cependant les fêtes mais j'aspire à quelque chose de plus simple et vrai, tout végétal mais avec quelques produits de fêtes comme les châtaignes ou des noix. Le tout est dans la préparation, pas besoin de sortir des aliments super rares pour que ce soit festif.
    D'ailleurs ton plat me parle beaucoup et me donne très envie, rafiné et élégant.
    Bises et à bientôt !

    RépondreSupprimer

Exprime toi ici mon petit, c'est free!