jeudi 23 février 2017

Hygge : Le syndrôme Gilles de la tourette version bonheur nordique

Je crois que je suis passée à coté de tout ce bouquin comme je suis passée à coté du délire healthy. Genre BIEN BIEN à coté.
A moins que ce ne soit parce qu'il n'y a pas de "dedans" dans ce livre qui est un condensé d'air de 287 pages, relié dans une jolie couverture.


A vrai dire, je ne vais pas vous le cacher, j'ai trouvé ce livre trivial, creux et ultra matérialiste.

J'aurais du me douter que comme la majeure partie des modes, ça glisserait sur moi comme un filet de morve du nez d'un enfant de deux ans. Vert, gluant et presque fascinant dans son domaine d'activité.

J'étais pleine de bonnes intentions en achetant le bouquin. La couverture te vend le mode de vie nordique comme un modèle de bien-être, chose que te confirme l'introduction.
J'ai tourné les pages et longuement cherché un point sur lequel m'accrocher, en espérant avoir une lueur divine sur les moeurs de nos frères du Nord (pas ceux de Calais, un peu plus haut).

Arrivée page 52 j'ai compris que je n'en tirerais rien.

Page 54 j'avais une irritation oculaire face au syndrome Shtroumpf. En fait, dans ce livre, c'est comme dans les shtroumpfs sauf que c'est Hygge ou Hyggeligt.
Si tu veux dire "allons nous promener dans les bois" tu diras en shtroumpf " allons shtroumpfer dans les bois" et en Hygge : "allons nous faire une hyggeligt promenade dans les bois".
Aussi irritant que la déesse intérieure d'Anatsasia dans cinquante nuances de grey (toi même tu sais (ou peut-être pas, mais si tu aimes les répétitions alors tu devrais le lire)).


Pour en parler plus en profondeur, ce livre est tout ce que je trouve contraire au bonheur.
Il montre le mode de vie des danois, certes.
Sauf que les danois vivent d'une manière bien particulière selon leur météo (capricieuse et pas très heureuse) et leur pays.
On te dit donc globalement dans les trois quarts du livre comment être heureux de manière socialement correcte... Au danemark.

Le reste du temps, on tente de te faire comprendre que si tu es malheureux, tu sentiras rapidement le Hygge en achetant 252 bougies, en les allumant toutes (au pire tu te fais cramer dans ta baraque et tu seras plus jamais malheureux, ça se tente), en faisant du thé, en ayant un rebord de fenêtre Hyygeligt avec des coussins et un plaid, et en mangeant des bonbons (là aussi tu auras des chiffres sur les kilos de bonbons ingérés par les Danois).
Que du très concret tout ça!


Ce que j'ai trouvé presque oppressif dans ce livre, c'est qu'il est dans l'injonction.
Et qu'il exclut presque systématiquement le bonheur seul. Il semblerait que simplement apprécier un rayon de soleil en marchant dans la rue après avoir fini sa journée de travail ne soit pas suffisamment Hygge, et que pour ça il faille retrouver des amis (4 étant apparemment le chiffre optimal, double date time), faire tous à manger ensemble (et la vaisselle aussi, parce que le hygge est très équitable), et se blottir sous un plaid en silence, après s'être éclaté la panse, à la lueur d'une cheminée avec une tempête dehors (parce que la tempête, c'est très Hygge, promis).

Là où je veux en venir, c'est qu'on dirait que ce livre est une vision unique et très étriquée du bonheur.
C'est presque culpabilisant si tu n'aimes pas les bougies, ni le thé en fait. Ni les gens.
C'est encore une fois une vision imposée, normée.
Ce n'est pas spirituel, ce n'est pas un condensé de bonnes idées.
C'est un mein kampf de "comment être une personne heureuse bien formatée".

Et pour moi, le bonheur, c'est tellement personnel et immatériel que je trouve ce livre insultant au concept d'être heureux.


Je m'en vais essayer de finir les dernières pages de ce bouquin diabolique qui me fait rire nerveusement chaque fois que je croise le mot (ou un dérivé) hygge (à peu près 17 fois par page).

Si vous voulez investir 14.95€, je vous conseille de vous acheter tout ce qui vous rendra heureux ... Sauf ce livre ;-)

Bisous heureux

Délia

10 commentaires :

  1. Hello !
    Comme je suis étonnée de ta critique car je n'entendais "que" du bien à son sujet jusqu'à présent. Mais tu as l'oeil critique et j'aime ça ! Il faut savoir prendre du recul et ne pas boire bêtement les mots sans en extraire la substance.
    J'aimerais le feuilleter avant tout, sans l'acheter et voir si ça vaut le coup. Mais, au final, je suis déjà intimement certaine d'avoir un mode de vie qui vise le "cosiness", le "hygge" ou le bien-être. Que pourrais m'apporter le livre ?
    Bisous et bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou!
      Figure toi que c'est pareil pour moi c'est d'ailleurs ce qui m'a convaincue de l'acheter, quelle n'a pas été ma déception ;) !
      J'ai tendance aussi de manière spontanée à me tourner vers ce qui me fait du bien, mais je me demandais curieusement ce qu'il avait pu apporter à tant d'autres :-)
      Bisous à toi!

      Supprimer
  2. J'adore ! c'est exactement ça ! Perso, mon dada c'est le rangement (chacun ses tares ^^) et j'ai eu le même sentiment concernant le livre de Marie Kondo (injonctions, vision étriquée, références au Japon et pas à nos modes de vie...) Merci pour ce billet !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha, moi j'suis une bille en rangement, c'est quand ça déborde de tous les cotés, autant dire que c'est pas forcément super simple. Par contre j'avais pas eu envie d elire le livre de Mdame Kondo, j'en avais lu des critiques qi précisaient le coté trop carré de la chose et c'est vraiment pas mon trip de me sentir obligée par un livre.
      D'autant que le japon et le minimalisme c'est vraiment extrême!
      Je pense tout simplement que le souci que j'ai eu avec ce livre, c'est qu'il présente la vision danoise comme applicable au monde entier, alors que c'est comme un microclimat!

      Supprimer
  3. Excellent cet article ! Tu m'a bien fait marrer, surtout avec la litière du chat...
    J'adore tout ce qui touche à la culture scandinave et j'ai feuilleté ce livre avant Noël, mais j'ai eu l'impression de feuilleter 300 pages de vide absolu. Un peu comme quand tu achètes un magazine féminin, au final y'a rien dedans... et c'est encore pire avec les nouveaux magazine "slow" où il y a même du découpage dedans...
    Bref, je suis totalement d'accord avec toi, le hygge est sans doute une très bonne philosophie mais chacun doit avant tout rester libre de trouver le bonheur comme il veut !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mouhaha, si elle pensait être célèbre un jour celle là ...
      Si, tu déconnes, dans les magazines féminins y'a de la pub quand même! :p
      Je suis rassurée cenpendant de ne pas être la seule à passer à coté de ces lectures très prisées, pourtant.
      Oui, c'est d'ailleurs le propre du bonheur à mes yeux :) Je pensais que ce serait simplement une description mais je le trouve un peu trop dans l'injonction pour être neutre.

      Supprimer
  4. Salut,
    ça fait longtemps que je ne suis pas passée par ici. Enfin, je rectifie que j'ai laissé un message. J'aime toujours autant ton franc parler. Et, cet article du bonheur gratuit à la Délia. Quoi demander de plus?
    Le plus triste dans cette histoire c'est que ça peut donner un image réductrice du Danemark voir totalement fausse. Phénomène de mode oui mais à quatorze euros quand même. ça m'énerve ce genre de choses. Est-ce au moins un Danois qui l'a écrit ou une pseudo journaliste qui y a passé deux trois jours? Je dis ça mais je dis rien lol.

    Amandine ( la Réunionnaise tu t'en souviens?)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si je me souviens de toi? Evidemment que oui que je me souvient de toi!! Je me demandais d'ailleurs récemment si tu étais partie faire le tour du monde ;D
      Mais je ne t'ai pas oubliée!
      Je pense effectivement que le Danemark ne se résume pas, fort heureusement, à manger des bonbons sous un plaid avec une tisane!
      Il s'agit d'un gars sérieux, qui bosse à l'institut du bonheur (si, si, ça existe!) :D
      Bisous Amandine, je réponds à ton mail très vite, mais je vais prendre le temps de faire ma lecture ;)
      Bisous à toi :-*

      Supprimer
    2. Salut, ça va?
      Alors, je suis pas partie faire le tour du monde mais je suis allée aux États-Unis dans l'ouest. Un circuit avec un groupe. C'était mon rêve!
      Je voulais te remercier avec beaucoup de retard. D'avoir pris la peine déjà de lire mon email un peu alambiquée je l'avoue. J'ai conscience que tu as plein d'autres trucs à faire. Et, c'est tout à fait normal alors t'inquiète pas.

      Bon aprem à toi!
      Merci encore!
      Bises

      Supprimer
  5. Bonjour! Je découvre ton blog et j'aime beaucoup ta façon d'écrire.
    Ta critique sur ce livre m'a bien fait rire en tout cas, il aura au moins eu cette utilité ce bouquin ;)
    Moi j'aime beaucoup le hygge, parce que grâce à ce mouvement, au lieu de dire que j'ai la flemme et que je vais rester chez moi sous un plaid avec ma tisane et mes bougies Durance, je peux tout simplement dire que je vais rester chez moi cultiver mon côté "hygge". Ca fait vachement plus classe haha.

    RépondreSupprimer

Exprime toi ici mon petit, c'est free!