jeudi 29 juin 2017

Le riz au lait à la noisette et à l'abricot : le sacré duo

Si je te dis abricot et noisettes, je suis certaine que ce n'est pas l'association à laquelle tu aurais vendu toute ton âme au diable sans lire les petits caractères, mais je t'assure que tu voudras y revenir sans réfléchir quand tu auras commencé à savourer sa toute puissance.

Je te préviens tout de suite, cette recette est hautement addictive et très simple à réaliser, et le coté original de l'association en fera un dessert parfait à proposer en fin de repas cet été!


La saison des abricots est assez courte, je te conseille donc d'en profiter rapidement.

Dans la recette tu verras que j'utilise du praliné noisettes, le mieux étant de le faire soi-même, ce qui en soi n'est pas ultra compliqué, mais il faut avoir un sacré robot (dont je ne dispose malheureusement pas), et je dois dire que j'ai enfin trouvé le praliné de mes rêves : celui de chez G detou à Paris, fabriqué à partir de noisettes du piémont.
Les noisettes du piémont c'est un peu comme les clémentine de Corse : c'est bien meilleur que les autres. C'est simple, c'est la noblesse de la noisette. Pas étonnant donc qu'on ait envie de se taper le pot entier à la petite cuillère. L'odeur est divine, on sent un léger grain qui croustille, c'est une vraie folie gustative, et comme c'est gras, ça fait saliver comme un bouledogue à babines longues.

Si vous connaissez quelqu'un à Paris, ou que vous êtes suffisamment près pour vous en procurer, je vous le conseille sans détour, d'autant que si vous aimez pâtisser, vous trouverez à peu près tout ce que vous cherchez et même un peu plus, malgré la taille assez menue de la boutique, du praliné, en passant par les colorants, les oléagineux un peu rares, les produits nobles de la pâtisserie comme le chocolat valhrona, du fondant, des épices ... de quoi faire tourner la tête des gourmets, un genre de bonheur des dames version gourmande.


Après cet épilogue de folie sur cette boutique (un incontournable selon moi quand on passe à Paris et que le sujet nous intéresse), je concluerais en vous disant que j'ai failli me rétamer comme une crêpe le jour où j'ai trouvé l'amour de praliné, et que j'ai envoyé le pot valser dans les airs, le tout à cause d'une rondelle de tomates, et sous le regard ébahi d'un passant et de sa petite fille qui a eu l'air de se demander quel genre de discipline artistique je pratiquais.
LA GRANDE CLASSE.

Mais j'ai sauvé le pot de praliné, donc plus de peur que de mal.

J'aurai donc chaudement mérité ce charmant dessert, pas vrai?
(et vous aussi pour m'avoir lue jusqu'ici).


Pour 4 grosses verrines ou 6 plus petites (j'utilise des verres ronds, mais des verrines permettront un repas moins copieux, parce que ça reste du riz et que ça blinde)

500 g de lait de riz-noisette-épeautre de chez Boneterre (j'ai pas d'action chez eux, c'est juste le meilleur lait végétal du monde, vous pouvez utiliser du lait de noisette pur, mais c'est plus cher il me semble)
50 g de riz rond à dessert
50 g de sucre
4-6 cuillère à café de praliné pur
300 g d'abricots
Une poignée de noisettes concassées

1 - Dans la casserole, disposez le lait puis le sucre, et remuez histoire de le dissoudre un peu.

2 - Ajoutez le riz, puis démarrez la cuisson à froid.
Lorsque le lait bout, baissez le feu très bas et couvrez, et en remuant régulièrement, poussez la cuisson jusqu'à 1 heure, pour que le riz soit bien tendre et cuit.

3 - Sans attendre, disposez le riz cuit dans les verrines, en prenant soin de déposer au coeur de chacune une cuillère de praliné de noisettes pur. C'est optionnel mais c'est bien meilleur.
Réservez au frais le temps que les verrines refroidissent.

4 - Détaillez les abricots à votre convenance (je les ai coupés en quarts) et disposez les sur le dessus du riz au lait.

5 - Si l'envie vous en dit, saupoudrez d'une pincée de noisettes concassées, éventuellement torréfiées pour en refaire sortir l'arôme.



Vous savez tout à présent, de cette recette qui a un pied dans l'été et un pied dans l'automne.

J'espère que ça vous plaira, et je radote, mais si vous réalisez une recette, n'hésitez pas à m'envoyer un message avec une photo de votre oeuvre sur deliaciouscakes@gmail.com , ce sera presque aussi bon que le praliné de noisettes.


Je vous laisse, j'ai un pot de praliné à aller sniffer.

Bien cordialement,

Délia ♥ qui songe à s'inscrire en désintox de noisettes du piémont

3 commentaires :

  1. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  2. Parfait ce riz au lait, j'adore les saveurs et le mélange.
    Un cocktail estival et réconfortant par ce temps grisâtre.
    Bon week-end, bisous

    RépondreSupprimer

Exprime toi ici mon petit, c'est free!