mardi 1 octobre 2013

Mon chaton d'amour

Mon chat, cette petit bête, mais cette immense place dans mon coeur.


Depuis toute petite mes parents nous ont habituées ma soeur et moi à toujours avoir un animal à la maison. Il y a eu le lapin Ben, tout blanc avec deux cocards et le bout des oreilles noires, 8 années de vie commune, des milliers de carottes, de croutons de pain. Des centaines de secrets au creux de ses oreilles, des larmes léchées par sa petite langue rapeuse et chaude.
Du même temps, deux petites rates, Mimi et Blanchette, si vous me voyez de votre nuage bien le coucou! Mon seul regret, leur vie, bien trop courte, environ deux ans. Des amours. Les rats ont à tord une réputation affreuse, qui ne correspond en rien avec leur intelligence et l'affection dont ils font preuve.

Et ensuite, donc, le désert. Pas de poils, pas de cage à changer, pas de croquettes à donner, de câlins à distribuer. Et puis personne à qui raconter ses malheurs.

Et à force de taner ma pauvre mère qui en a eu assez, et dieu merci, grâce à une collègue qui a eu une portée ... Nous allions avoir un chat!
La petiote a passé un casting, meuh oui, on a tout de suite remarqué son potentiel de mignonitude parmi ses frères et soeurs. Elle avait son regard de chaton fripon, les moustaches malines, le poil touffu et soyeux. J'ai craqué sans préavis, et ça tombe bien nous étions unanimes.

Une semaine après, voilà que j'étais la seule chez moi, à pouvoir réceptionner ce petit carton dans laquelle elle avait été transportée vers sa future demeure. Elle avait la trouille de sa vie, elle se recroquevillait autant qu'elle pouvait.
Je me suis hâtée de rentrer, et je suis devenue sa maman.




Elle avait ses yeux bleus voire violacés, le nom de Myrtille est apparu comme une évidence.




Après quelques heures de méfiance, elle a vite compris où était son manger, son boire, son pipi room. Elle a vite compris aussi comment faire des bêtises, comment bouffer mes bijoux en plume, comment faire pipi sur le lit quand elle est contrariée (les drapes mouillés en te couchant, c'est fabuleux, j'tassure), et comment rendre sa pâté, qu'elle mange comme une affamée (et qu'elle re mange ensuite derrière, MIAM).

Mais elle a aussi su tout de suite s'imposer comme un membre de la famille. Un vrai. Avec ses 20 cm, ses oreilles au garde à vous, et ses regards inquisiteurs.
Cette présence nonchalante, parfois narquoise.
Elle sait imposer ses quatre volontés ; miaulement plaintif pour manger, miaulement hâtif pour aller sur le balcon, miaulement content en guise de bonjour.
Elle sait me ruiner la main en me mordant quand elle n'a pas envie de câlins, ou que je lui touche le ventre.


Mon chat est une p***. Une saloperie de teigne.


Mais mon bébé chat, comme j'ai coutume de l'appeler, c'est aussi être toujours là, près de moi. A aimer la compagnie sans trop se faire remarquer.
C'est une source de repos et d'inspiration. J'ai toujours réussi mille fois mieux à me concentrer quand elle s'écrase sur mes genoux pour faire une sieste. Elle m'apaise.
Quand je suis fatiguée, stressée, une séance de câlins ou de jeux, et rien qu'à voir sa bouille, je repars.
Plonger mes mains dans son poil bicolore, c'est autant ma récompense que la sienne quand je rentre chez moi après avoir bravé la pluie et le froid.
Mon chat, c'est comme un bon chocolat chaud (ça tombe bien je déteste le chocolat chaud, et les caresses avec le chat, ça fait pas mal à l'estomac).
Bon okai, un chocolat chaud bizarre, qui aime mettre sa tête dans les chaussures bien suintantes qu'on a portées toute la journée, et si c'est des ballerines c'est ENCORE MIEUX (si tu as des ballerines qui puent la mort toi aussi tu dois comprendre que mon chat est maso).


Alors mon chat je l'aime de l'amour fou, après mon chéri c'est la personne qui me manque le plus quand je pars en vacances (oui c'est une personne mon chat), j'aimerais qu'elle puisse lire les cartes postales, ou mieux, qu'elle sache ecrire des sms avec ses patounes, parce qu'on serait certainement des super copines.
Mais en fait, je crois que je l'aime pour ça ; ses long silences entre deux miaulements, à me regarder comme si elle m'avait compris quand je lui parle (oui parce que je parle à mon chat aussi, et je suis persuadée dans mon fort intérieur qu'elle sait plus ou moins ce que je lui raconte, pas dans le détail mais globalement elle doit comprendre si c'est bien ou mal pour moi).


Je termine cet article, avec sur mes genoux mon amour de chat, pour le meilleur et pour le pire, mon bébé Myrtille, c'est fou ce que je t'aime.



13 commentaires :

  1. Trop chou cet article ♥
    J'ai aussi été habituée à avoir un animal de compagnie, et ici depuis 2011 je suis sans, eh bien ça me manque :(
    Je voulais reprendre un chat maintenant que j'ai ma maison mais mon père me l'a déconseillé, tous les chats du quartier se font choper sous les roues des tracteurs :(
    Donc ça sera peut-être un 'tit chien qui sait :)

    Des bisous ma jolie!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ha merde, récemment y'a le petit chat de mon chéri qui s'est fait scrabouiller, c'est vraiment pas cool, mais bon après on ne peut rien faire c'est le destin!
      Un joli petit (ou gros:!) chien alors :-)
      Des bisous! ♥

      Supprimer
  2. Très bel article ! Elle est trop trop mignonne ! J'adore les chats, on en a d'ailleurs 3 à la maison mais je les ai toute eu à l'age adulte. Je ne sais plus trop ce que ca fait d'avoir un bébé chat ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mercii ! :-)
      Ah les chats, moi j'sens que je m'en lasserai pas, chacun a son petit caractère!
      Avoir un bébé chat, c'est comme se transformer en guimauve. Un tout petit bout, avec des mini pattes, oreillesn moustache.
      C'est ADORABLE. ♥

      Supprimer
  3. C'est aussi l'amour fou avec mon gros ... ♥
    Je me reconnais trop bien dans ton article ^-^
    Je n'arriverai jamais à vivre sans chat ... et si Monsieur ne me retenais pas ( ne disait pas NON !!!!!! ), j'en aurai un deuxième ...
    Mon chat aussi c'est une personne, mon chouchou, mon bébé :p
    12 ans de vie commune ... Déjà ... <3

    Très jolie nom Myrtille !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On est une sacrée communauté de folles de chats :D!
      il aime pas les chats ton chéri? J'en ai eu deux pendant un temps, mais les p'tites minettes s'entendaient pas tellement bien! C'est un peu un risque quand on en a un deuxième :p
      Et beh, ce sera bientôt un petit vieux ton matou :-)

      Merci!

      Supprimer
    2. Si si il adore les chats. Il s'occupe très bien du Gros d'ailleurs. Mais bon, les soucis avec un chat, on les connais, ca griffe le canapé, ça met des poils partout ( surtout le mien avec ses long poils ... ) etc ... Il a peur qu'avec deux ça soit trop le bazar.
      Ça fait 3 ans que je réclame ... il lâche rien :(
      C'est dommage, je suis sur que cela tiendrai compagnie à mon Gros qui se fait un peu vieux, qui ne sort pas dehors ou très peu. Il a déjà eu une "copine" avec qui il était inséparable, seulement, à l'époque, je n'ai pas pu la prendre avec moi, elle ne supportait pas les appartements. Elle est donc resté chez mes parents.
      Je rêve d'avoir un pitit chat tout noir ^-^

      Supprimer
    3. Ah bah ça ... ^^ Les bêtises c'est un domaine d'excellence pour les chats!
      Alors je t'annonce que ton chat est sociable :P
      Peut-être qu'en insistant encore, en lui montrant des photos de chatons toussa? Non? :p ...

      Supprimer
    4. Déjà essayé les photos, les " il est trooopp mignooonnn ", les " oh, y'a des chats à adopter " ( le truffaut par chez moi, fait souvent ça avec une association ), rien ne marche ... J'arrive à avoir très souvent ce que je veux, mais là, il lâche pas XD
      Après, mon chat n'est pas si sociable que ça ... Ce petit vieux merdeux ne supporte pas qu'un chat rentre sur son terrain. Il fait une guerre pas possible à celui qui s'approche trop près ! C'est pour ça que j'évite de trop le sortir, il fou le souk dans le quartier ! Je pense que si c'est un chat que je lui impose, il ne dira rien. :)

      Supprimer
    5. J'ai eu un 2e chat quand le premier avait déjà 7 ans. Ce n'était pas prévu mais on avait trouvé un chaton abandonné, on l'avait ramené à la maison en voulant lui trouver un foyer et finalement, il n'est plus jamais reparti ! Au début le 1er n'était pas très content de devoir partager mais ça s'est très vite arrangé... jusqu'à dormir toujours ensemble et se papouiller mutuellement :).
      Et rien que pour ça, on a regretté de ne pas avoir pris un 2e chat plus tôt ;).

      Supprimer
    6. Si cela ne tenais qu'à moi, j'en aurai un deuxième depuis longtemps ^-^

      Supprimer
  4. Les chats <3. J'ai perdu mon chat de 18 ans il y a quelques mois, j'en parlais exactement comme tu le fais. Je n'imagine pas une vie sans chat et l'amour que je leur porte est sans mesure tellement je les trouve attachants et fascinants. Bref, je suis fan de ce genre d'articles ^_^.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Owiiii nos rangs sont infinis tant nous sommes nombreux à aimer les chats d'un amour sans bornes!!

      Supprimer

Exprime toi ici mon petit, c'est free!